Accueil du site > Critiques > M/M > Les Arômes de l’amour Tome 2 : Une portion d’amour d’Andrew Grey

mercredi 18 février 2015

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Les Arômes de l’amour Tome 2 : Une portion d’amour d’Andrew Grey


Date:17 février 2015
Collection: Kindle
Edition:Dreamspinner Press
Genre: romance M/M
Prix: 6,18 €

Résumé

Sebastian Franklin a attendu longtemps avant de pouvoir faire ses preuves en tant que responsable de salle du Café Belgie, mais sa première nuit en charge du restaurant alors que Darryl, son patron, est en vacances, est loin d’être une réussite. Le restaurant est braqué à l’heure de la fermeture, et le bon Samaritain qui a déjoué le vol apporte de nouvelles complications.

Robert Fortier, le nouveau juge du comté, est réticent à occuper ce poste. Il est bien au fait qu’avoir une vie publique n’est pas toujours chose aisée, spécialement quand votre vie privée fait de vous la cible idéale des battages médiatiques. Malgré cela, Robert apprécie la compagnie de Sebastian, et Sebastian, qui n’est jamais contre une portion de bonheur, a un penchant pour sa personnalité publique favorite. Mais Sebastian n’est pas sans problèmes, lui non plus – une situation familiale chaotique et un ex en difficulté lui mettront la pression alors qu’ils se débattent pour démarrer cette nouvelle idylle.

Avis de Phalusia

Andrew Grey est un auteur prolixe, peut-être trop, car ses romances finissent par toutes se ressembler, construites dans le même style, sans grande surprise, elles finissent par ne plus avoir aucune saveur. L’histoire très convenue offre peu d’éléments nouveaux, la plupart du temps un homme gay qui s’assume en rencontre un autre qui est dans le placard ou qui est prêt à en sortir. Une rencontre, une petite semaine et hop nos deux hommes tombent amoureux, vous y ajoutez un mini drame qui fait douter le couple, mais comme ils ont des amis ou de la famille qui les soutiennent, ils ont un agréable Happy end.

Le problème c’est qu’à force d’utiliser les mêmes éléments vous finissez par lasser vos lecteurs, si dès le début de votre récit vous commencez à sauter des pages, c’est que votre lecture à peu d’intérêt. Et malheureusement, cette saveur de l’amour, n’a de saveur quasiment que le titre. C’est plat, le couple de héros est ennuyeux, il est difficile de trouver moins attractif que Robert qui passe son temps à se dévaloriser. Sebastian est un peu plus "coloré" grâce à son humour, mais il n’arrive pas à relever la platitude des dialogues et de la trame. Ne parlons pas des clichés qui pullulent, entre le couple bigot qui en fait dissimule des malversations, la journaliste en mal de scoop et le patron bienveillant (forcément son fils est gay).

Nous ne sommes pas contre les bons sentiments et le romantisme, loin de là, mais dans ce récit nous arrivons à l’overdose, voir au ridicule, le summum étant les petits noms que se donne notre couple : Bunny et Robby. Alors, oui Andrew Grey écrit bien, mais il faut qu’il se renouvèle, parce que ces jolies petites romances commencent à lasser.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016