Accueil du site > Critiques > Romances contemporaines > La nuit dernière de Ruthie Knox

mercredi 18 juillet 2012

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

La nuit dernière de Ruthie Knox


Date: 19 septembre 2014
Collection:
Edition:Milady
Genre: romance contemporaine
Prix: 7,60 €

About last night

Résumé de l’éditeur

Mary-Ann Caruso a commis bien trop d’erreurs de jeunesse. Voilà deux ans qu’elle a pris des bonnes résolutions et qu’elle mène une existence presque monacale... jusqu’au jour où, après une soirée arrosée, elle se réveille dans le lit d’un bel inconnu croisé dans le métro. Le beau Neville, issu d’une puissante dynastie de financiers, est artiste à ses heures perdues. Tout les oppose, mais le jeune homme a de quoi lui faire oublier leurs différences : du talent, d’incroyables tablettes de chocolat et des biscuits Oréo.

Avis de Callixta

La romance contemporaine a totalement explosé cette année. Moins abondante que la romance historique, elle a été boostée par une floraison d’auteures auto-éditées ce qui a sérieusement remis en cause les éditeurs plus classiques. Celui qui publie Ruthie Knox n’est pas très connu mais cela donne une superbe romance délicieuse, qui a pour cadre le Royaume Uni, pour une fois et qui emporte totalement l’adhésion.

Ce qui rend ce roman si attachant c’est le couple de héros et surtout une héroïne commenous les aimons, fragile et solide à la fois, écorchée vive, une véritable bad girl en quête de rédemption. Elles sont plus rares que leurs confrères masculins mais ces mauvaises filles sont souvent émouvantes et quand l’auteure réussit à insuffler l’émotion nécessaire, le résultat peut être exceptionnel. C’est le cas ici, car non seulement Ruthie Knox nous touche avec son personnage mais elle n’édulcore rien. Cath est passée par l’enfer, a fait des erreurs dans le domaine sentimental prioritairement mais aussi dans d’autres et cela pèse lourdement sur son présent et fera toujours partie de sa vie.

Cath va rencontrer son prince charmant grâce aux moyens de transport. Il est le superbe et élégant jeune homme qui emprunte le même train qu’elle le matin. Son costume le désigne comme un membre de la célèbre City, le centre financier de Londres et elle le surnomme ainsi. Elle l’évite aussi soigneusement car il n’est pas pour elle pour bien des raisons, pense-t-elle. Jusqu’au jour où la bad girl qui sommeille en elle va faire un retour malencontreux et qu’elle va se réveiller dans le lit de City sans trop savoir comme elle y a atterri.

L’histoire est absolument délicieuse, simple, limpide même dans son déroulement. City, qui en fait se nomme Neville Chamberlain [1]. C’est un personnage parfait, celui qu’il fallait face à Cath de son nom complet, Mary Catherine. Il n’a pas connu les mêmes problèmes mais n’est pas très heureux lui non plus dans une famille de banquier qui n’a pas voulu voir son talent de peintre. Artiste contrarié, banquier par raison, il est très attiré par la noirceur qu’il devine en Cath. Il est aussi séduisant et bourré de charme.

Ce qui fait la différence dans cette histoire simple c’est la talent d’écriture de l’auteure qui nous rend palpable l’attirance et la tendresse entre ses personnages. Elle sait aussi dépeindre des situations nuancées, évitant de tomber dans le manichéisme ou les clichés. Elle a aussi le sens des détails qui frappent juste, de l’idée géniale qui illumine une scène simple. Le surnom de City par exemple et la façon dont elle va l’utiliser dans le roman est une très bonne idée comme la façon dont Cath conserve le souvenir de ses erreurs en elle et sur elle grâce à des tatouages. Elle aussi dote ses héros de hobbies ou métiers inhabituels. Cath est ainsi spécialiste du tricot et des textiles anciens et exprime beaucoup de choses de cette façon. Ces détails semblent être des évidences lorsqu’on les lit mais c’est justement ce qui en fait des trouvailles.

La lecture de ce roman est prenante et forte. Cath est souvent bouleversante et City ou Nev admirable de force tranquille et de patience amoureuse. C’est un grand couple pour une grande histoire pourtant simple et évidente. Précipitez-vous sur cette petite merveille écrite par une Américaine qui connaît bien Londres, sa City et ses moyens de transport !

Mots clés de l'auteur :

Londres
   Dernier jugement, de Jane Casey
   Naked - The Blackstone affair - 1 de Raine Miller
   L’homme qui a oublié sa femme, de John O’Farrell
   Ripped de Sarah Morgan
   Le monogramme de perles, de Josephine Tey
   L’étreinte des secrets - Fire after Dark - 2 de Sadie Matthews
   Par le feu, de Jane Casey
   Luther : L’alerte, de Neil Cross
   L’étreinte de la nuit - Fire after Dark - 1 de Sadie Matthews
   Et Ellie vécut heureuse, de Harriet Evans
   La neuvième pierre, de Kylie Fitzpatrick
   Dans la peau du diable, de Luke Delaney
   C’est elle ! de Danny Wallace
   Le dernier apprenti sorcier, Tome 2 : Magie noire à Soho de Ben Aaronovitch
    La nuit dernière de Ruthie Knox
   London falling d’Emma Carr
   Tout ton portrait, de Isabel Wolff
   Le trésor de Graham, de Gilles Bornais
   La maison des tocards, de Mick Herron
   Unsticky de Sarra Manning
   Ralph’s party, de Lisa Jewell
   Duel en enfer, de Bob Garcia
   Lucien’s fall de Barbara Samuel
   Anatomie d’un crime, de Elizabeth George
   Tempt me with darkness de Shayla Black
   La Reine des lectrices d’Alan Bennett
   Taken by the night de Kathryn Smith
   Miss Charity de Marie Aude Murail
   L’espionne de l’Empereur de Gayle Wilson
   Les disparues de la Tamise, de Amanda Quick
   Les secrets de Londres, de Lee Jackson
   A woman of virtue de Liz Carlyle
   Les petits secrets d’Emma de Sophie Kinsella
Knox Ruthie / York Robin
   Plus loin - Caroline and West - 1 de Robin York
    La nuit dernière de Ruthie Knox
Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016