Accueil du site > Critiques > Romances contemporaines > Childstar - 2 de J.J. McAvoy

jeudi 3 décembre 2015

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Childstar - 2 de J.J. McAvoy


Date:10 juin 2015
Collection:
Edition:NYLA
Genre: romance contemporaine
Prix: 3,99 €

Résumé de l’éditeur

Amelia London is America’s sweetheart. Noah Sloan is America’s bad boy. Both are former child stars and once were lovers. When they are cast as the leads in the upcoming erotic suspense blockbuster—Sinners Like Us—they are forced to come to terms with the issues that tore them apart to begin with.

As the whole world watches, can they keep their secrets hidden ? After all, everybody is a sinner…

Avis de Callixta

Voilà la seconde partie de cette série en trois épisodes de J.J. MacAvoy. Cette auteure me laisse parfois perplexe et si, dans cette série, il y a de très bons passages, d’autres semblent parfois maladroits et outrés. L’idée de départ de cette série est excellente et l’auteure en comprend très bien les exigences. Ainsi, elle ajoute des rebondissements qui tiennent le lecteur en haleine, joue sur ambiguïtés. Tout cela est bien vu, et pourtant, il reste un sentiment de bâclé, d’inachevé parfois.

Rappelons le thème, excellent, celui de deux enfants stars, acteurs de cinéma, amoureux à l’adolescence et qui se retrouvent dix ans plus tard, adultes et avec pas mal de non-dits entre eux. Dans la première partie, Amelia et Noah ont aplani pas mal de difficultés entre eux et ont même renoué. La fin de la nouvelle était haletante et choquante comme il se doit et la nous attendons d’apprendre comment ils vont réagir à ce qu’ils ont appris.

C’est donc la suite immédiate. Plusieurs points sont excellents. Amelia et Noah se sont retrouvés pour tourner un film. La fiction et la réalité se mêlent pour eux. Ce film, très sulfureux, implique de nombreuses scènes de sexe. La façon dont elles sont racontées, laisse supposer que les deux acteurs oublient bien souvent qu’ils jouent. Cela n’est pas extrêmement crédible mais l’auteure aime ces ambiguïtés et joue à fond dessus. C’est plutôt malin. Les deux héros s’entendent à la perfection, partagent une relation redevenue très (trop ?) vite harmonieuse et heureusement ils ont fort à faire, surtout que la presse épie leurs moindres faits et gestes.

Reste donc la partie la plus rocambolesque et pas forcément la plus réussie, celle qui repose sur le passé des deux jeunes gens et le rôle qu’ont joué leurs parents, notamment la mère d’Amélia, très perturbée. Elle n’a pas fini de semer le désordre dans la vie de sa fille. On peut adhérer ou pas à ce personnage un peu caricatural.

Cette série est bourrée de clins d’oeil et il y a de nombreuses allusions à d’autres romances, certaines adaptées au grand écran ! On peut aussi voir de nombreux couples d’enfants stars à travers Amelia et Noah. Cela se lit avec plaisir, on sursaute seulement à certaines énormités. Cela reste pourtant intéressant et assez original pour conserver notre attention mais J.J. McAvoy a déjà plus soigné son travail. Il reste l’épilogue de cette série qui devrait nous permettre de terminer toutes les pistes ouvertes.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016