Accueil du site > Critiques > Policiers/Thrillers > Vengeance, impair et passe, de Jeffery Deaver

lundi 20 octobre 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Vengeance, impair et passe, de Jeffery Deaver


Date: 15 octobre 2014
Collection: -
Edition: Edition des Deux Terres
Genre: thriller
Prix: 21,50 €

Edge (2010)

Présentation de l’éditeur

Depuis six ans, l’agent Corte, spécialisé dans la protection des personnes, est obsédé par Henry Loving, individu impitoyable qui a tué son mentor et ami. Lorsqu’il est chargé d’assurer la sécurité de la famille Kessler, prise en chasse par Loving, Corte y voit l’occasion de se venger. La mission tourne très vite au duel entre les deux hommes, où chacun tente d anticiper les mouvements de l’adversaire à l’aide de stratégies de plus en plus complexes. Les Kessler, pris entre deux feux et cloîtrés dans une planque, ignorent lequel d’entre eux est la cible de Loving. Leurs relations se tendent jusqu au point de rupture. Corte, malgré l’opposition de sa hiérarchie, décide d appliquer sa propre stratégie : vengeance, impair et passe.

Avis de Marnie

Lorsque l’on nomme les meilleurs auteurs de thrillers américains, nous oublions souvent Jeffery Deaver, et c’est bien dommage ! Il suffit de découvrir ce roman pour comprendre à quel point cet écrivain est méconnu en France... et réaliser à quel point son travail est original. Il n’écrit jamais le même livre. Mieux, il a l’habitude de se fixer des challenges dans ses scénarios qu’il relève brillamment. Ainsi, un de ses héros récurrents n’est autre que le criminologue Rhyme, tétraplégique (le désosseur, adapté au cinéma sous le titre : Bone collector avec Denzell Washington et Angelina Jolie).

Il a ainsi plusieurs héros... qu’il ressuscite suivant son humeur. Ici, il en créé un nouveau. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on ne demande qu’une chose, une seconde intrigue le mettant en scène ! En effet, l’agent Corte est un héros comme on les adore actuellement. Son principal atout ? Il ressemble furieusement au psychopathe qu’il poursuit... c’est ce qui est très dérangeant dans ce roman, mais aussi ce qui le rend furieusement passionnant, car on ne peut pas s’empêcher de le trouver sympathique. C’est un berger, soit le responsable d’une équipe d’une petite agence gouvernementale liée au FBI, prenant en charge des personnes menacées par des tueurs professionnels ou des lifters (des tueurs focalisés sur les renseignements détenus par une personne et utilisant tous les moyens, torture et meurtres des proches, pour les obtenir).

Honnêtement, le titre français n’est pas bien trouvé : Cela nous fait penser que la vengeance est le moteur de l’intrigue, or, ce n’est absolument pas le cas, même si c’est un élément qu’il analysera lui même, aussi méthodiquement que toutes les données qu’il prend en compte. De même, la roulette ne sera jamais citée dans le roman et n’est pas le jeu de prédilection de notre héros, mais plutôt les jeux de plateau (qu’il collectionne), soit des jeux de société, surtout les échecs, ou même le simple pierre, feuille ciseaux... Le titre américain Edge a plusieurs significations : bord, soit le fil du rasoir (l’aspect border line des deux adversaires est évident) mais aussi prendre l’avantage, ou même gagner de justesse ! La quatrième de couverture n’est pas non plus une réussite : elle insiste sur la vengeance là encore, mais en plus en révèle bien trop sur un point !

L’agent Corte est, en effet, un geek d’une quarantaine d’années, qui vit seul dans une grande maison. Il fonctionne comme un ordinateur, un robot. Taiseux, glacial, sans aucun humour, sans ami, fonctionnant à l’efficacité et au mérite, il parle comme il place ses pions aux échecs, toujours pour en retirer ce qu’il veut de la personne à qui il s’adresse. Alors qu’il analyse chaque situation qui se présente et anticipe les coups de l’adversaire, et doit faire avec les gens gens qu’il protège, il chasse ses pensées qu’il ne supporte pas, concernant une femme et leurs deux fils, pensées poignantes... Paradoxalement, tous les humains qu’il croise sont tous des objets qu’il utilise sans aucun scrupule pour qu’ils rentrent dans ses stratégies de jeu. Cela en devient fascinant !

L’idée la plus astucieuse du récit est d’avoir écrit (pour la première fois chez cet auteur) à la première personne. Nous sommes directement dans la tête de Corte, et si ce procédé a ses avantages (nous suivons ses brillants raisonnements ainsi que les pensées qui viennent soudain interférer, le rendant profondément humain), nous ne prenons connaissance que d’une seule version de cette histoire, et nous nous laissons manipuler par les avancées du jeu de Corte et de ce qu’il veut bien nous dire. De même, nous ne saurons jamais vraiment rien de Loving, le lifter, ce qui est certes, un peu frustrant.

Sinon, nous retrouvons ce que nous apprécions dans les intrigues de Jeffery Deaver, une courte unité de temps (tout se déroule en trois jours). Si vous aviez peur que la tension allait doucement monter jusqu’à l’affrontement final, je vous rassure. Il y a beaucoup d’action dans ce roman, avec des rebondissements dont certains sont plus que surprenants. Nous ne restons pas du tout cloîtrés dans un espace confiné attendant que le tueur survienne. Les péripéties s’enchaînent avec en prime des retournement de situation. Jeffery Deaver est un grand manipulateur et nous balade dans une intrigue passionnante. Son héros Corte devra aussi prendre en compte les sentiments ambivalents et paradoxaux de la famille qu’il a pris en charge, mais aussi tenir compte de sa hiérarchie et de ses collègues (un petit plus pour la geek de service très heureusement omniprésente et qui ressemble furieusement à celle de la série Esprits Criminels).

Si vous ne connaissez pas cet auteur, courrez-y ! Si vous le connaissez, c’est pour moi son meilleur roman... et puis allez, surtout, surtout... ne lisez pas le formidable épilogue avant le récit. Jeffery Deaver est un manipulateur né !

Mots clés de l'auteur :

FBI
   La nature des secrets : Entre ses griffes 2, d’Aurore Doignies
   Vengeance, impair et passe, de Jeffery Deaver
   Capturée, de Elizabeth Heiter
   Salvation de Noelle Adams
   Dans les pas de l’assassin, de Leslie Tentler
   Un précieux allié, de Marie Ferrarella / L’étau du mensonge, de Margaret Watson
   La prière de Galilée, de Joshua Corin
   Je tue, de Giorgio Faletti
   Le poète, de Michael Connelly
   Resisting Her de Kendall Ryan
   L’apprenti, de Tess Gerritsen
   Epiée, de Leslie Tentler
   Meurtre à Heron’s Cove, de Carla Neggers
   Les expats, de Chris Pavone
   Effroi, d’Alex Kava
   Retrouvailles sous tension, de Kimberly Van Meter / L’enfant disparue, de Rita Herron
   Rendez-vous à risques (A lot like love) de Julie James
   Frayeur, de Michelle Gagnon
   En quête de vérité, d’Amanda Stevens / Une femme vulnérable, de Debra Cowan
   Level 26 - Tome 2 - Dark prophecy, de Anthony E. Zuiker
   Au bout de la nuit, de Tess Gerritsen
   Mon ange gardien de Julie James
   A l’heure où tombe la nuit, de J.T. Ellison (Andrea Ellison)
   Eternelle - Le clan Kahill - 1 de V.K. Forrest
   Deadly Fear de Cynthia Eden
   Au coeur du danger, d’Alex Kava
   Pour sauver mon enfant, de Paula Detmer Riggs / Course-poursuite, de Judy Christenberry
   L’ombre du mensonge, de Anne Woodard / Ne m’abandonne pas, de Anne De Stefano
   Money, Honey, de Susan Sey
   Dissimulation, de Carla Neggers
   Le trésor de guerre de Bobbie Faye, de Toni McGee Causey
   La très très mauvaise journée de Bobbie Faye, de Toni McGee Causey
   Dernier cri avant l’oubli, de Kate Brady
   Swept away de Toni Blake
   Par une nuit d’orage, de Kelsey Roberts / Séduction en eaux troubles, de Julie Miller
   Piège de feu, d’Alex Kava
   Sous le regard de l’ange, de Andrea Ellison (J T Ellison)
   Le secret des marais, de Amanda Stevens
   Crash into me de Jill Sorenson
   Elles étaient si jolies, de J.T. Ellison
   Intention mortelle, de Karen Harper
   Le cercle de sang, Michelle gagnon
   Black at heart de Leslie Parrish
   Pitch Black de Leslie Parrish
   Fade to black de Leslie Parrish
   Shadowman, de Cody McFadyen
   Mort sur la ville, d’Alex Kava
   La forêt de la peur de Michelle Gagnon
   Jusqu’au dernier souffle, de Rita Herron
   For the love of Pete, de Julia Harper (Elizabeth Hoyt)
   La nuit du solstice, de Carla Neggers
   Hot de Julia Harper
   Dors, petit ange, de Gwen Hunter
   Disparue, de Chris Jordan
   Parfum de femme, de Gayle Wilson
   L’ombre du passé, de Gayle Wilson
   La griffe du mal, de Erica Spindler
   The murder game de Beverly Barton
    Scandale meurtrier - TEAM 2 -de Pamela Clare
   Nameless de Debra Webb
   Espionne malgré elle, de Rachel Butler
   Standing in the shadows de Shannon McKenna
   N’oublie pas que je t’attends de Amanda Stevens
   Killer focus de Fiona Brand
   L’héritage du passé de Julie Garwood
   Un secret si bien gardé de Emma Cole
   Extreme danger de Shannon McKenna
   L’évangile selon Satan de Patrick Graham
   L’écorcheur de P.D. Martin
   White lies de Linda Howard
Deaver Jeffery
   Vengeance, impair et passe, de Jeffery Deaver
   Des croix sur la route, de Jeffery Deaver
Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016