Accueil du site > Critiques > M/M > Puis je t’ai rencontré, de Sue Brown

mercredi 3 décembre 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Puis je t’ai rencontré, de Sue Brown


Date:2 décembre 2014
Collection: Kindle
Edition:Dreamspinner Press
Genre: romance M/M
Prix: 5,31€

Résumé

La vie d’Andrew a tout du stéréotype : c’est un homosexuel prisonnier d’un mariage sans amour, la faute en revenant à sa mère, une femme autoritaire et croyante. Lorsqu’un couple de jeunes mariés s’installe dans le quartier, Andrew tombe désespérément amoureux de Nathan. Nathan est hétéro, marié et sur le point de devenir père, mais après une nuit fatidique passée en discothèque, Nathan doit faire face au fait que ses sentiments envers Andrew vont bien au-delà de l’amitié.

Lorsque la femme d’Andrew demande le divorce, la vie des deux hommes vole en éclat : les disputes à propos de leurs responsabilités envers leurs familles, les incertitudes envers soi-même et l’autre, et certains mensonges douloureux les séparent... mais ils ne quittent jamais la pensée de l’autre.

Avis de Phalusia

Voici un exemple type de romance qui pose un problème au niveau de l’appréciation, si nous partons du principe que nous sommes dans une fiction et que l’auteure Sue Brown a juste voulu nous faire passer un agréable moment de lecture, alors nous lui mettons le maximum de bon points. Par contre, si nous faisons le choix de se dire que certes, c’est une romance mais que celle-ci doit contenir un minimum de réalisme car le contexte est moderne et les personnages des hommes du 21è siècle, alors là c’est très différent. Cependant il y a deux choses qui penchent du bon côté, c’est que l’histoire se déroule sur plusieurs années, alors quand le happy end survient à la fin, vous êtes heureuses pour ces deux hommes qui le méritent vraiment. Le second point, ce sont que les personnages féminins qui ont un rôle positif, sont bien développés et font partie intégrante de l’histoire et ça c’est plutôt rare dans la romance MM.

Tout commence comme dans un quartier bourgeois de la petite ville américaine type, où les voisins vivent tous en bonne entente, ils se reçoivent à tour de rôle et accueillent comme il se doit les nouveaux venus avec force sourire plus ou moins franc. Les nouveaux arrivants sont les Peterson, Nathan le nouvel instituteur et son épouse Alex, enceinte. Le nouveau couple va sympathiser très vite avec Andrew et Stephanie, leurs plus proches voisins, d’autant plus que leur fils Colin est un des élèves de Nathan. Il va falloir un certain temps à celui-ci pour se rendre compte que le mariage de ses nouveaux amis est peu orthodoxe, en parallèle il va se rendre compte que le plaisir qu’il trouve dans la compagnie d’Andrew est peut-être un peu plus que de la fraternité masculine.

Si la première partie du récit reste encore plausible, à partir de l’instant où Andrew avoue son homosexualité et les conditions réelles de son mariage, le récit part dans une direction à mi-chemin entre crédibilité et désir de l’auteure. Durant six années les deux hommes vont s’aimer, se disputer, se séparer, puis se retrouver, tout en restant mariés chacun de leurs côtés avec deux épouses parfaitement au courant de la situation. Si l’attitude de Stéphanie nous semble tout à fait cohérente, car elle aussi s’est retrouvée mariée contre son gré, nous avons un problème avec le caractère d’Alex. S’il n’est pas très rare qu’un auteur fasse évoluer un personnage, le revirement de celle-ci est assez brutal et nous laisse perplexes.

Chaque lectrice appréciera ce récit selon ce qu’elle recherche dans une romance, nous avons aimé certains points, d’autres non, ce n’est pas le scénario le plus réaliste qui soit, mais cela reste une histoire d’amour très romantique, bien écrite, alors profitez de cette lecture sans trop faire attention aux incohérences.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016