Accueil du site > Critiques > Chick lit > Movie Star - 2 de Alex Cartier

lundi 2 mai 2016

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Movie Star - 2 de Alex Cartier


Date:28 avril 2016
Collection:
Edition:Belfond
Genre: roman chick lit
Prix: 17,00 €

Résumé de l’éditeur

Ophélie a quitté Christophe son boyfriend idéal sans hésiter un instant le jour où Michael, l’acteur le plus sexy au monde devant Brad Pitt et Georges Clooney réunis, a proposé à la petite française de l’emmener en croisière sur le Pleasure Is Mine, son magnifique yacht ancré aux larges des côtes corses. Au programme des vacances pour Ophélie : champagne, luxe et amour dans les bras de son fantasme absolu en compagnie de Laure, sa meilleure amie toujours aussi nympho. Mais combien de temps peut durer une idylle avec une star hollywoodienne ? Pourquoi ne reste-t-on jamais avec les mecs bien comme Christophe ? Et surtout que va-t-il advenir d’Ophélie à la fin de l’été, une fois perdue son innocence sentimentale et sexuelle, lorsqu’au Festival de Venise les masques vont tomber ?

Avis de Callixta

Alex Cartier avait fait une jolie impression avec le premier épisode de cette trilogie entre romance et chicklit, c’est donc avec empressement que nous ouvrons le deuxième opus. Il faut avoir lu le premier tome pour suivre ce qui se produit ici car, la deuxième partie commence là où s’est arrêté la première et de nombreux personnages ont été présentés auparavant.

Rappelons brièvement que nous lisons le journal d’Ophélie, une jeune attachée de presse, amoureuse depuis toujours du beau Michael Brown, un acteur américain bien plus âgé qu’elle, mondialement connu et marié. A la fin du premier opus, Ophélie avait enfin concrétisé son rêve de toujours : séduire celui qu’elle admire et aime de loin. Le rêve peut donc commencer. Ou pas.

Nous allons suivre Ophélie essentiellement lors de la seconde partie de l’année 2014. Tout commence comme un rêve éveillé avec croisière de luxe, soleil de la Corse et sexe débridé le tout saupoudré de romantisme un peu convenu mais c’est ce que voulait Ophélie. Cette première partie est vraiment longue à se dessiner. Elle se poursuit sur le mode du tome précédent, surtout la fin. Le changement de ton avait été alors notable. Michael Brown, le bel acteur glamour avait révélé certains aspects de sa personnalité et de sa sexualité. C’est franchement un peu long ici. Oui, Ophélie s’éclate, elle fait les courses chez Gucci, se fait servir et découvre le luxe immense de vivre auprès d’un homme richissime mais on s’ennuie un peu car on a compris ce qu’il pouvait y avoir de passionnant là-dedans mais également de terriblement creux. Heureusement, la seconde partie change à nouveau, ouvre de nouvelles perspectives et nous conduit enfin à Venise puisque c’est la promesse que l’on avait eu en ouvrant ce second tome. La fin est très réussie, relance un peu tout aussi. En gros, c’est meilleur, moins centré sur la vie factice, digne des magazines people en papier glacé.

C’est l’un des reproches que l’on pourrait faire d’ailleurs à cette trilogie. Elle affiche la couleur dès le début, certes : nous sommes dans ce milieu mais du coup les personnages sont un peu distants, brillants mais froids. Qui est vraiment ce Michael Brown qui même dans les moments d’intimité semble se tenir à une distance terrible de celle qu’il poursuit ? Même Ophélie qui dit aimer Michael semble plus amoureuse de l’image de cet homme que de lui-même. Leur relation évolue très peu de ce point de vue. Ophélie surveille Michael et craint à chaque instant qu’une autre femme ne lui vole. Ils ne se parlent pas, échangent très peu en dehors du lit et chaque moment plus tendre sonne faux. Il est bien difficile de savoir donc ce qu’il va advenir de tout ça. Tout l’intérêt est là mais la pression est forte sur l’auteur car il faudra être à la hauteur.

On lit ce deuxième épisode comme le premier, pour le ton original employé, pour Ophélie, bien loin d’être parfaite, tout comme tous les autres personnages autour, pour les clichés revisités par l’auteur aussi. L’histoire aurait pu aller plus vite, comme dans le premier tome. Certains passages sont un peu caricaturaux mais on lit tout cela très vite et on attend la suite qui sera se déroulera à Los Angeles.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016