Accueil du site > Amateurs > Romans > Trois univers, trois histoires sur Fyctia

vendredi 14 août 2015

Partager :

facebook

twitter

Publicité :

Trois univers, trois histoires sur Fyctia

Voilà trois exemples d’histoires que l’on peut lire sur Fyctia. Elles appartiennent toutes à la catégorie new romance. Première remarque amusante, elles se situent toutes dans le sud de la France, preuve que notre beau pays peut donner envie d’écrire autant que les Etats Unis ! Autre remarque, moins drôle, elles souffrent aussi toutes de quelques fautes de français ou d’erreurs de vocabulaire même si les auteurs font visiblement de gros efforts. Toutes ont leur univers, leurs qualités et leurs défauts, ce que je vais essayer de mettre en évidence pour chacune d’entre elles. Elles sont classées par ordre de préférence, en précisant qu’il y a beaucoup d’autres histoires sur Fyctia et qu’il ne s’agit ici qu’un échantillon infime et que ce sont des goûts très personnels.

Diary of Rebirth de BridgetPage

Avec Annabelle et Greg, nous retrouvons une histoire classique avec la fameuse rencontre au travail. L’originalité vient d’Annabelle, très touchante jeune femme, qui a connu une agression terrifiante donc on comprend toutes les conséquences lorsqu’elle nous en parle. Son retour à la vie est intéressant, la rend aussi bien plus attachante que le héros. Greg est le macho/séducteur/riche homme d’affaires qui a inondé la romance depuis un certain Christian. Sa première apparition est à la limite de la caricature. Attention à ne pas sombrer dans la facilité avec ce type de personnage forcément plus compliqué à mettre en valeur après que les lecteurs en ont croisé tellement dans le romance. Mais il fait ensuite montre, parfois, de plus de subtilité et ce n’est pas pour déplaire. Espérons que la suite approfondira le personnage de façon intéressante. Le style est un peu pauvre aussi, il y a des maladresses de français et il s’agit encore trop d’une description des faits ou des pensées des personnages sans réel approfondissement.Il y a aussi quelques procédés systématiques en fin de chapitre comme la phrase débutant par « Je m’appelle Annabelle et... » qui n’apportent plus grand chose au bout de plusieurs tentatives. C’est un peu dommage car l’histoire est riche de potentiel, elle gagnerait beaucoup avec quelques efforts et devrait coller plus au thème du concours également. De quelles retrouvailles est-il question ici ?

Ever de Kessilya

Lilly et Lou est une histoire classique de retrouvailles, ce qui pour le coup colle parfaitement au thème. Lilly est une jeune femme brisée par la mort de son compagnon et qui élève leur petite fille seule. Ecrivain dont l’oeuvre va être adaptée au cinéma, elle va tomber sur l’ami de son mari, qui a déserté au moment de la mort de celui-ci en la personne d’un technicien de génie qui met au point une application. On apprécie les clins d’oeil au concours auquel l’auteure participe. Si l’histoire se tient, semble prendre une direction plus sombre et complexe qu’au départ, elle est un peu convenue dans la relation entre les deux héros. Cette héroïne, mère courage et génie modeste manque un peu de relief. L’auteure écrit correctement mais simplement, abusant parfois de citations pas toujours utiles. L’histoire doit encore se développer car on sent qu’il y a plusieurs pistes.

Immoralité de Shanakeers

Voilà une série qui ne fait pas dans la dentelle ! Maximilien et Victoire vont se rencontrer pour la première fois lorsque le père de la jeune femme va lui annoncer qu’il a un autre fils qui vient passer quelques temps dans leur maison pour mieux s’éclipser aussitôt. L’un de ses gros points positifs est que cette histoire joue délibérément sur la provocation ( le titre l’est déjà) et veut créer le trouble dans l’esprit des lecteurs. Parce qu’envisager une relation entre un demi-frère et une demi-soeur partageant un père n’est pas une évidence même s’ils n’ont pas été élevés ensemble. Victoire et Max sont donc très sulfureux et leur attraction mutuelle très forte. Qui sait comment va évoluer cette histoire qui n’a certainement pas encore tout dévoiler ? Mais l’auteure a mis la barre haut et à elle de se sortir de la situation. L’écriture est sans doute plus faible dans cette histoire. Les phrases sont ultra simples, la part belle est laissée aux dialogues. C’est rythmé mais parfois, on aimerait quelque chose de plus travaillé, plus subtile. J’ai également du mal à voir le rapport, pour le moment, avec le thème imposé du concours, Retrouvailles. Cette série est encore un peu trop brut de décoffrage pour enthousiasmer mais elle a un début intéressant.

Mots clés de l'auteur :

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016