Accueil du site > Critiques > Romances contemporaines > Lola, petite, grosse et exhibitionniste de Louisa Meonis

dimanche 11 janvier 2015

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Lola, petite, grosse et exhibitionniste de Louisa Meonis


Date:9 janvier 2015
Collection:
Edition:HQN
Genre: romance contemporaine
Prix: - €

Résumé de l’éditeur

Moi, c’est Lola. Petite (pas tant que ça). Grosse (aucun commentaire). Et exhibitionniste (mais toujours par erreur !)

Auteur de romans érotiques la nuit et assistante d’une patronne aussi tyrannique qu’anorexique pour une grosse boîte de finance new-yorkaise le jour. Et jusque-là, je m’en sortais pas trop mal. Mais il a fallu que mon big boss décède (l’égoïste !). Hop, Joseph Hamlish n’est plus, vive Jérémy Hamlish ! Alias monsieur le fils héritier qui a débarqué dans nos bureaux, alias monsieur JE SUIS UN DIEU VIVANT. Alors bon, moi, j’ai beau être une fille très bien sous tous rapport, quand on me met dans un ascenseur (ou sur un ring) avec l’incarnation de mes fantasmes, forcément, j’ai tendance à dépasser les bornes des limites. Voire à aller un peu au-delà…

Avis de Callixta

HQN semble se spécialiser dans la romance rigolote avec des scénarios qui se ressemblent un peu même si les romans sont différents. Après Cécile Chomin et une employée qui tombe amoureuse d’un collègue, voilà Lola qui va craquer sur son patron, le beau et sémillant Jeremy Hamlish. Le ton est donné par la couverture et le titre assez inélégant, il faut bien le dire mais après tout, il faut juger le livre à son contenu.

Et c’est un bon roman ou au moins une bonne première partie mais qui comporte quand même quelques défauts. L’atout principal est l’héroïne, Lola, qui est certes petite et grosse ( faut-il absolument la qualifier de ce mot d’ailleurs puisqu’elle est plus pulpeuse que vraiment grosse ?). En réalité, elle est un peu hors norme dans le monde des héroïnes très fines et élancées. Mais Lola n’est pas complexée, vit tranquillement avec son chat, est toujours en retard mais a un dynamisme et une énergie qui la rendent bien sympathique. Lola sait ce qu’elle veut, travaille dans une grande compagnie américaine à New York, écrit à ses heures perdues des livres érotiques et a une vie sentimentale et sexuelle vide comme le désert de Gobi. Jusqu’au jour où elle rencontre Jeremy, mais également d’autres hommes.

Evidemment, nous allons suivre Lola dans sa vie pas si ordinaire que ça. On sourit souvent devant ses maladresses, ses chutes, ses rencontres un peu brutales avec son patron qu’elle trouve terriblement excitant. C’est amusant, dynamique, avec une héroïne qui ne s’en laisse pas compter . Le problème est que Jeremy a du mal à sortir un peu de l’ordinaire, que les gags se répètent un peu ( au bout de trois rencontres qui se finissent par la chute d l’un ou de l’autre, c’est moins drôle), de hasards invraisemblables ( New York est très petit, vous savez), vous commencez à avoir l’impression d’une succession de gags plutôt qu’à une histoire.

Il y en a une pourtant qui se dessine et ’in se doute que la suite apportera d’autres rebondissements car ce n’est qu’une première partie.

Ajoutons que cette romance rigolote est aussi très sexy. Les scènes sont plutôt réussies aussi mais sont basées sur un orgasme plus rapide que l’éclair de la part de nos héros et un langage cru pas toujours heureux, un peu comme ce titre provocateur bien plus que le roman ne l’est. Là aussi à la énième mention de la culotte mouillée de notre héroïne, cela devient moins drôle.

Il reste un livre intéressant, qui ne demande qu’à s’épanouir dans la seconde partie. Si l’auteure arrive à sortir un peu des clichés de ce genre, la comédie romantico-sexy, cela ne peut qu’être mieux !

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016