vendredi 28 novembre 2014

Partager :

facebook

twitter

Publicité :

La rockstar

Par souci de la rime, je l’avais appelé le rocker ( avec boxeur, biker) mais rockstar convient bien ! Il est apparu il y a quelques années, une fois de plus dans la romance YA/NA. Bizarrement, il avait été assez absent des livres, jouait rarement le rôle de héros et ne faisait pas rêver. Pourtant, il y a matière et nous allons le prouver.

- La rockstar, c’est déjà.... THE VOICE ! Le héros des héros rockstar est le chanteur d’un groupe. Il est envoutant, il chante comme un Dieu et l’héroïne a souvent l’impression ( pas toujours fausse) que c’est rien que pour elle. Donc dès qu’il ouvre la bouche, le public et elle sont sous le charme. C’est le genre de voix qui vous ferait tomber enceinte rien qu’en l’écoutant. Attention, pas de chanteurs à voix dans ce type de romance. Non, des voix typées, rugueuses, usées, par la drogue et l’alcool parfois, des voix qui ont vécu et communiquent toute cette expérience. Toute romance avec une rockstar a ce moment là où l’héroïne est au bord de l’orgasme dès qu’elle l’entend. La quintessence du moment orgasmique est quand le groupe joue en communion totale, cela met chaque membre en valeur et cela donne des moments inoubliables et franchement quand on a connu ça pour certaines d’entre nous dans des concerts !

- La rockstar c’est aussi le compositeur/artiste/écorché vif : un ou plusieurs des membres composent. Les paroles des chansons sont souvent dans les livres ; l’expérience ultime a été faite par Colleen Hoover qui met en scène le membre d’un groupe dans Maybe Someday et qui a fini par une collaboration avec un musicien et interprète. La plupart du temps cela donne lieu à une playlist. Donc nous avons souvent de jolis textes, inspirés par les douloureuses expériences des personnages, leur amour difficile avec l’héroïne.

- La rockstar c’est aussi l’artiste maudit. Suivant l’adage, « les gens heureux n’ont pas d’histoire », les rockers ont souvent de quoi remplir vingt tomes parce qu’ils sont ultra malheureux. Cela se traduit souvent par des gens dépressifs ( très), drogués, alcooliques, suicidaires...Parfois, tout à la fois. Cela donne des histoires lourdes ou pas tant que cela car justement ils sont en pleine rédemption ; la seule chose qui fonctionne dans leur vie, c’est la musique.

- La rockstar, c’est le membre d’un groupe. La vraie famille du rocker est là. Les autres membres du groupe sont ses frères, prêts à l’aider, tout le temps quel que soit les circonstances. C’est aussi très pratique car la série se décline tout naturellement : le chanteur/leader, le guitariste, le bassiste, le batteur et éventuellement un jouer de clavier ( ca dépend !). Chacun a sa personnalité, ses soucis, est plus ou moins content de son sort...les possibilités sont infinies et in retrouve en dehors de l’histoire amoureuse la chaleureuse fraternité du groupe qui vit ensemble très longtemps dans l’année.

- La rockstar c’est un sex symbol. Etant donné ce qu’on a dit avant, ca ne peut qu’être le cas. En plus la rockstar est beau, très beau. Il a des centaines de fans accrochés aux basques, peut choisir tous les soirs trois filles différentes au moins. Bref... pour l’héroïne ( et la lectrice qui s ’identifie), quel plus beau rêve que d’accrocher pour la vie ce genre de personnes que tout le monde veut ?? Imaginez vous dans les bras d’un artiste accompli, qui a abandonné tous ses démons pour vous et que toutes les filles veulent ? Cela donne envie de chanter comme Céline Dion, non ? Ou en tous cas de faire « nanannère » !!

- La rockstar c’est quelques situations très intéressantes : les voyages par exemple. Il se déplace avec son groupe en tournée. Cela donne la possibilité d’avoir une héroïne présente avec lui dans une promiscuité troublante ! C’est la fatigue des fins de concert, les fêtes déjantées dans les salons VIP de clubs super selects, c’est le mariage du bad boy et du millionnaire. Car la rockstar qui a réussi est monstrueusement riche. Ou alors c’est l’histoire d’une ascension sociale avec l’émergence du groupe alors confidentielle...

- La rockstar ce n’est pas : une femme... elles sont rares, parfois, il y a des membres féminins du groupe mais c’est exceptionnel, l’héroïne est souvent une outsider, elle est la sœur d’un des membres ( qui fantasme sur un autre membre du groupe), la psy qui est indispensable avec cette bande de désaxés, une membre des équipes travaillant avec le groupe, une amie d’une femme d’un membre... La rockstar n’est pas non plus un chanteur seul, ce n’est pas un rappeur, il fait de la pop ou du bon vieux rock plus ou moins alternatif. Le chanteur à voix ne fait pas rêver apparemment...

Voilà le portait de ce qui vous attend car il y en a des rockstars et ce n’est pas fini

- Kellan bien sûr, le prince charmant de S.C Stephens que nous suivons dans son ascension avec Kiera à ses côtés.

- Ryder, le héros du prochain Tracy Wolff. Pas le meilleur du genre mais il est sympathique.

- Très bientôt, il y aura aussi, la série de Kylie Scott, sans doute une des toute meilleures du genre.

- La mini série de Anne Rossi, chez HQN, Layla, avec et c’est rare, la membre d’un groupe et le chanteur d’un autre.

- La mini série de Stacey Lynn aussi parue chez Milady.

Pour les lectrices vo, vous pouvez vous gorger de rockers, c’est un des héros les plus à la mode donc je vous recommande, Katie Ashley, Samantha Towle, Michelle Valentine… et de nombreuses autres !

Mots clés de l'auteur :

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016