Accueil du site > Critiques > M/M > Pour être tien, d’Anna Martin

samedi 21 février 2015

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Pour être tien, d’Anna Martin


Date:10 février 2015
Collection: Kindle
Edition:Dreamspinner Press
Genre: romance M/M
Prix: 5, 31€

Résumé

Cela fait trois ans que Jesse Ross a choisi entre son Maître et sa petite amie, trois ans qu’il vit une histoire d’amour avec Will, son Dom, et qu’il est finalement ouvert quant à sa sexualité. Aux yeux des autres, la relation entre Jesse et Will est stable, solide et romantique : les gens attendent d’eux qu’ils s’installent, se marient, fondent une famille. Il suffit d’un accident de voiture pour exposer les fêlures cachées de leur vie de couple.

Traumatisé par la collision, Will voit sa confiance en lui affectée. Après avoir involontairement blessé Jesse lors de l’accident, il lui est impossible de lui faire mal dans la chambre à coucher, et soudain il doit reconsidérer sa capacité à être le Dom de Jesse. Le blocage physique et émotionnel laisse Jesse se débattre pour maintenir ensemble les pièces ébréchées de leur relation. Les cicatrices physiques peuvent guérir avec le temps, mais le traumatisme émotionnel a laissé plus de dommages qu’aucun des deux hommes auraient pu prévoir…

Avis de Phalusia

Nous avions fait connaissance avec Will et Jesse dans Une autre voie, Anna Martin Anna Martin nous offrait une romance entre deux hommes qui connaissaient leurs limites, leurs besoins, elle étudiait surtout la relation D/s plus que le BDSM tout en décrivant certaines règles touchant à cette communauté. Sans être ludique, ce récit était loin d’être sombre, par contre il comportait une certaine violence due aux scènes sexuelles de la première partie qui étaient loin d’être douces.

Cette suite est construite dans le sens inverse du premier tome, lors du premier récit nous avions assisté au passage d’une relation D/s équilibrée à une histoire d’amour entre deux hommes qui devaient trouver le juste milieu entre le fait d’avoir une relation de dominant/soumis à celle de partenaires dans une vie « classique ». Nous retrouvons ce couple trois années plus tard, ils sont toujours amoureux, ont chacun évolué dans leur carrière et ils vivent leurs deux vies parallèles en apparence parfaitement. Les sessions sont toujours aussi violentes lorsqu’ils sont dans la peau de maitre et soumis, mais moins régulières et surtout planifiées. Une sorte de routine s’est installée dans leur salle de jeu, c’est toujours intense, mais Will très attentionné envers Jesse ne dépasse jamais les limites de celui-ci, et ils apprécient aussi de plus en plus des relations sexuelles « normalisées » comme tout couple amoureux, d’autant plus que Will accepte et aime être passif.

Le tournant qui remet tout en cause est un accident qui survient après un des rares weekends où ils ont pu s’échapper de leur travail respectif, Will ne se remet pas des blessures de Jesse et ne supporte plus de lui faire mal. Retour à la case départ pour les deux hommes, Jesse est perdu sans sa partie « soumis » qui fait partie intégrante de sa personnalité et de ses besoins. Toute la seconde partie du livre va traiter de la reconstruction de leur relation, à l’aide d’une thérapeute, le couple va découvrir que ce qu’il croyait établi ne l’était pas vraiment.

Cette suite n’a pas la qualité de la première, le style n’est pas en cause ni vraiment les deux personnages, quoiqu’il soit assez étonnant que la relation pourtant très stable entre Will et Jesse puisse basculer pour un simple accident. Non, le problème selon nous ce sont les interactions avec le personnage de Laura (l’ancienne Domme de Jesse), nous rentrons dans son intimité très souvent, avec un twist sur sa soumise qui n’a pas vraiment d’utilité. Et le second point c’est que le BDSM pratiqué entre Will et Jesse s’efface derrière des scènes de sexe disparates qui se rapprochent plus de l’exhibitionnisme et du fétichisme, changeant complètement leurs pratiques.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016