Accueil du site > Glossaire > Interviews > Interview vf et vo d’Anna Zaires

mardi 3 février 2015

Partager :

facebook

twitter

Publicité :

Interview vf et vo d’Anna Zaires

L’enlèvement est le premier tome de la série et il est sorti en français le 30 janvier.

Blue-moon : Que pouvez vous nous dire pour vous présenter aux lecteurs français ?

Anna Zaires : Je suis une auteure de science fiction et de romance dark érotica. J’ai toujours été une grande lectrce et j’ai commencé à écrire pendant l’été 2012. Maintenant mon mari et moi vivons de notre plume et nous adorons cela !

BM : Parfois, vous écrivez avec votre mari, Dima Zales et vous publiez vos livres ensemble. Pourquoi avoir choisi de travailler avec lui ? Est-ce que c’est compliqué de travailler avec quelqu’un d’autres, surtout son propre mari ?

AZ : Non, en fait c’est merveilleusement simple. ;) Nous collaborons sur tous nos livres quand nous cherchons des idées et des scénarios et nous corrigeons mutuellement nos manuscrits. J’ajoute la dimension émotionnelle aux livres de Dima et il apporte plus d’action et de détails scientifiques aux miens. C’est mon partenaire idéal, nous n’avons donc aucune difficulté à travailler ensemble. Et sur la façon dont nous avons commencé à collaborer, et bien ca a toujours été le cas depuis le tout début. Nous avons pensé et construit notre premier livre ensemble ( Liaisons Intimes) et cela a toujours été ainsi depuis. Je ne peux pas imaginer travailler sans son apport et ses conseils.

BM : Vous écrivez dans plusieurs genres de la romance. Je connais tout particulièrement votre série de Dark erotica, Twist me. Le prmeier livre va être publié en janvier en France. Comment définissez vous ce genre ? ( les Français ne le connaissent pas très bien parce que très peud e livres de ce genre ont déjà été publiés)

AZ : Le dark erotica est une sorte de version contemporaine des "bodice rippers" des années 80. Il y a des éléments de romance mais également d’autres plus psychologiques et policiers. Beaucoup de ces romans parlent d’enlèvements, de captivité, du relations plus ou moins consenties et d’autres thèmes que les lecteurs peuvent trouver perturbants.

BM : Comment expliquez-vous que ce genre ( dark erotica avec syndrome de Stockholm, syndrome de captivité...) puisse se mêler à la romance ?

AZ : Je pense que c’est parce que les héros ( ou plutôt les méchants) dans ce genre de livres sont effrayants et séduisants à la fois. Aucune femme saine d’esprit voudrait d’eux dans la vie réelle mais dans la fiction, ils peuvent être fascinants. Le plus souvent, vous commencez à souhaiter de toutes vos forces que le couple finisse ensemble alors que que vous savez parfaitement que leur histoire d’amour est complètement folle.

BM : Pourquoi avaez vous décidé d’écrire du Dark erotica ? Je pense que certaines scènes sont difficiles à écrire.(parce certaines d’entre elels sont difficiles à lire !)

AZ : En toute honnêteté je ne suis pas sûre d’avoir décidé d’écrire ce genre d’histoires. J’avais juste une histoire dans la tête et je voulais que ca sorte. Cela a été très difficile d’écrire certaines scènes. J’ai presque arrêté au bout de 30 % du livre tellement je détestais Julian. D’ailleurs, j’ai mis mon manuscrit de côté et je n’y suis pas revenue avant plusieurs mois pendant que je travaillais sur d’autres livres ( Souvenirs Intimes). Mais au bout du compte, j’étais toujours ramenée à cette histoire donc j’ai décidé de la terminer. Et ca va être une trilogie.

BM : Que pourriez-vous dire à propos de cette série, surtout sur le premier roman et le couple de héros, Julian et Nora. Ce ne sont pas des héros de romance typiques !

AZ : Non, ce ne sont vraiment pas des héros de romance typiques. Julian est un marchand d’armes hors la loi avec des tendances sadiques. Et Nora est une jeune femme normale de 18 ans de la banlieue. C’est un pur hasard qui va les mettre en présence et la relation qui va en découler est loin d’être ordinaire.

BM : Leur amour est un mélange de violence, d’obsession, de fascination secuelle. Pensez-vous que c’est une relation saine ?

AZ : Non, pas du tout ! C’est ce qui la rend intéressante à écrire cependant. Et j’espère à lire !

BM : Je n’ai pas encore lu la fin de la série, évidemment, mais je me demandais qui changeait le plus ? Julian et Nora sont tellement différents. Va-t-il chnager pour elle. Va-t-il la chnager tellement qu’elle va être comme lui ? Est-ce le but principal d’une série de ce type ?

AZ : Il n’y a pas de but principal. Ce n’est pas une histoire qui a un but pédagogique, qui est faite pour moraliser ou qui revendique la moindre définition de l’amour, de la romance ou des relations amoureuses. C’est juste ce que c’est : une histoire de deux personnes abimées par la vie qui se retrouvent dans une relation que la plupart des gens réprouverait. Et en ce qui concerne la question sur qui change et comment, je préfère ne pas répondre car cela vous donnerait des renseignements sur le troisième tome, Hold me ;)

BM : Savez-vous quand nous pourrons lire en France le second et troisième tome de la série ?

AZ : Ma traductrice est en train de travailler durement sur la second par tie ( Keep me), done je pense que ce ne sera pas très long temps après le premier liver. Quant au troisième tome, je sues en train de l’écrire en ce moment et je pens le terminer dans les prochains moos. Dès sue j’ai fait ma derrière relacture, je le transmettrai à ma merveilleuse équipe de traductrices (Julie Simonet et Valérie Dubar) et cell devrait être trait en français demux ou trios moos après la sortie en anglais.

BM : Quel est votre prochain projet ? Qu-êtes-vous en train d’écrire ?

AZ : En ce moment je travaille sur le tome trois de la série, "Hold me" mais j’ai également en cours deux livres partiellement écrits. Un fait partie de "The Krinar captive" (une série érotique de science fiction et l’autre est une romance contemporaine appelée "White Nights". J’espère pouvoir les terminer une fois que j’aurais achevé Hold me.


BM : What can you say about you in order ton introduce yourself to the French readers ?

AZ : I’m an author of sci-fi romance and dark erotic romance. I’ve been an avid reader for most of my life, and began writing on a whim in the summer of 2012. Now my husband and I both do this for a living, and we’re loving every moment of our new jobs.

BM : Sometimes, you write with your husband, Dima Zales and you publish your books together. What did you choose to work with him ? Is it complicated to work with someone else, especially a husband ?!

AZ : No, it’s actually wonderfully simple :). We collaborate on all of our books as far as brainstorming ideas and plot, and we edit each other’s work. I add more emotional depth to Dima’s books, and he adds more action and scientific details to mine. He’s my ideal partner, so we don’t have any difficulties working together. As to how we came to collaborate, it was that way from the very beginning. We planned and plotted our first book together (Liaisons Intimes), and it’s been like that ever since. I can’t imagine writing without his input and advice.

BM : You write several genres in romance. I know especially about your Dark Erotica series, « Twist me ». The first book is released on january in France . How do you define this genre ? (French readers don’t know it very well because very few books in this genre have already been published.)

AZ : Dark erotica is sort of the modern-day version of 80s bodice rippers. There are romantic elements there, but there is also a psychological/thriller component that goes along with these books. Many books in this genre deal with kidnapping, captivity, dubious consent, and other themes that readers may find disturbing.

BM : How do you explain that this genre ( dark erotica with stockholm syndrom, captive syndrom...) can be mixed with romance ?

AZ : I think it’s because the heroes (or rather, the villains) in these types of books are scary and seductive at the same time. No sane woman would want them in real life, but in fiction, they can be thrilling. Frequently, you begin rooting for the couple to end up together—even though you know the romance is messed up.

BM : Why did you decide to write a Dark erotica series ? I think it’s sometimes difficult to write some scenes ( because some of them are difficult to read !) ?

AZ : Honestly, I’m not sure why I chose to write this series. I just had a story in my head and wanted to get it out. It was very difficult to write some of those scenes. I nearly quit 30% through the book because I hated Julian so much. In fact, I set the manuscript aside and didn’t come back to it for several months while I worked on another book (Souvenirs Intimes). Eventually, though, I kept getting pulled back to the story, so I decided to finish it—and it’s now going to be a trilogy.

BM : What can you say about this series, especially the first book and the couple of heroes, Julian and Nora ? They are not typical heroes of romance !

AZ : No, they’re definitely not your typical romantic couple. Julian is an illegal weapons dealer with sadistic tendencies, and Nora is an average 18-year-old American girl from the suburbs. It’s only a chance encounter that brings them together, and the relationship that ensues is far from ordinary.

BM : Their kind of love is a mix of violence, obsession, sexual fascination. Do you think it’s a healthy relationship ?

AZ : No, not at all ! It does make for interesting writing, though. And hopefully, good reading :).

BM : I didn’t read the end of the series obviously but I wondered who would change the most ? Julian and Nora are so different. Is he going to change for her ? Is he going to change her so much she’s going to be like him ? Is it the main purpose in a series like that ?

AZ : There is no main purpose. This is a story that’s not meant to educate, moralize, or make any kind of claims about the nature of love, romance, or relationships. It is what it is : a story of two damaged people who are together in a way that most people would view as wrong. As to who changes and how, I’d rather not say, as I don’t want to spoil Hold Me (book 3) :).

BM : Do you know when we can read the second and the third part of this series in French ?

AZ : My translator is hard at work on part 2 (Keep Me), so I think it will be out not too long after Twist Me. As for Hold Me, I’m writing it now and hope to have it finished within the next few months. As soon as I have the final draft, I will give it to my wonderful translation team (Julie Simonet and Valerie Dubar), and it should appear in French 2-3 months after it appears in English.

BM : What is your next project ? What are you writing nowadays ?

AZ : Right now, I’m working on Hold Me (book 3 of the Twist Me series), but I also have two other books that are partially written. One is The Krinar Captive (a sci-fi erotic romance), and the other one is a contemporary romance called White Nights. I hope to resume writing them once I’m done with Hold Me.

Mots clés de l'auteur :

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016