Accueil du site > Critiques > Romances contemporaines > Love in spanish de Karina Halle

jeudi 13 novembre 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Love in spanish de Karina Halle


Date:11 novembre 2014
Collection:
Edition:Metal Blonde Books
Genre: romance contemporaine
Prix: 2,49 €

Résumé de l’éditeur

Successful, wealthy and absurdly handsome – Spanish ex-football player Mateo Casalles seemed like he had it all. A high-society wife, an adorable little girl, and flashy apartments in Madrid and Barcelona only sweetened the deal. But there was more to Mateo than met the eye – a life of uncertainty and regret that colored his black and white world.

That was until Vera Miles came into his life like a shooting star. Tattooed, wild and young, Vera seemed like Mateo’s polar opposite at first. But you can’t choose who you fall in love with and the two lost souls did everything they could to be together, all while suffering the grave consequences.

Now with Mateo divorced and living in Madrid with Vera, there is a whole new set of challenges and setbacks facing the couple and rocking the foundation of their star-crossed relationship.

Unfortunately for them, the brighter the star, the faster they burn.

Avis de Callixta

Quand on lit des romances, on sait ce que l’on va y trouver : une histoire d’amour passionnée entre deux personnes attachantes. Karina Halle ne fait rien d’autre dans ce roman mais certaines auteures savent apporter quelque chose de plus. L’histoire d’amour prend alors une profondeur, une force qui rend les héros et leurs sentiments quasi palpables. L’émotion ressentie est alors décuplée et c’est ce que Karina Halle sait faire.

Dire que j’attendais la suite de Love, in English est un euphémisme. La rencontre de la jeune étudiante canadienne, Cora et de Mateo, l’ancien jouer de foot de l’Athletico de Madrid lors d’un stage linguistique avait été une parfaite réussite. Sincèrement, cette histoire ne méritait pas forcément une suite mais voilà, à la fin de ce second opus, on se prend à rêver qu’on aura droit encore à un peu de Cora et Mateo car ils forment un des couples les plus sincères et les plus beaux de la romance. Ne lisez pas ce roman ( ni cette chronique d’ailleurs) si vous ne connaissez pas le premier tome, ce serait bien dommage.

Le livre commence à peu près une année après que Mateo et Cora ont commencé à vivre ensemble à Madrid. Tout va pour le mieux pour le jeune couple à part quelques détails, qui sont ceux de leur vie. Mateo traversait un moment de doute personnel quand il a rencontré Cora. Affectivement, il a trouvé la solution mais professionnellement beaucoup moins. De plus, leur couple reste marqué par l’adultère de Mateo. Il a divorcé, obtenu des droits auprès de sa fille mais perdu ses amis et a toujours une ex femme amère avec qui composer. Tout cela est banal et attendu mais ces petites failles vont jouer toutes ensemble et s’agrandir pur devenir des gouffres qui vont menacer le couple.

Les voir se débattre dans le premier tome avec les difficultés d’une relation interdite n’était pas simple mais voir ce qu’ils ont bâti tous les deux est un crève cœur. Karina Halle n’en fait pas tant que cela, elle souligne juste que parfois les circonstances sont compliquées et qu’il faut se battre. Heureusement c’est ce qu’ils feront !

Cette fois, le roman est raconté du point de vue de Mateo et c’est superbe aussi. Mateo a des doutes : sur son âge ( il a quinze ans de plus que Cora), sur ce qui est juste et droit, sur son avenir professionnel mais il a une certitude c’est qu’il aime Cora de toutes ses forces. Les mots qu’ils prononcent, ce qu’il dit d’elle, ce qu’il lui montre chaque jour est tout simplement magnifique. Vu à travers les yeux de Cora, cela fonctionnait, mais à travers les siens c’est aussi efficace.

Il ne se passe pas des foules de choses autres que les problèmes internes à un couple très amoureux mais c’est beau, simple, profond et très émouvant. Karina Halle a un grand talent et s’exprime avec facilité et intelligence. Tout est très bien vu, elle ne tombe pas dans la facilité, ne noircit pas par exemple l’ex épouse de Mateo qui a de sérieuses raisons d’être amère. Elle ne montre pas une relation idyllique entre la fille de Mateo et Cora.

Nous savons qu’elle poursuivra cette série en s’attardant sur Josh, le frère de Cora, plus jeune mais déjà fort sympathique. Lui aussi sera aux prises avec une histoire d’amour avec quelqu’un qui n’est pas de son pays ( c’est le thème de la série). Inutile de dire qu’on attend frénétiquement la suite et que cette auteure a bien du talent pour écrire dans de nombreux genres.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016