Accueil du site > Critiques > M/M > Passion cachée (Les Santelli 2), de Victoria Lace

mercredi 2 mars 2016

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Passion cachée (Les Santelli 2), de Victoria Lace


Date:25 février 2016
Collection: Kindle
Edition: Amazon media
Genre: romance MM
Prix: 2,99 €

Résumé

Lucas Santelli est flic à Los Angeles. Il est totalement hétéro, même s’il vit avec son coéquipier et meilleur ami, Cole, qui est gay. Lors d’une mission à haut risque, ils vont devoir se faire passer pour un couple dans une boite gay. Aucun des deux hommes ne se doute que cette soirée va changer leur vie à tout jamais...

Avis de Phalusia

Victoria Lace sous cette plume a passé un cap lors du début de cette série. Une histoire plus étoffée, moins de sexe et une approche des personnages plus approfondie, ce second opus est dans la même lignée. Je déplore simplement qu’elle ait manqué un peu d’originalité en utilisant un prétexte qui va finir par devenir cliché à force d’être utilisé : « un hétéro devant se faire passer pour un gay lors d’une enquête policière ».Par contre, il faut apprécier l’humour de l’auteure avec son choix comme point de départ de l’enquête (elle ne peut renier son affection pour l’érotisme).

Les deux inspecteurs Cole et Lucas doivent stopper l’introduction d’une drogue sexuelle à côté de laquelle le viagra est une douceur sucrée pour enfant. Une drogue dont d’ailleurs elle se servira plus tard afin d’expliquer une partie du passé de Cole, ce qui rendra d’ailleurs son personnage moins lisse qu’il ne paraissait. Le deuxième bon point, ce sont d’ailleurs les deux protagonistes Lucas Santelli et Cole Harper. Le premier est un sportif hétéro qui apprécie modérément les gens, limite asocial et ayant une relation compliquée avec son père militaire de carrière. Le second est un intellectuel ouvertement gay, mais sans excès cependant, il reste un homme viril et un policier avant tout.

Ami et colocataire, il n’existe aucune ambiguïté entre eux, d’autant plus que Lucas n’a jamais été attiré par les hommes, jusqu’à cette infiltration. Victoria Lace a évité de le faire basculer immédiatement ce qui n’aurait pas été vraiment crédible et faire dans la facilité. La relation va s’instaurer presque naturellement, un simple constat et d’ailleurs, Lucas ne se définira pas comme gay, mais comme bi.Une nette amélioration est à noter sur l’intrique policière, beaucoup plus travaillée que la précédente, même si tout va trop vite, il aurait fallu quelques chapitres supplémentaires, sur le déroulement de l’enquête, l’action arrive un peu vite, mais bon pour le format nouvelle elle tient la route.

Une comédie très sympathique et une petite lecture sans prétention, ce qui semble le souhait de l’auteure. Elle continue doucement son évolution, du moins, sous ce pseudo, mais attention de ne pas tomber dans la facilité, la dernière partie du récit étant un peu « bisounours » à mon goût.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016