Accueil du site > Critiques > Livres et délices > Noir et or de Michèle Gazier et Pierre Lepape

dimanche 2 août 2015

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Noir et or de Michèle Gazier et Pierre Lepape


Date:7 mai 2015
Collection:
Edition:Seuil
Genre: roman
Prix: 16,50 €

Résumé de l’éditeur

Issue d’un milieu modeste, Juliette a tout pour elle. Excellente élève, elle est belle, intelligente, obstinée. Elle intègre Sciences Po, cornaquée par le père d’un copain de lycée qui a ses entrées dans le monde politique et lui trouve un point de chute à Paris, chez François de Maule. Ce dernier pourrait être son père, il tombe amoureux d’elle. Guidé par son amant, Juliette fait ses premiers pas au ministère de la Santé. Elle ne tarde pas à s’y faire remarquer par son intelligence et sa roublardise, allant jusqu’à monter une magouille portant sur le trafic de médicaments périmés. Ni vu, ni connu. Tout irait à merveille dans cette réussite fulgurante s’il n’y avait la jalousie de François…

Roman de l’ambition et de la revanche sociale, Noir et Or est une histoire d’aujourd’hui, qui fait écho à ce classique de la littérature qu’est Le Rouge et le Noir, de Stendhal.

Avis de Terry

Juliette nous fait froidement, presque cliniquement ses aveux. Grande ambitieuse, elle renie ses modestes origines dès que l’occasion lui en est fourni et met tout en œuvre pour réussir. Intelligente au-delà de la moyenne elle s’investit tout d’abord totalement dans ses études, puis de rencontres en rencontres va gravir les échelons jusqu’à sévir au niveau du gouvernement puis jouer dans la cour des financiers. C’est une simple histoire de sexe qui va la stopper. Une histoire vieille comme le monde, comme le premier homme qui a voulu imposer sa loi à la première femme qui s’est révoltée. C’est tellement bête quand on considère les moyens et les objectifs que l’héroïne se donne.

Juliette ne cherche pas le pardon, ne se donne pas d’excuses. Elle se contente d’énoncer des faits, d’analyser des gens et des situations. Le roman est court mais suffisant, dénué de sentimentalisme, cette froideur (peut-on dire quasi pathologique ?) touche forcément le lecteur d’une manière ou d’une autre : il en est dérangé, intrigué, ou en manque de détails, moi, j’ai aimé.

En effet le personnage n’en est que plus fort, plus solitaire, hors norme. Les auteurs touchent « aux affaires » de ces dernières années en les expliquant brièvement. C’est un peu juste parfois mais comme il ne s’agit pas de faire un traité économique… On aime bien faire référence à un livre connu et de préférence à un classique pour faire vendre son livre. « Le Noir et l’or » se réfère au « rouge et noir », peut être… Quoiqu’il en soit, c’est un roman qui se lit bien, et ne laisse pas indifférent.

Mots clés de l'auteur :

Gazier Michèle
   Noir et or de Michèle Gazier et Pierre Lepape
Lepape Pierre
   Noir et or de Michèle Gazier et Pierre Lepape
Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016