Accueil du site > Critiques > Romances contemporaines > Nouvelles Do Brasil, collectif

dimanche 29 mars 2015

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Nouvelles Do Brasil, collectif


Date:20 mars 2015
Collection: HQN
Edition: Harlequin
Genre: romance

Avis de Phalusia

Embarquement pour le Brésil avec ses huit nouvelles qui abordent toutes un genre différent afin de satisfaire chaque lectrice : romance, thriller, horreur, érotisme et même homosexualité féminine. Certains auteurs confirment leurs talents et prennent de l’initiative, comme Gilles Milo-Vacéri, Valéry K. Baran, Angéla Morelli et Sylvie Géroux et d’autres malheureusement se cantonnent à ce qu’ils font habituellement ce qui donne un recueil assez déséquilibré.

La vallée des Amazones : Une découverte amusante d’une auteure pleine d’humour, nous avons aimé les réflexions de son héroïne Ana, femme très réaliste et pourtant fan de Grey’s anatomy et de Britney Spears. Elle mélange adroitement romance et humour un brin caustique, c’est vif et très plaisant, une ou deux allusions légèrement moqueuses, mais finement introduites et nous avons été conquises par cette nouvelle très bien écrite. C’est léger, rafraîchissant avec juste un petit bémol, l’épilogue ultra conventionnel.

Libres : Alors, nous avons eu un gros problème avec cette courte histoire, elle est bien écrite, un français parfait sauf qu’elle ressemble beaucoup trop à une nouvelle d’un autre auteur. Le héros qui rentre et ne trouve pas sa douce moitié, juste un mot qui se révèle une anagramme, et un jeu de piste qui s’enclenche avec une trame qui est beaucoup trop semblable.

O Semeador de Almas : Rythme vif, pas de temps mort, dialogues incisifs, humour noir, expliquez-nous pourquoi Gllles Miló-Vaceri est aussi bon, quel que soit le genre qu’il offre. Cette petite nouvelle avec comme héros Gabriel Gerfaut est excellente, dès le départ il nous fait une petite introduction très courte, mais parfaitement intégrée au récit, pour nous permettre de comprendre qui sont les personnages afin que nous ne soyons pas perdues. C’est judicieux et bref, juste ce qu’il faut, plume précise, un enquêteur grande-gueule qui possède une empathie avec les victimes, mais intransigeant avec les tueurs, une intrigue qui mêle enquête policière et légendes amérindiennes, le tout mené d’une main de maître. On savoure leur recherche du tueur et l’on fonce pour découvrir un peu plus de cet inspecteur dans les deux tomes qui lui sont consacrés, un sans-faute pour moi.

The Man next door : Emily Blaine écrit bien et sait ce qui plait aux lectrices, sauf qu’il nous en faut plus. Cette nouvelle est sans surprise, coupée d’une longue scène sensuelle, avec deux héros ultra conventionnel. Peu d’originalité dans la trame, l’héroïne vient de plaquer son petit ami et se laisse séduire très, mais vraiment très rapidement par un bel homme dominateur. Rien de très original donc, en outre il y a une chose incompréhensible, l’héroïne est censée rester plusieurs jours sur l’île où elle réside pour des raisons professionnelles, et après une journée et une nuit elle repart ! Seule bonne surprise, la présence d’Andrew Blake, héros de sa série.

Festejar : Alors que vient faire cette nouvelle dans ce recueil ? Elle est glauque, un style froid, saccadé au style narratif en plus. Un peu comme de la chick-lit mais dans le genre sanglant, une fête qui dégénère avec un groupuscule royaliste qui veut mettre dehors tout ce qui n’est pas français, avec dialogues racistes à l’appui. Nous avons cru comprendre que les personnages de cette nouvelle étaient issus d’une série sauf que n’ayant pas lu la série, ils arrivent comme un cheveu sur la soupe. Bref, nous n’avons pas apprécié le style ni le ton de la nouvelle qui ne colle pas selon nous à recueil.

Un corps qui danse : Deux regards qui se croisent à travers un objectif, sensualité d’un corps qui vibre à travers la danse, fascination d’une photographe pour un modèle, cette nouvelle est d’un érotisme fou tout en étant poétique. Cela semble contradictoire et pourtant non, Valery K. Baran manie les mots avec un brio étonnant, la séance de photo entre Liz et Flavío possède une tension sexuelle fascinante. La beauté de l’écriture vous fait vivre cette passion qui va crescendo, c’est superbe et envoûtant.

Le choix de Clara : Un récit classique et convenu pour notre part, bien écrit sans aucun doute, mais malgré le désir de l’auteure, rien de vraiment innovant dans cette nouvelle. Dès les premières pages, on se doute de ce qui va se passer entre Clara et son esclave y compris la légère embûche mise sur leur chemin lors de leur fuite. Seule la scène finale démontre un peu d’originalité.

Crash et Crush : Autant nous lisons de la romance MM, autant nous avons des difficultés avec les histoires d’amour entre deux femmes, peut-être par ce que nous sommes une et que deux héroïnes ne nous font pas rêver du moins dans une relation amoureuse. Et pourtant, nous avons trouvé cette nouvelle adorable, amusante et très sympathique, le rythme est fluide, l’auteure possède beaucoup d’humour et les répliques fusent, la scène sensuelle est très douce du coup elle est passée comme une lettre à la poste. Alors certes ce n’est pas notre genre de prédilection, mais nous avons finalement beaucoup apprécié.

Finalement, seules quatre nouvelles se détachent de l’ensemble, non pas que les auteurs ne soient pas talentueux, simplement ils ne prennent aucun risque et restent confinés dans leur espace confort à notre grand regret.

Mots clés de l'auteur :

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016