Accueil du site > Critiques > M/M > Gris à 18 %, de Anne Tenino

mercredi 10 décembre 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Gris à 18 %, de Anne Tenino


Date: 9 décembre 2014
Collection: Kindle
Edition: Dreamspinner press
Genre: romance M/M
Prix: 5,78 €

Résumé

Dans un futur où les États-Unis ne le sont plus, l’agent Matt Tennimore doit aider des gens à sortir des États Rouges Confédérés, qu’ils aient été capturés en tant qu’agents spéciaux de son pays ou en tant qu’homosexuels ayant demandé l’asile. Il ne s’attendait cependant pas à devoir sauver l’homme pour qui il avait un faible au lycée, l’homme qui l’avait détesté à cause de son homosexualité.

Sauver James Ayala ne sera pas facile : bourré de nanos-traqueurs et avec un implant cybernétique qu’il n’est pas sûr de pouvoir contrôler mais qui lui confère des pouvoirs psychiques, est-il digne de confiance ? D’autant que l’implant semble compromettre la stabilité mentale de James.

Pourtant ils fuient ensemble, entre drones de surveillances, IA tueuses et miliciens ennemis. Jusqu’à ce que James avoue avoir détesté Matt parce qu’il le désirait. Matt ne peut résister à la tentation qui lui est offerte, pour ainsi dire, sur un plateau ; mais il veut autre chose qu’une nuit de sexe, s’ils parviennent à rentrer chez eux vivants. James est-il vraiment le bon ? Alors qu’il a une bombe à retardement dans le cerveau ? Et a-t-il vraiment changé ?

Avis de Phalusia

Voici le premier tome d’une série qui est loin de nous avoir convaincus, pour tout dire la difficulté a été de trouver un point positif à ce récit, nous dirons l’imagination débordante de l’auteure. Le problème, c’est qu’il ne suffit pas d’en posséder, il faut réussir à construire une trame avec un lien, des personnages auxquels la lectrice peut s’attacher, trouver sympathique voire ressentir de l’empathie pour eux. Alors, certes nous sommes dans le domaine de la science-fiction ce qui permet à l’auteure – enfin théoriquement – de sortir des sentiers battus, sauf que dans le cas présent, les sentiers n’ont aucun tracé ni aboutissement !

Il nous a déjà été très difficile de comprendre les termes employés, c’est confus et embrouillé, et rien à voir avec un problème de traduction, non c’est simplement que les mots utilisés sont jetés dans le récit sans véritable explication. C’est un véritable labyrinthe pour s’y retrouver entre les noms des différentes organisations et ne parlons pas des gadgets futuristes, aux origines compliquées et aux explications nébuleuses. Quant à la relation entre les deux protagonistes, elle est plutôt froide, nous avons ressenti peu d’émotions, il semblerait que l’auteure Anne Tenino soit plus intéressée par le côté fantastique que par une histoire d’amour. Matt et James ont peu de personnalités, nous ressentons peu d’alchimie entre eux, alors qu’ils ont un passé commun qui aurait pu être exploité justement.

Laissons donc le libre choix aux lectrices d’apprécier ou pas ce récit…

Mots clés de l'auteur :

Tenino Anne
   Gris à 18 %, de Anne Tenino
Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016