Accueil du site > Critiques > M/M > Otage, de Niels Baum

mardi 9 juin 2015

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Otage, de Niels Baum


Date:10 juin 2015
Collection: Kindle
Edition:Sidh Press
Genre: romance M/M
Prix: 5,99 €

Résumé

Membre du GIGN, le trentenaire Sam ne reste pas insensible face à un otage qu’il a contribué à libérer. N’ayant jamais été attiré par les hommes auparavant, il relègue cette rencontre dans un coin de son esprit. Mais c’est sans compter sur Pierrick, homosexuel assumé, qui dans un souci de reconnaissance va poursuivre de ses assiduités son sauveur. De rencontres en scènes sexuelles, l’amour retiendra en otage ces êtres que tout opposait.

Avis de Phalusia

Soyons honnêtes dès le départ, nous n’avons pas apprécié ce récit qui ne correspond pas à ce que nous aimons dans ce genre, on oublie le romantisme et l’on dit bonjour au sexe à gogo, au langage fleuri et aux fantasmes masculins. Lire Otage, c’est comme regarder un film pornographique sans les images, c’est clairement un récit qui plaira à un certain public masculin, mais en aucun cas aux adeptes du romantisme, des sentiments et de beaux personnages. Alors, mettons-nous dans la peau d’un homme et donnons notre ressenti.

En tant qu’homme avec les hormones qui dansent la java, j’ai adoré Sam et son langage cru, pas de chichi, fort, musclé, sa fascination pour son sexe démesuré est excitante et ce membre (oh, mon dieu) du GIGN m’a permis de passer quelques moments très chauds avec ma main. J’ai adoré les petits mots doux que Sam donnait à ce qui lui sert de cerveau, quelle créativité ! Ma poutre, mon engin, mon calibre, cela m’a mis sens dessus dessous.

Et puis, quelle vigueur ! Moi je n’aurais jamais réussi à compter autant que Sam entre les reins de ce mignon petit Pierrick, j’ai failli attraper une crampe en lisant ce passage. C’était chaud et exactement le genre de récit qu’il me faut en rentrant du travail pour faire baisser la tension. Et puis, il ne faut pas croire, l’air de rien j’aime bien ce petit côté poétique que Sam exprime dans l’action : « je sens ma b… se remplir, 90 %...91 %...93 %....on va bientôt friser la surcharge et il va falloir balancer le trop-plein ». Waouh ! Où cet auteur va-t-il chercher ses idées ? Il sait vraiment comment parler aux hommes, et puis sa composition du mille-feuille version hommes, ouf ! C’était très hot.

Et puis, je trouve que c’est une bonne idée d’avoir construit un couple aussi différent, cela donne une perspective intéressante quand ils dialoguent, bon c’est vrai qu’ils ne parlent pas beaucoup, mais ce n’est pas non plus ce qui me plait le plus dans un livre érotique. Même si la déclaration d’amour à la fin, après la partie à deux...non euh trois…enfin bref, était mignonne, voir ce grand gaillard de Sam reconnaitre qu’il était amoureux finissait bien cette histoire.

Enfin bref, vous l’aurez sûrement compris, ce récit est écrit par homme pour un public masculin, ou des lectrices aimant la crudité et pas très regardantes sur le style, le vocabulaire et pas réfractaires au machisme. Pour ce lectorat, ils trouveront exactement ce qu’ils cherchaient sans aucun doute.

Mots clés de l'auteur :

Baum Niels
   Otage, de Niels Baum
Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016