Accueil du site > Critiques > Policiers/Thrillers > L’empreinte du soupçon, de Brian Freeman

mardi 28 octobre 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

L’empreinte du soupçon, de Brian Freeman


Date: 16 octobre 2014
Collection: Sang d’Encre
Edition: Presses de la Cité
Genre: Suspense
Prix: 22,00 €

Présentation de l’éditeur

Une maison brûle dans le Wisconsin, non loin d’un lieu appelé la Porte des Morts. Une petite fille de dix ans, Glory, assiste au drame depuis le garage où elle s’est glissée en cachette dans la nuit. Six ans plus tard, on la retrouve morte sur une plage de Floride, étranglée. Mark Bradley, professeur dans la petite ville de Glory, est soupçonné du meurtre. Tout le monde le croit coupable excepté sa femme Hilary, qui a déjà été la seule à le défendre quand, un an plus tôt, on l’a accusé d’avoir eu des rapports sexuels avec une de ses élèves. Cab Bolton, l’inspecteur qui enquête en Floride sur la mort de Glory, ne tarde pas à penser que c’est dans le Wisconsin qu’il trouvera la clef de l’affaire. Mais ceux qui habitent dans le voisinage de la Porte des Morts ne sont pas très enclins à parler du passé. Certains sont même prêts à tuer pour que la vérité demeure cachée...

Avis de Marnie

Décidément, c’est avec ses "one shot" que Brian Freeman parvient à nous surprendre, et à se renouveler. Il nous entraîne ici, sous un rythme soutenu, dans une intrigue bien plus complexe que l’on pourrait le penser... une intrigue racontée par chacun des protagonistes, avec leurs convictions et leurs secrets, ce qui apporte méandres et nuances à ces différents points de vue. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’auteur maîtrise totalement ce procédé.

Comme il nous l’avait précisé dans son interview, il préfère les petites villes américaines renfermées sur elles-mêmes, avec des personnages normaux qui vont soudain être victimes de drames, d’injustices, affrontant soudain des épreuves qui vont leur permettre de se révéler à eux-mêmes, à leurs proches : pour le meilleur ou pour le pire. Ainsi, la grande idée est de nous faire entrer dès le début dans une situation difficile pour Mark Bradley, jeté en pâture par la vindicte publique alors que sa présumée victime nie avec force et même courage les faits ! La rumeur est bien plus pernicieuse et dévastatrice...

Lorsque commence l’intrigue, un autre drame survient... avec de nouveau Mark Bradley, comme principal suspect. Il va falloir le regard neuf d’un policier sorti tout droit de Deux flics à Miami, parachuté dans ce petit village conservateur du Wisconsin, nord de l’Amérique, dont les habitants trouvent déjà insupportables les vacanciers provenant de Chicago, le riche état voisin de l’Illinois. Mark Bradley et son épouse ne sont-ils pas surtout détestés car ils seront d’éternels étrangers ?

L’intrigue est parfaitement agencée, de façon chronologique, où chaque personnage est entraîné dans ses propres péripéties, malentendus, coïncidences... alors que le danger les cerne de partout. Notre flic de Floride affrontera lui-même ses propres démons, cette histoire trouvant des résonances dans son propre vécu. Tout se mêle, tout s’enchaîne avec brio, laissant un lecteur scotché au livre, à une histoire qui se révélera simple, le talent se situant surtout dans toute cette construction finement imaginée. La cerise sur le gâteau, c’est l’attachement perceptible de Brian Freeman pour ses personnages. Même ses méchants... sont des gens ordinaires !

Un excellent suspense, à l’américaine, certes, mais si "normal" qu’il n’en est que plus prenant... et plus effrayant !

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016