Accueil du site > Critiques > Romances contemporaines > The Five stages of Falling in Love de Rachel Higginson

jeudi 15 octobre 2015

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

The Five stages of Falling in Love de Rachel Higginson


Date:27 janvier 2015
Collection:
Edition:Reckless Siren Publishing
Genre: romance contemporaine
Prix: 4,46 €

Résumé de l’éditeur

Elizabeth Carlson is living in the pits of hell- also known as grief.

Her husband of eight years, the father of her four children and the love of her life, died from cancer. Grady’s prognosis was grim, even from the start, but Liz never gave up hope he would survive. How could she, when he was everything to her ?

Six months later, she is trying to pick up the pieces of her shattered life and get the kids to school on time. Both seem impossible. Everything seems impossible these days.

When Ben Tyler moves in next door, she is drowning in sorrow and pain, her children are acting out, and the house is falling apart. She has no time for curious new friends or unwanted help, but Ben gives her both. And he doesn’t just want to help her with yard work or cleaning the gutters. Ben wants more from Liz. More than she’s capable of ever giving again.

As Liz mourns her dead husband and works her way through the five stages of grief, she finds there’s more of her heart to give than she thought possible. And as new love takes hold, she peels away the guilt and heartache, and discovers there’s more to life than death.

Avis de Callixta

Rachel Higginson n’est pas une auteure comme les autres. Elle explore avec beaucoup de sensibilité des thèmes qui courent dans la romance mais qu’elle aborde de façon très personnelle. Ses héros sont plus matures que ceux que l’on croise habituellement, les thèmes lourds et si ce roman présente quelques phrases un peu excessives, il présente tellement de qualités qu’on pardonne à l’auteure de s’être parfois un peu emportée !

Nous découvrons Liz, au tout début du livre , au moment où elle va perdre son mari, très malade ; le couple a partagé une dizaine d’années de mariage, une union totale, très accomplie, qui a été couronnée par la naissance de quatre enfants. Grady va mourir très vite, laissant son épouse inconsolable et quatre enfants encore bien jeunes puisque l’aîné à huit ans. Le roman va être une analyse minutieuse, pratiquement jour après jour de la longue reconstruction de Liz, après le décès de son mari. Le récit commence réellement après six mois de deuil, juste au moment où un nouveau voisin va arriver dans le quartier, un dénommé Ben, qui va découvrir Liz dans le chaos qu’est devenue sa vie.

La différence essentielle de Rachel Higginson est qu’elle ne crée par des personnages issus de contes de fée. Le seul moment où la romance reprend ses droits c’est dans la solution peut-être trop heureuse et facile qu’elle propose. Et encore...Elle propose ici sa version du deuil et de la seconde chance en amour, sans facilité en insistant beaucoup sur deux éléments trop souvent édulcorés ou carrément oubliés par la romance. En effet, si Liz a perdu l’amour de sa vie, ses enfants ont perdu leur père, sa mère a perdu un fils...Le deuil de toute la famille est pris en compte, et il ne se fait pas au même rythme ni de la même façon. L’autre aspect hyper réaliste est que le deuil s’accompagne d’une tonne de problèmes matériels. Liz va se retrouver seule avec quatre petits enfants plutôt remuants à gérer problèmes matériels, vie quotidienne, conséquences du deuil sur les enfants. D’autres détails sonnent très juste comme le passage des fêtes par exemple, qui se déroulent sans l’être disparu et qu’il faut négocier le mieux possible. Il y a donc de nombreux moments émouvants.

Le roman est construit selon les fameuses cinq étapes du deuil. Et pendant que Liz essaye de négocier tout cela, Ben va s’infiltrer dans sa vie et finalement passer chaque étape avec elle, de plus en plus sur le devant de la scène. Liz n’envisage que très tardivement une seconde chance avec lui mais il est très présent. Si Liz est touchante, il impressionne par sa persévérance et sa délicatesse. Nous n’avons jamais son point de vue car c’est Liz qui parle et elle est guère attentive au départ mais on sent qu’il est là, qu’il s’infiltre, pas de façon intrusive mais avec amour et prévenance. On aimerait que chaque personne qui a perdu quelqu’un dans sa vie, rencontre un Ben !

L’auteure écrit bien et offre quelques passages superbes comme celui par exemple où Liz va comprendre que Ben est là, à côté d’elle, pour elle et qu’il a tout rallumé dans sa vie qui s’était un peu éteinte. Parfois, elle est à la limite de la phrase trop sucrée mais c’est vraiment le seul reproche que l’on peut lui faire.

Elle a surtout un ton, des histoires à raconter qui ne ressemblent pas à celles de quelqu’un d’autre. Elle écrit de la romance avec grand soin et en analysant méticuleusement tout ce qui se passe dans la psyché de son héroïne. C’est fin, émouvant et intelligent.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016