Accueil du site > Critiques > Romantic suspenses > Capture me - 1 de Anna Zaires

jeudi 10 décembre 2015

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Capture me - 1 de Anna Zaires


Date:8 décembre 2015
Collection:
Edition:Mozaica Publications
Genre: romantic suspense
Prix: 2,99 €

Résumé de l’éditeur

She fears him from the first moment she sees him.

Yulia Tzakova is no stranger to dangerous men. She grew up with them. She survived them. But when she meets Lucas Kent, she knows the hard ex-soldier may be the most dangerous of them all.

One night—that’s all it should be. A chance to make up for a failed assignment and get information on Kent’s arms dealer boss. When his plane goes down, it should be the end.

Instead, it’s just the beginning.

He wants her from the first moment he sees her.

Lucas Kent has always liked leggy blondes, and Yulia Tzakova is as beautiful as they come. The Russian interpreter might’ve tried to seduce his boss, but she ends up in Lucas’s bed—and he has every intention of seeing her there again.

Then his plane goes down, and he learns the truth.

She betrayed him.

Now she will pay.

Avis de Callixta

Décidément Anna Zaires a bien du talent dans un genre exigeant...Elle écrit des séries très sombres, parfois érotiques et si celle-ci, dérivée de sa première saga, dérive un peu vers le romantic suspense, elle demeure passionnante et très attractive. D’ailleurs, si vous êtes adeptes de ce genre un peu particulier qu’est le dark erotica, n’hésitez pas à lire d’abord les trois épisodes de Twist me qui vous introduira dans le monde criminel des héros. Dans la première série, nous avions découvert Julian, un trafiquant d’armes, entre autres, obsessionnellement attiré par une très jeune femme qu’il n’hésite pas à enlever. C’est son bras droit que nous allons suivre cette fois, Lucas Kent.

Nous connaissons en fait le début de cette histoire qui se situe au cours du second tome de la précédente série. Je ne dévoilerai à quel moment précis mais à ce moment là, la situation est très dramatique et implique une jeune traductrice russe, Yulia. Elle plaît sur le champ à Lucas qui ne va pas se gêner pour lui faire comprendre, pour son plus grand malheur et celui de son patron. Le décor est planté. Lucas et très en colère contre Yulia et cela ne fait que commencer.

Anna Zaires n’est tout d’abord pas tomber dans le piège de la redite, de l’imitation. Elle ne fait pas un héros qui serait un clone de Julian, vous partez dans une histoire sensiblement différente. Si Julian n’avait pas tellement de limites et une nette tendance à la psychopathie, Lucas est différent. Ce n’est pas un doux agneau. Il est ultra-violent et surtout s’aime ainsi. Il fait d’ailleurs le métier qui lui convient le mieux. En tant que bras droit d’un trafiquant notoire, il est chargé des basses œuvres et de la sécurité, ce qui l’oblige à se mouiller et l’empêche d’avoir beaucoup de scrupules. Autre finesse tout à fait bienvenue, c’est Yulia. Elle n’a rien d’une fragile fleur de serre, et n’est pas comme Nora, totalement étrangère au milieu où elle évolue. La grande réussit de cette première partie est la dynamique des relations qui se met en place entre les héros. Yulia a peur, Lucas est furieux et veut se venger mais il y a aussi du désir entre eux et de multitudes de choses qui rendent leur relation bien plus complexe. C’est un pur plaisir à chaque fois qu’ils sont face à face. C’est intense, compliqué, entre violence et passion.

L’histoire est assez courte et évidemment elle n’est pas achevée. La suite devrait nous apprendre beaucoup de choses qui sont à peine esquissée ici comme ce qui a amené Yulia à cette place. Nous découvrons à peine aussi Lucas. Si une partie de l’histoire revient sur le second tome de la saga précédente, il y a peu de redite puisque nous n’avions fait qu’entrevoir ce qui se nouait entre Lucas et Yulia. Nous retrouvons en tous cas brièvement le petit monde qui gravite autour de Julian et Nora.

N’oublions pas l’action aussi dans le livre particulièrement intelligemment menée. Le contexte est une excellente idée. Rarement les auteures osent parler de géopolitique mais ici, nous abordons brièvement l’action des Russes en Ukraine. Tout cela sonne juste avec ce qu’il faut d’informations sérieuses pour être crédible sans tomber dans un cours ennuyeux. Cela donne un côté « espionnage » à cette romance qui débute à peine. Il va s’en dire que j’ai très hâte de lire la suite et j’espère que Anna Zaires exploitera encore les personnages secondaires de son monde. Il y a de quoi faire !

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016