Accueil du site > Critiques > Fantastique - fantasy > Commodity de Shay Savage

mercredi 28 octobre 2015

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Commodity de Shay Savage


Date:18 octobre 2015
Collection:
Edition:Shay Savage LLC
Genre: dystopie
Prix: 3,52 €

Résumé de l’éditeur

A woman hunted by human traffickers. A hot and dangerous bodyguard. Utter destruction. The end of civilization. The beginning of a new form of currency. Women are now the highest COMMODITY.

Avis de Callixta

Shay Savage n’est pas une auteure comme les autres. Elle est totalement indépendante et suis ses intuitions et ses idées avec constance sans trop s’occuper des autres. Elle dit que ce roman s’est imposée à elle et c’est tant mieux pour nous car il est réussi et pourrait même être le début d’une série sur le monde qui pourrait exister après un événement catastrophique sur notre planète. Certes, les dystopies et histoires dans un monde post-apocalyptique de manque pas mais plus que de décrire de nouvelles règles ou une autre civilisation, Shay Savage va se concentrer sur un couple de héros qu’elle place dans une position de défi de survivre, ce qu’elle a déjà fait dans d’autres romans d’ailleurs.

Hannah est une jeune femme profondément traumatisée depuis le départ. Elle a découvert par hasard un trafic d’êtres humains et l’a dénoncé. Depuis, elle est pourchassée et doit être conduite sous bonne escorte au procès qui doit se dérouler à Washington. Elle n’y arrivera jamais car des explosions nombreuses, dévastatrices vont intervenir et la bloquer dans sa ville d’Atlanta en compagnie de son garde du corps, Falk. Il est un ancien militaire, profondément admiratif du courage de la jeune femme qui a déjà payé cher son intervention.

Le reste est attendu. Plus ou moins. Le roman se découpe en deux parties bien distinctes. La première est racontée du point de vue de Hannah et décrit les premières semaines après la catastrophe. La seconde est cette fois dite du point de vue de Falk et se déroule plusieurs mois encore après. Je ne donnerai pas de détails supplémentaires pour ceux qui veulent découvrir cette histoire. Et c’est la première très bonne chose. Cette construction va permettre d’innover un peu dans ce schéma hyper classique. C’est très malin aussi car le lecteur est obligé de suivre qu’un seul point de vue et Shay Savage choisit le bon à chaque fois pour le meilleur impact possible.

Le reste est très bien fait. Falk est une sorte de mélange de McGyver et de Rambo, habitué à survivre en conditions extrêmes. Hannah est beaucoup plus vulnérable surtout que le monde qui se dessine comprend très peu de femmes et qu’elles vont devenir de véritables enjeux. Cette jeune femme qui n’a jamais eu à se défendre ou à se battre ne devient pas une super guerrière en un jour et c’est plutôt bien vu. Quant au monde nouveau qui survit à la catastrophe, il est décrit avec une grande économie de moyens. Shay Savage en fait très peu, se contentant d’en faire une toile de fond pour son histoire. Cela reste remarquablement efficace et bien vu. Tout est logique et bien expliqué à tel point qu’on se dit que ce monde ne demande qu’à être développé surtout autour des nombreux personnages secondaires qui apparaissent. Mais Shay Savage ne fait que rarement ce qu’on attend donc rien n’est moins sûr.

Comme dans d’autres de ses romans, elle embarque le lecteur avec elle. La relation entre Falk et Hannah est très jolie, avec une intimité très forte entre ses personnages. Dans d’autres livres, elle avait évoqué les relations amoureuses aux temps de la préhistoire et elle a créé un personnage d’ancien militaire, à moitié fou, impressionnant. Elle a un talent très spécial et elle écrit bien, dans un style soigné mais également très photographique. On imagine presque ce que ça donnerait sur un écran. A lire donc pour changer un peu de genre, c’est très bien fait !

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016