Accueil du site > Critiques > M/M > Je reviens chez nous, de Sara Agnès L.

jeudi 18 décembre 2014

Partager :

facebook

twitter

Publicité :

Je reviens chez nous, de Sara Agnès L.


Date:
Collection: décembre 2014
Edition:Kindle
Genre: romance MM

Résumé

De retour à Saint-Gravel après plusieurs années d’absence, Thomas retrouve le village où il a grandi en centre jeunesse. Accueilli par Hugo, son meilleur ami d’enfance et désormais propriétaire de la ferme de son défunt père, il accepte de séjourner chez lui, le temps de se trouver un logis…

Soulagé qu’après toutes ces années, sa complicité avec Hugo soit intacte, Thomas n’en est pas moins sous le choc lorsqu’il apprend l’homosexualité de son ami. Cela risque-t-il de transformer leur relation ? Non ! Après tout, il n’a jamais eu de désir de cet ordre, avant.

Mais ça, c’était avant…

Avis de Phalusia

Il n’est pas étonnant de voir Sara Agnès s’essayer à ce genre, cette auteure canadienne fourmille d’idées et ne se donne aucune limite lorsque des personnages viennent faire irruption dans son cerveau déjà bien occupé, elle a besoin de les coucher sur le papier. Ce premier essai dans la romance MM n’est peut-être pas parfait au niveau de l’écriture, certaines expressions imagées étant issues de sa culture d’origine ainsi qu’un vocabulaire trop « familier » à notre goût, mais le récit est cependant très réussi. Deux héros inhabituels dans la romance française auxquels on s’attache très vite, un humour souvent présent qui désarçonne la dureté de certaines réalités et surtout des scènes sensuelles superbes, ce qui n’étonnera personne, car Sara Agnès excelle dans cet exercice.

Une bonne partie du plaisir de cette histoire est le couple formé par Thomas et Hugo, ce sont des personnages atypiques que l’on voit très peu en romance contemporaine et c’était un sacré risque dans le choix. Hugo est fermier et a repris la ferme familiale après le décès de son père, il a toujours vécu dans son petit village de Saint-Gravel auquel il est très attaché, il est proche de sa mère et de sa sœur avec qui chaque dimanche il partage le sacro-saint repas dominical et il est gay ayant fait son coming out. Thomas, c’est l’ami d’enfance, l’ex-meilleur ami, l’enfant abandonné qui a atterri au centre de jeunesse de Saint–Gravel et qui peu à peu a trouvé sa place dans la famille Thibert, jusqu’au jour où il est parti sur les traces de sa mère sans un regard en arrière.

Les retrouvailles sont chaleureuses entre les deux amis, et après le choc de la révélation d’Hugo, ils retrouvent facilement cette amitié quasi fraternelle qu’ils partageaient, sauf que Thomas va commencer à ressentir certaines pulsions au contact de son ami. Pulsions, qu’il va décider d’explorer, parce qu’eh bien, Thomas c’est Thomas, craquant, entier, et qui malgré l’avertissement d’Hugo sur la difficulté d’être gay dans un petit village, va balayer toutes les objections, lui qui a dû se battre, car être mulâtre à la campagne ce n’est pas facile du tout.

Cette histoire d’amour, très romantique, est un joli plaidoyer, mais sans en faire des tonnes, c’est par l’humour que Sara Agnès nous parle des difficultés de l’homosexualité, mais également d’être un orphelin ou du racisme primaire de certains. Thomas qui va assumer son amour sans aucune difficulté est à croquer, il faut le voir séduire Hugo et découvrir sa nouvelle sexualité, c’est sensuel et tendre tout en étant passionné.

Et comme l’auteure n’est pas avare, elle nous offre en prime le premier chapitre de sa future production MM, Un homme important. Un chapitre torride, dans un style plus affirmé avec deux hommes aux antipodes de Thomas et Hugo, mais une mise en bouche parfaite pour toute amatrice de romance MM.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016