Accueil du site > Critiques > Romantic suspenses > Nine minutes de Beth Flynn

dimanche 16 novembre 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Nine minutes de Beth Flynn


Date:23 juillet 2014
Collection:
Edition:auto-édition
Genre: romance contemporaine
Prix: 2,68 €

Résumé de l’éditeur

On May 15, 1975, fifteen-year-old Ginny Lemon is abducted from a convenience store in Fort Lauderdale by a member of one of the most notorious and brutal motorcycle gangs in South Florida.

From that moment on, her life is forever changed. She gets a new name, a new identity and a new life in the midst of the gang’s base on the edge of the Florida Everglades—a frightening, rough and violent world much like the swamps themselves, where everyone has an alias and loyalty is tantamount to survival.

And at the center of it all is the gang’s leader, Grizz : massive, ruggedly handsome, terrifying and somehow, when it comes to Ginny, tender. She becomes his obsession and the one true love of his life.

So begins a tale of emotional obsession and manipulation, of a young woman ripped from everything she knows and forced to lean on the one person who provides attention, affection and care : her captor. Precocious and intelligent, but still very much a teenager, Ginny struggles to adapt to her existence, initially fighting and then coming to terms with her captivity.

Will she be rescued ? Will she escape ? Will she get out alive—or get out at all ? Part psychological thriller, part coming-of-age novel, filled with mystery, romance and unexpected turns, Nine Minutes takes readers into the world of one motorcycle gang and inside the heart of a young girl, whose abduction brought about its fall.

Avis de Callixta

Voilà un livre comme il en arrive parfois, un petit OVNI qui arrive d’on ne sait où et qui ne ressemble à rien de ce qu’on connaît et vient donner un solide coup de pied dans le genre très codifié de la romance. Pas sûr que cela en soit encore une même si ce roman aura une suite. Attention, ce livre peut choquer à plus d’un titre mais entre autres parce qu’il parle de personnes violentes et exerçant des activités criminelles et que peu de choses sont édulcorées. Le fait également que le héros enlève la femme de sa vie alors qu’elle n’a que quinze ans n’est pas non plus anodin.

Peut-être est-ce la raison pour laquelle l’auteure situe son histoire en Floride au milieu des années 70 tout au moins quand elle commence. Les conceptions étaient bien différentes surtout au niveau des relations sexuelles y compris pour des jeunes filles très jeunes. L’héroïne, Ginny ou Kit, selon le nom qu’on lui donne a grandi avec une mère hippie qui l’a conçue dans une communauté et qui ignore qui est son véritable père. Entre consommation d’herbe, manifestations anti-Vietnam et participation au festival de Woodstock, nous sommes à des années lumières de notre époque qui porte un regard bien plus sévère sur tout cela. Comme l’auteure ne laisse rien au hasard, ce n’est peut-être encore pas la seule raison !

Ginny a quinze ans lorsqu’elle est offerte à Grizz ( pour Grizzly, surnom qui correspond bien à son propriétaire) par un membre de son club de motards. Il est le leader charismatique, ultra-violent et intelligent d’un gang de bikers. Ce ne sont pas des enfants de choeur, ils vivent de trafics et d’activités plus illégales les unes que les autres. Ginny n’est as tout à fait une jeune fille comme les autres. Très mûre pour son âge, plus mature physiquement aussi, il n’en demeure pas moins qu’elle est encore au bord de l’enfance. Je n’en dirai pas plus sur l’histoire car l’atout principal de ce livre est son scénario fûté et très bien construit. L’auteure embarque son lecteur sur des pistes qui semblent très simple et balisée pour mieux lui tirer le tapis sous les pieds et ceci jusqu’à un final en fanfare. On peut voir arriver certains rebondissements mais probablement pas tous !

L’histoire est racontée sur de longues années et commence par une scène saisissante et fondamentale : l’exécution de Grizz. Evidemment, il va falloir comprendre ce qui l’a conduit là et si l’on peut s’en douter, la totalité de l’histoire est bien plus surprenante. Que s’est-il passé et que signifie l’attitude de Grizz juste avant sa mort ? Comment aussi l’auteure va-t-elle s’y prendre pour nous présenter l’histoire d’amour hors norme qui s’est développée entre Grizz, adulte dont l’âge ne sera jamais donné et la petite gamine qu’est encore Ginny ?

L’exploit de l’auteure est de vous faire verser une larme sur le sort de Grizz sans pour autant lui retirer le moindre de ses crimes. Cet homme a tout pour être haï et être le vilain de l’histoire. Il l’est mais il est aussi un homme qui portera un amour sincère et tendre à une femme trop jeune pour lui. Sa sincérité, le fait qu’il se reconnaisse totalement comme un criminel et se donne aucune excuse doit compter beaucoup pour cela. Ne vous laissez donc pas arrêter par ce qui paraît insurmontable. Le livre n’est jamais graveleux, ni ambigu. Il ne joue jamais sur des sentiments malsains, ne légitiment jamais le mal. Ginny n’est pas non plus une simple victime. Ce qui lui arrive va au-delà d’un pénible syndrome de Stockholm. C’est un personnage fascinant. Tout autant le sont tous les autres, secondaires mais fondamentaux. Ne laissez passer aucun détail ni petits morceaux d’information que l’auteure distille. Elle le fait finement avec des retours dans le passé, l’évocation plus précise d’un personnage.

Quant à l’histoire, elle a un côté tragique et fatal comme certaines tragédies. Elle n’est pas terminée non plus car si une page se ferme définitivement sur une partie de la vie de Ginny dans ce livre, les révélations ouvrent tellement de perspectives que l’on peut sérieusement trépigner en attendant la suite.

Ce roman est intelligent et semble être le résultat d’une lecture attentive de la série de Madeline Sheehan ( on retrouve un héros qui mène une bande de bikers et qui séduit une jeune femme bien plus jeune que lui) et d’une observation aussi précise de Sons of Anarchy. La violence, le côté implacable des règles de ces hors-la-loi rappellent celle de Jax qui ne cesse de s’amplifier dans ce show télévisé. Il y a d’ailleurs un côté très cinématographique dans ce roman.

Lisez-le, il est évident qu’il n’est pas pour tout le monde et sort des sentiers battus pour emprunter des chemins dérangeants et inconfortables mais c’est brillamment écrit et passionnant.

Mots clés de l'auteur :

Violence
   The dark light of day T.M. de Frazier
   Rédemption - Percée à nue - 8 de Scarlett Edwards
   Résurrection - Percée à nue - 7 de Scarlett Edwards
   Délivrance - Percée à nue - 6 de Scarlett Edwards
   Confessions - Percée à nue - 5 de Scarlett Edwards
   Châtiment - Percée à nue - 4 de Scarlett Edwards
   Résistance - Percée à nue - 3 de Scarlett Edwards
   Soumission - Percée à nue - 2 de Scarlett Edwards
   Le contrat - Percée à nue - 1 de Scarlett Edwards
   Garde-moi - L’enlèvement - 2 d’Anna Zaires
   Six brothers- Gypsy Brothers - 2 de Lili St. Germain
   Nine minutes de Beth Flynn
   Dirty angels de Karina Halle
   It ain’t me, babe de Tillie Cole
   Torn from you - Tear Asunder - 1 de Nashoda Rose
   La mort en tête, de Sire Cédric
   Le purgatoire des innocents, de Karine Giebel
   Seduced in the dark de CJ Roberts
   Captive in the dark de CJ Roberts
   Alex, de Pierre Lemaitre
   Morsure secrète - Les ombres de la nuit - 1 de Kresley Cole
   Le fier conquérant de Brenda Joyce
   Baiser d’adieu, d’Allan Guthrie
   Le livre sans nom, de "Anonyme"
   Chill factor, de Sandra Brown
   Her majesty’s men de Marquesate
   Mauvais sang, de Tess Gerritsen
   Ultimate weapon de Shannon McKenna
   Prédateurs de Maxime Chattam
   Ritual Sins de Anne Stuart
   Black ice de Anne Stuart
   Ice blue de Anne Stuart
   Noire révélation de Brenda Novak
   L’affaire Lexie de Karen Robards
    L’alliance de minuit de Lara Adrian
   Le loup et la colombe de Kathleen Woodiwiss
   Le baiser des ombres de Laurell K Hamilton
   The dying game de Beverly Barton
   Killing her softly de Beverly Barton
   Ice storm de Anne Stuart
   Cold as ice de Anne Stuart
   Le lien du sang de Jennifer Armintrout
Bikers / motards
   Storm - Storm MC - 1 de Nina Levine
   Be mine de N.C. Bastian
   Ride hard - Raven Riders - 1 de Laura Kaye
   Pandemonium - MC Sinners Next Generation - 1 de Belle Jewel
   Love and… Chaos T1, de Lil Evans
   Tracker’s end - Wind Dragons MC - 3 de Chantal Fernando
   Vicious Cycle - Vicious Cycle - 1 de Katie Ashley
   Heart recaptured - Hades Hangmen - 2 de Tillie Cole
   Froid comme la pierre - Les tornades d’acier - 1 d’Olivia Rigal
   Nine minutes de Beth Flynn
   Riding Dirty - Dirty Eleven MC - 1 de Jill Sorenson
   Tourmenté - Hell’s Horsemen - 4 de Madeline Sheehan
   Devil’s game - Reapers Motorcycle Club - 3 de Joanna Wylde
   Beautiful Ink de Nicole Reed
   It ain’t me, babe de Tillie Cole
   Fast and mine - Yardley College Bikers - 1 de Sharon Page
   Soothing his madness de Debra Kayn
   Protecteur - Reaper’s Motocycle Club - 2 de Joanna Wylde
   Renegade Lady - Renegade Sons- 1 de Dawn Martens et Emily Minton
   Deadly seduction de Selene Chardou
   Own the wind - Chaos - 1 de Kristen Ashley
   Reapers’s property - Reapers MC - 1 de Joanna Wylde
   Ride - A Bayonet Scars - 1 de JC Emery
Flynn Beth
   Nine minutes de Beth Flynn
Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016