Accueil du site > Critiques > M/M > Plan B, SJD Peterson

mardi 8 septembre 2015

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Plan B, SJD Peterson


Date:9 septembre 2015
Collection: Zephyr
Edition:Sidh Press
Genre: romance M/M
Prix: 5,49 €

Résumé

Danny Marshal a toujours mordu la vie à pleines dents, son apparence androgyne ne représentant qu’une partie de ce qu’il est. Une nuit, à une fête de fraternité, Danny rencontre Lance Lenard, joueur de football américain de toute évidence hétéro. Lance est choqué de constater son attirance immédiate pour le côté féminin de Danny. Danny est heureux de faire l’objet de la première expérience homosexuelle de Lance… jusqu’à ce que Lance commence à avoir un sérieux problème avec le fait que Danny soit bel et bien un homme, malgré son apparence.

Toute sa vie, Lance s’est concentré pour atteindre son but : jouer pour la NFL, et il sait que ses rêves seront détruits si on découvre son petit secret. Bien que Lance ait besoin des caresses de Danny, il refuse de donner à ce dernier ce dont lui meurt d’envie : un petit ami fier de l’amour qu’il éprouve pour chaque cellule gay qui compose son corps.

La vie les envoie dans des directions opposées, chacun d’eux désormais concentré sur son plan d’avenir. Mais tous les plans ont une faille.

Avis de Phalusia

C’est sur un registre complètement différent que les lectrices vont découvrir cet auteur dans Plan B, point de BDSM, point de personnages au passé compliqué et nettement moins de scènes de sexe. C’est une romance contemporaine assez classique au niveau de la trame, avec juste ce qu’il faut d’originalité et une belle construction qui vous fait alors oublier les très nombreuses romances de ce type. Ce n’est pas une véritable Gay for you , sauf dans l’approche du personnage hétérosexuel dans sa manière de se cacher du milieu professionnel où il évolue, alors qu’il ne se dissimule pas vraiment devant son entourage proche.

Une maxime célèbre dit que les contraires s’attirent, c’est exactement la base de l’histoire de Danny et Lance. Danny est flamboyant, poussant à l’extrême le côté féminin que possède son physique. Lorsque Danny s’habille, c’est tout un art : coloris, maquillage et accessoires, la panoplie complète. Il se fiche de ce que les autres pensent de son code vestimentaire et que ce soit à la faculté ou à l’extérieur, le principe est le même pour lui : se vêtir comme il aime et surtout être vu. Ce n’est pas pour autant qu’il est efféminé, son côté féminin ne s’exprimant que par l’apparence qu’il revêt, il est un homme et le prouve par bien des façons.

Lance est complètement à l’opposé, un joueur de football, hétérosexuel, s’encombrant peu des bonnes manières, vivant la vie d’un étudiant sportif classique. Très protecteur envers sa sœur Katie, c’est par son biais qu’il va rencontrer Danny, puisque celui-ci accompagne son meilleur ami Bo à une soirée où il espère enfin sortir avec l’élue de son cœur : la sœur jumelle de Lance. Lance est inexplicablement attiré par Danny, alors qu’il n’a jamais désiré un homme jusqu’à maintenant, même s’il a fait quelques découvertes avec ses camarades à l’adolescence, plus par jeu qu’autre chose.

D’abord amis, puis copains de sexe sans jamais aller très loin, ils deviennent vite inséparables, sauf que Lance est complètement perturbé par ce désir et surtout ne souhaitant pas que ses coéquipiers découvrent cette aventure. Entre soirées et discussions, intermèdes sensuels et disputes, Danny et Lance vont s’attacher l’un à l’autre, mais Danny n’est pas du genre à se cacher en public et malgré les crises de jalousie de Lance va faire un choix qui va les séparer, jusqu’au mariage trois années plus tard de la sœur de Lance et du meilleur ami de Danny.

Cette romance est absolument adorable, chacun des personnages est extrêmement bien et finement analysé, le personnage de Danny vampirise presque l’histoire tellement il est scintillant, quand son côté « garce » jaillit, les dialogues sont piquants et pleins d’humour. Il y a des scènes de sexe, mais l’auteur joue plus sur la tension sexuelle entre les deux hommes, ce qui est logique puisque Lance est novice en matière de sexualité gay. Bien écrite, sur un rythme fluide et sans temps morts, vous suivez avec plaisir ce couple sur plusieurs années.

Mots clés de l'auteur :

Peterson SJD
   Plan B, SJD Peterson
   Masters & Boyd, de SJD Peterson
   Chiot, de SJD Peterson
Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016