Accueil du site > Critiques > Analyses > Le héros que vous ne verrez jamais dans la romance...

lundi 2 février 2015

Partager :

facebook

twitter

Publicité :

Le héros que vous ne verrez jamais dans la romance...

Après avoir parlé abondamment des héros que vous croisez dans la romance, voilà celui que vous ne rencontrerez pas. Pourquoi ? C’est très simple. Lecture de femme écrite par des femmes, les hommes sont toujours canons, à tomber. Pas d’exception ou alors on les compte sur les doigts d’une mai. Les héroïnes ont le droit d’être imparfaite physiquement mais les hommes pas vraiment...

  • Vous ne verrez jamais un héros nul au lit... Vous savez celui qui croit que le point G est une grande surface de bricolage, le clitoris, une maladie sexuellement transmissible, le cunnilingus , une langue morte ( sans jeu de mot...) et qui pense que tout bon orgasme commence par soi-même. Celui-là est proscrit de la romance. Il est vierge ? Pas de souci, il a un talent inné qui fait qu’il assure tout de même. Il est fatigué ? Jamais pour ça...Ejaculateur précoce ? Problème d’érection ? Il ne sait même pas ce que veulent dire ces mots...C’est un connard ? Oui, mais un gentleman dans un lit et il ne laisse jamais une femme le quitter sans avoir été comblée. Plusieurs fois. En passant, celui qui donne un orgasme à la fois est en passe de disparaître aussi. Le héros de romance rend toute femme multi-orgasmique. C’est tout !
  • Le héros de romance n’est jamais petit nulle part...Il en a une...grosse.... : oui, je sais, ce n’est pas la taille qui compte. Je ne sais pas mais à lire la romance ( je rappelle, écrite par des femmes, pour des femmes...), cela a l’air important car la plupart du temps lorsque l’héroïne voit ce que la nature a donné à son partenaire, elle ouvre de gros yeux ( pour tout voir), se demande comment diable, tout cela va entrer là où cela doit aller, et nous avons parfois droit à des comparaisons douteuses où il est question de la largeur d’un poignet, de la nécessité de prendre ses deux mains pour en faire le tour...Bref, un héros de romance dispose d’un équipement qui permet à chaque femme d’avoir l’impression de perdre sa virginité à chaque fois.
  • Le héros de romance n’est jamais petit, chauve avec des abdos Kronembourg : oui, là une image vient de s’imposer à votre esprit et vous avez grimacé... Imaginez un petit bonhomme tout rond, qui perd partiellement ses cheveux ( oui, le chauve qui se rase la tête est très bien mais pas celui qui a une jolie auréole de poils follets au-dessus des oreilles qu’il rabat avec obstination sur le sommet). Pour réussir le casting, il faut faire plus de 1,80 mètres ( minimum) et ressembler à un sportif de haut niveau, genre un nageur ( pas un culturiste, c’est trop). Il ne faut pas trop de poils ( rédhibitoire : ceux sur les épaules et dans le dos...brrr... mais bon, grâce à la cire, plus de souci !)
  • Le héros de romance n’est jamais moche, pire, il est tellement beau que le premier regard cloue sur place, laisse l’héroïne bouche bée, la bave aux lèvres, la langue sortie comme le loup de Tex Avery ( et la culotte trempée..., j’en profite pour dire aux auteurs que trop d’excitation tue l’excitation et que si l’héroïne a besoin d’un sèche linge chaque fois qu’elle croise le héros... c’est plus drôle qu’excitant !). Bref, il est beau...il a des dents superbes, sent bon ( même quand il transpire....), n’est pas doté d’horribles problèmes comme une mauvaise haleine ( même quand il est bourré et boit de la bière)... Je ne développe pas davantage mais je laisse le reste à votre imagination, il y a de quoi faire...A se demander si la romance n’idéaliserait pas un peu le sexe masculin...
  • Le héros de romance n’est jamais bête. Il est parfois stupide, entêté, fait des erreurs mais même si il n’a pas fait de longues études, il en a dans le crâne...Il n’est jamais lâche non plus, ni pingre... Etonnant, il peut être dominateur, égoïste, imbu de lui-même, arrogant mais pas grand chose d’autres ! Avis à ces messieurs...
  • Le héros de romance n’est jamais adeptes de certaines activités. Il ne fait pas des tours Eiffel en allumettes, n’est pas champion de scrabble ou ne pratique la peinture sur soie ou la vannerie à ses heures perdues. Peut-être que cela va mal avec la virilité, allez savoir...
  • Le héros de romance n’a jamais de slips kangourous ou de marcels un peu détendus…Même pauvre, le héros porte le boxer ( du CK, s’il vous plaît), parfois rien du tout ( héhé !) et réussit à rendre élégant le tee-shirt noir tout simple. Et puis, il faut dire que ce que cela couvre est tellement somptueux que cela devient un écrin à cette splendeur… Vous pouvez aussi rayer de la garde-robe, le chapeau de paille, les sandales à lanière de cuir, la chemise à fleurs...

Nous pourrions continuer longtemps comme cela...Le héros est tout de même parfait, viril... donc dehors, tous ceux qui ne correspondent pas aux critères. Par contre, ne faites pas lire ce billet à votre moitié masculine, cela peut être un brin décourageant...

Mots clés de l'auteur :

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016