Accueil du site > Critiques > Analyses > Mon petit bilan romance vo de 2014...

samedi 3 janvier 2015

Partager :

facebook

twitter

Publicité :

Mon petit bilan romance vo de 2014...

Une année de lecture, en 2014, avec essentiellement de la vo, cela méritait un petit retour en arrière avant de commencer les parutions 2015.

Tout d’abord, pour ceux qui ne me connaissent pas, je dirais que je suis une lectrice bon public avec un large panel de goûts allant des romances les plus simplement écrites et les plus élémentaires à des choses bien plus sophistiquées. J’aime être surprise et emportée par l’émotion. Cela exclut parfois de bons livres mais qui abordent sans originalité particulière un sujet que j’ai lu plusieurs fois et dont j’estime avoir fait le tour.

J’ai très peu de thèmes qui me gênent d’emblée et je déteste la lecture moralisante qui consiste à dégommer un roman sous prétexte que les héros n’ont pas un comportement « moral » c’est à dire qu’ils ont trompé leur conjoint, été parfois méchant avec autrui ou parce qu’ils énoncent sans fard qu’ils aiment le sexe ou la drogue. Tout peut passer si l’auteure a le talent de bien l’écrire. Une seule chose m’a vraiment gênée dans ce domaine, et j’ai lu deux exemples cette année, c’est le héros ou l’héroïne qui part dans une expédition punitive et tue de sang froid au nom du fait que toute justice est bonne si elle faite par soi-même. Cela concerne deux livres bien écrits surtout un : Cheryl McIntyre dans Dirty ne m’a pas convaincue du tout et m’a même dérangée avec un héros qui va jusqu’à pousser un homme, certes coupable, au suicide, très tranquillement. Si un héros se met au niveau des gens qu’il dit être méprisables, je ne vois pas trop ce qui le différencie. Il en est de même avec Rellik de Teresa Mummert ( auteure avec qui j’ai le plus grand mal) qui a un peu la même philosophie et qui en plus file rapidement dans le grand n’importe quoi.

Voilà pour le préambule, je vous épargnerai la liste des mauvais livres. Une citation serait leur faire beaucoup d’honneur. J’ai juste sélectionné mes livres préférés parus en 2014 ( pour limiter) et dans quelques cas, l’oeuvre d’une auteure car parfois j’adore tout. Difficile de donner un ordre véritable. J’ai également un cœur d’artichaut qui fait que parfois mon cœur balance entre plusieurs !

Parmi mes découvertes de 2014, il y a :

  • Karina Halle, que je cite en premier car j’aime tout chez elle : son talent multi-genre, son sens de la romance qui n’est pas là où elle a commencé, l’extraordinaire qualité de ses héros masculins. Ils me font tous chavirer en commençant par Mateo de Love in English. Me faire apprécier un ex-footballeur au point que je suis allée vérifier dans quelle équipe madrilène il était censé avoir joué est un challenge qu’elle a relevé avec aisance et vu mon aversion pour le sport et celui-là en particulier... c’est quelque chose ! Mais j’ai aimé Javier de Dirty Angels aussi et en dernier lieu, Linden dans The Pact !
  • J’ai adoré également Archer’s voicede Mia Sheridan, c’est le premier livre que je lisais de cette auteure. Là aussi, j’aime tout chez elle, son style, son sens de l’histoire car tout n’est pas toujours limpide et simple et son sens du mélo aussi. Evidemment, cela peut paraître facile de faire naître l’émotion avec un héros moqué, muet mais ce livre est magnifique. Les autres sont tout aussi brillants.
  • J’ai découvert Tille Cole également cette année et notamment le premier tome d’une série biker. J’adore les milieux fermés, aux règles internes bien particulières. Ici, elle le fait doublement puisqu’elle confronte le milieu d’une secte à celui d’un club de motards, idée lumineuse avec des personnages en plus et une dynamique qui n’est pas sans rappeler ceux de la Confrérie de la dague Noire et de quelques autres sagas de même type. Très bien vu. le premier tome s’appelle It ain’t me, babe
  • J’adore Colleen Hoover depuis longtemps et j’ai adoré ce qu’elle a publié cette année notamment Ugly Love.Tout est là : le sens de l’histoire, le talent d’écriture, des personnages forts et intenses. J’ai adoré les deux personnages, lui si en souffrance et dans le déni, elle, patiente, empathique. J’aime ce type de rapport et c’est très sensuel aussi.
  • Il y a aussi les livres surprises ceux qu’on attendait pas comme le très beau Black Ties de Alessandra Torre. Une histoire plus mystérieuse qu’il n’y paraît avec une héroïne assez atypique qui va finir par protéger le héros. Son côté lionne est magnifique, le héros est juste parfait. Je n’en dis pas plus pour ne pas déflorer l’intrigue. Sans doute moins bon mais exactement dans la même dynamique, il y a le très beau livre de Lisa Eugene.
  • J’aime beaucoup les jeunes adultes de Rebecca Yarros. Elle même le milieu de l’armée, toujours riche et fort à celui des nouveaux adultes. Ces deux livres sont longs et très plaisants, pleins de questions.

Et puis, il y a les séries, vous savez les trilogies avec des héros qui se disputent, se réconcilient, ne peuvent pas vivre ensemble mais meurent dès qu’ils sont séparés, ceux qui nous énervent mais nous scotchent à notre lecture. J’aime beaucoup aussi. Trois auteures ont retenue mon attention :

  • RK Lilley et sa série qui a été publiée en 2014 mais est en lien avec d’autres parues précédemment. Lovely Trigger est le dernier tome et a paru en 2014.
  • Laurelin Paige avec deux héros harceleurs, qui ont tendance à embêter les autres. Deux border line c’est deux fois plus de bonheur ! C’est la série Fixed qui comment avec Fixed on you
  • Et dans le rayon héros à tomber, Colton Denovan, pilote de course dans la série de K. Bromberg.
  • J’ajouterai la trilogie de K.A. Linde centrée sur un couple dont l’élément masculin est un homme politique américain. Ca commence avec Off the record
  • La plus récente est celle de Stylo Fantôme. Nom mystérieux et deux héros totalement dingues.

Dans mes autres séries chouchoutes, il y a aussi celles avec un professeur, j’adore ça !

  • Il y a le dernier opus de la série de Nina Lane avec un héros professeur qui joue un peu sur les mêmes dynamiques que la trilogie de Sylvain Reynard.
  • J’ajouterai les très belles romances de la brillante Ella Frank, Veiled innocence . Cette auteure écrit superbement, adore jouer avec l’érotisme et l’interdit et je vais la suivre de très près dans tous les genres qu’elle aborde.
  • Il y a également Unteachable de Leah Reader avec une héroïne, jeune, écorchée vive et son prof … passionnant.

J’ajouterai en bonus, le livre Nine minutes que je ne sais pas trop où classer mais qui est juste superbe dans son scénario et sa construction. Attention, c’est encore dans le milieu des bikers ( décidément...) et c’est dérangeant mais alors que ca fait du bien !

Inutile de dire aussi que je me suis régalée avec des tonnes d’autres livres, d’auteures que j’affectionne depuis longtemps et que je suis aveuglément : Samantha Young, Jamie McGuire, et autres mais il faut bien faire des choix !

Mots clés de l'auteur :

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016