Accueil du site > Critiques > Littérature jeunesse > Te retrouver de Keren David

jeudi 29 octobre 2015

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Te retrouver de Keren David


Date:5 novembre 2015
Collection: New Way
Edition:Hugo&cie
Genre: roman YA
Prix: 17,00 €

Résumé de l’éditeur

Cass et Aidan sont frère et soeur. Pourtant, ils ne se connaissent pas. Jusqu’au jour où un message Facebook fait tout basculer... Les liens du sang sont-ils plus solides que ceux qui vous ont construits ? Avant d’être adoptée par une famille aisée londonienne, Cass était une Jones.

Mais tous ses souvenirs se sont envolés lorsque, à deux ans, elle a pris le nom de Montgomery, grande lignée de politiques anglais. Sa vie est bien tranquille, Will Hugues mis à part. Pourquoi le beau gosse du lycée s’intéressait à elle alors que sa cour est aussi grande que celle du prince Harry ?

Mais le petit monde de Cass s’effondre le jour où son père se retrouve au coeur d’un scandale conjugal, et que sa famille vole en éclats. C’est ce jour même que choisit Aidan, son frère biologique, pour réapparaître sur Facebook.

Aidan Jones, 18 ans, est passé de foyers en foyers après avoir fui un père abusif et une mère indifférente. Il survit grâce à de petits boulots dans le quartier de Camden et partage un studio avec sa copine Holly, une jeune fille un peu plus âgée que lui, et le fils de celle-ci. Cass et Aidan doivent apprendre à se connaître et apprivoiser leurs différences. Mais les liens du sang sont-ils plus solides que ceux qui vous ont construits ?

Avis de Callixta

L’histoire de Cass et Aidan ne devrait pas vous laisser indifférents et elle a un côté universel même si ce qui leur est arrivé est spécifique. Dans notre époque où on s’interroge sur la notion de famille, si un enfant peut être élevé correctement au cœur de familles atypiques, Keren david répond que toute famille l’est et qu’il n’y a jamais rien d’idéal. C’est toutes les nuances que l’auteure met dans son récit qui font réfléchir et marquent durablement.

Nous allons suivre cette histoire du point de vue de Cass et Aidan. Ils partagent la même mère mais ont été séparés très jeunes par l’adoption de Cass. La petite fille a grandi dans une riche famille anglaise. Son père est un homme politique influent et très en vue, surtout depuis qu’il a quitté sa femmes et ses enfants pour rejoindre sa maîtresse enceinte de lui. Aidan de deux ans son aîné a traîné son enfance de famille d’accueil en famille d’accueil et goute pour la première fois un petit répit auprès de sa copine Holly et du fils qu’elle a eu avec un autre homme, Finn. Et puis, un jour, Aidan va vouloir retrouver sa sœur, ce qui se révèle particulièrement facile avec les réseaux sociaux.

Ce n’est pas simplement l’histoire de retrouvailles touchantes, loin de là. Nous suivons en fait les deux vies parallèles de ses deux ados qui n’ont vraiment plus rien en commun. Cass a un peu plus de seize ans et une tonne de problèmes avec son père qui a fait la une des journaux, sa mère qui s’est écroulée de chagrin et son frère ( le fils de ses parents adoptifs) qui a des difficultés psychologiques. Aidan en a encore plus, il est en train de devenir adulte, trop vite, bien mal, en tentant de régler une tonne de traumatisme. Aidan vous prend au coeur tout de suite. Il est un mélange de petit garçon immature et d’adulte qui a dû faire face à beaucoup de choses trop tôt. Il est borderline, et semble marcher tout au bord d’une falaise comme s’il était sur le point de chuter. Il est profondément émouvant et le devient de plus en plus au cours du roman. Cass est moins attachante, révoltée et assez injuste comme le sont les ados.

Il y a de nombreux personnages secondaires tous bien trouvés et très bien définis psychologiquement. Ben, le petit frère de Cass est passionnant, tout comme Will, un garçon fantasque qui traine autour de la jeune fille. Il y a aussi Finn, le bébé de Holly, la petite amie de Aidan... Mais ce qui est le plus réussi est l’intrigue qui se noue, mine de rien, devant nos yeux. On croit avoir tout compris dès le départ mais c’est un peu plus complexe qu’on peut le penser. L’auteure, page par page, construit son histoire, instaure une certaine tension autour de l’évolution de ces retrouvailles compliquées car le passé est très lourd et tout le monde a joué un rôle dans la séparation de ces deux enfants, y compris eux-mêmes. C’est cette finesse d’analyse, cette nuance dans les propos qui séduisent le plus.

La dernière scène est particulièrement réussie et fait culminer l’histoire comme il se doit. On peut reprocher à l’auteure d’avoir un rythme un peu lent parfois mais cette fin est d’une rare maîtrise et apporte les réponses à toutes les questions que l’on a pu avoir.

Ce roman YA est comme souvent une façon de parler des problèmes de notre époque et de la difficulté de grandir quand les adultes autour de vous ne jouent pas leur rôle protecteur. C’est aussi une belle réflexion sur la façon dont on peut se construire ou se reconstruire quand la vie ne vous a pas offert le meilleur jeu possible. Aidan, fragile et résilient, est très touchant, le livre aussi, dans un style pourtant sobre et simple, tout en nuances.

Mots clés de l'auteur :

David Keren
   Te retrouver de Keren David
Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016