Accueil du site > Critiques > Romances historiques > La débutante - Les Duchesses - 1 d’Eloisa James

lundi 17 août 2009

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

La débutante - Les Duchesses - 1 d’Eloisa James


Date:15 avril 2015
Collection: A&P
Edition:J’ai Lu
Genre: romance historique
Prix: 7,40 €

Desperate duchesses

Résumé de l’éditeur :

Affligée d’un père farfelu qui s’est mis à dos tout le comté, lady Roberta se désole de rester vieille fille. Après un énième esclandre, elle décide que la coupe est pleine et débarque du jour au lendemain chez sa cousine, l’excentrique duchesse de Beaumont. Entre deux scènes de ménage, celle-ci l’accueille à bras ouverts et promet de lui trouver un beau parti en quelques semaines. Or Roberta a déjà fixé son choix sur l’arrogant duc de Villiers, qui l’a subjuguée d’un regard et qu’elle entend épouser coûte que coûte. N’en déplaise au comte de Gryffyn, le frère de la duchesse, qui voudrait lui faire croire que l’élu de son cœur est un rustre doublé d’un suborneur. Par dépit, sans doute…

Avis de Callixta

Eloisa James s’est lancée dans l’écriture d’une série depuis deux ans environ. Comme l’indique le titre du premier roman, Les Duchesses qui nomme également la série, elle s’inspire de la série télévisée. Evidemment, ses héroïnes sont quatre duchesses pendant la période géorgienne, ce qui nous éloigne beaucoup du modèle original. Mais surtout cela permet à Eloisa James de faire ce qu’elle préfère, s’amuser à créer des situations complexes, amusantes mais graves aussi dans une atmosphère sophistiquée et feutrée de salon.

Tout d’abord, précisons qu’Eloisa James écrit vraiment une série et construit lentement l’histoire de certaines de ses héroïnes. Ainsi, celle que nous pouvons considérer comme son personnage préféré est très largement évoquée dans ce roman et ne connaîtra le fin mot de son histoire que dans le cinquième tome. Certaines lectrices n’aiment pas du tout ce genre de construction qui laisse beaucoup en suspens à la fin du livre. Mieux vaut être prévenu.

Nos quatre duchesses sont donc évoquées ici. Mais nous faisons surtout la connaissance de Jemma, la Duchesse de Beaumont. Rapidement nous saurons qu’il ya aussi Harriett, Isidore et Poppie. Le point commun de ses quatre femmes est que leur mariage n’est pas une réussite. C’est particulièrement évident pour Jemma qui, au début du livre rentre de Paris après huit ans à mener la belle vie loin d’un époux qu’elle a quitté après l’avoir surpris en galante compagnie. La cause du retour est plutôt triste puisque Elijah, son époux, homme politique brillant montre d’inquiétants signes de maladie cardiaque. Le couple doit produire un héritier au plus vite. C’est à ce moment que Roberta St Giles fait son apparition dans la demeure de Jemma. Cette très lointaine cousine a décidé de venir s’installer chez elle pour échapper à son père, poète fantasque et totalement infréquentable qui condamne tous ses espoirs de mariage. Or, Roberta, lors d’une soirée a jeté son dévolu sur le superbe et décadent Duc de Villiers. Bien décidé à lui faire épouser Roberta, les deux femmes vont jouer une délicate partie pour obtenir gain de cause.

Le livre ne fera sans doute pas l’unanimité et présente quelques failles qui l’empêchent d’être tout à fait excellent mais si le lecteur entre dans le monde d’Eloisa James, tout le talent de l’auteur éclate.

Tout d’abord, la période géorgienne est superbement utilisée et n’a jamais autant tranché avec celle qui suit, le Régence. Nous sommes en 1783 alors que la France et Paris sont les références absolues pour l’aristocratie européenne. La mode, les amusements, la cuisine viennent directement de France. Eloisa James évoque avec détails et brio les vêtements sophistiqués et fantasques de cette époque depuis les coiffures poudrées des femmes qui grimpent de plus en plus haut jusqu’aux couleurs chatoyantes des vêtements masculins. C’est également une période très marquée par le libertinage et le marivaudage et l’aristocratie désœuvrée s’en donne à cœur joie surtout que la morale était bien moins stricte. Il fallait une certaine audace pour consacrer une série complète à des nobles heureux de l’être et qui ne jouent pas de grand rôle dans leur société pour la plupart.

Autre excellente idée, Eloisa James fait de ses principaux héros des maîtres des échecs et plusieurs parties vont jouer un rôle crucial dans ce roman mais aussi dans les suivants. La stratégie mise en place pour séduire Villiers relève d’ailleurs de ce jeu ou du billard à trois bandes. Chacun cache son jeu, manipule, joue au plus fin. Il faut entrer dans ces jeux qui évoquent un peu Les liaisons dangereuses et derrière l’apparente futilité ou même l’inconsistance, il y a souvent de la profondeur et une réflexion. Il y aurait ainsi beaucoup à dire sur le rôle des femmes et sur le mariage arrangé.

Les dialogues soutiennent remarquablement ce jeu subtil et Eloisa James met dans la bouche de ses personnages quantité de phrase à double sens, réparties spirituelles et citations. N’oublions pas qu’Eloisa James est professeur de littérature et spécialiste de Shakespeare.

Le seul défaut est sans doute que dans les deux couples que nous suivons, le principal, celui constitué par Roberta et le frère de Jemma, le Comte de Gryffyn est sans doute moins intéressant. Pourtant, leur histoire est délicieuse. Jemma fermement décidée à épouser Villiers remarque à peine Gryffyn qui va peu à peu envahir sa vie et la séduire. C’est très réussi mais presque fade à côté de l’intensité de la relation ou plutôt de son absence entre Jemma et son époux. Ce couple qui ne s’aime pas, a vécu séparé est tout de même lié par le mariage. Chacun essaye de jouer le rôle que la société lui a affecté et souffre sans le dire de la situation. Jemma est une héroïne originale, qui a trompé son mari et le revendique. Eloisa James bouscule d’ailleurs les limites de la romance. Le mariage n’est ici qu’un simple contrat entre parties qui trouvent leur plaisir en dehors, tout au moins au début. C’est sans aucun doute très proche de la réalité historique.

Voilà une entrée en matière sympathique, superbement écrite, qui tranche singulièrement dans la romance historique et si Eloisa James dépasse les petits défauts que nous avons notés, elle risque bien de nous enchanter.

Mots clés de l'auteur :

Géorgienne
   Garde du coeur - Les fantômes de Maiden Lane - 8 de Elizabeth Hoyt
   Lady Harriet - Les Duchesses - 3 d’Eloisa James
   Lady Isidore - Les duchesses - 4 d’Eloisa James
   Cher Monstre - Les fantômes de Maiden Lane - 7 de Elizabeth Hoyt
   La terre du bout du monde, de Tamara McKinley
   Lost in a royal kiss de Vanessa Kelly
   Le duc de minuit - Les fantômes de Maiden Lane - 6 d’Elizabeth Hoyt
   Le lord des Ténèbres - Les fantômes de Maiden Lane- 5 d’Eizabeth Hoyt
   L’homme de l’ombre - Les fantômes de Maiden Lane - 4 d’Elizabeth Hoyt
   Wild night bride de Victoria Vane
   Désirs enfouis - Les fantomes de Maiden Lane - 3 d’Elizabeth Hoyt
   Troubles plaisirs - Les fantômes de Maiden Lane - 2 de Elizabeth Hoyt
   At your pleasure de Meredith Duran
   Troubles intentions - Les fantômes de Maiden Lane - 1 d’Elizabeth Hoyt
   Les Gentlemen de la nuit, de Béatrice Nicodème
    A la recherche du plaisir de Elizabeth Essex
   Ripe for pleasure d’Isobel Carr
   Le reclus - La légende des quatre soldats - 3 de Elizabeth Hoyt
   The spurned viscountess de Shelley Munro
   Ruthless de Anne Stuart
   Séduire un séducteur - La légende des quatre soldats - 2 de Elizabeth Hoyt
    Eliza, la rebelle - Les soeurs d’Irlande 1 de Laurel McKee
   Les vertiges de la passion - La Légende des quatre soldats - 1 de Elizabeth Hoyt
   The ice princess d’Elizabeth Hoyt
    Le revenant - La légende des quatre soldats - 4 d’Elizabeth Hoyt
   Jane Austen à Scargrave Manor, de Stephanie Barron
   Le duc de Villiers - Les Duchesses - 6 d’Eloisa James
   This duchess of mine d’Eloisa James
   La reine des dragons de Shana Abé
   Le couple idéal - Les duchesses - 2 d’Eloisa James
   La débutante - Les Duchesses - 1 d’Eloisa James
   Le dernier duel - Les trois princes - 3 d’Elizabeth Hoyt
    Liaison inconvenante - Les trois Princes - 2 d’Elizabeth Hoyt
   The raven prince (Puritaine et catin) de Elizabeth Hoyt
   Une rose en hiver, de Kathleen Woodiwiss
   Séducteur sans scrupule, de Anne Stuart
   L’intrépide - La saga des Montforte - 3 de Danelle Harmon
   Quand l’ouragan s’apaise, de Kathleen Woodiwiss
   Lord Scandal de Kalen Hughes
   Voleur de Cœur d’Anne Stuart
   Silent melody de Mary Balogh
   Lord Sin de Kalen Hughes
James Eloisa
   Lady Harriet - Les Duchesses - 3 d’Eloisa James
   Lady Isidore - Les duchesses - 4 d’Eloisa James
   Une si vilaine duchesse - Il était une fois - 4 - d’Eloisa James
   La jeune fille à la tour - Il était une fois - 5 de Eloisa James
   Seduced by a pirate d’Eloisa James
   La Belle et la Bête - Il était une fois - 2 d’Eloisa James
   La princesse au petit pois - Il était une fois - 3 d’Eloisa James
   Au douzième coup de minuit- Il était une fois - 1 d’Eloisa James
   Passion d’une nuit d’été d’Eloisa James
    Trois mariages et cinq prétendants de Julia Quinn, Connie Brockway et Eloisa James
   Le duc de Villiers - Les Duchesses - 6 d’Eloisa James
   This duchess of mine d’Eloisa James
   Le couple idéal - Les duchesses - 2 d’Eloisa James
   La débutante - Les Duchesses - 1 d’Eloisa James
   Le plaisir apprivoisé d’Eloisa James
   Le plaisir apprivoisé d’Eloisa James
   Interview d’Eloisa James - vo et vf
   Le duc apprivoisé d’Eloisa James
   James Eloisa
   Le duc apprivoisé de Eloisa James
Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016