Accueil du site > Critiques > Romances contemporaines > Avec ou sans fleurs - Juste de l’amour - 1 de Cari Quinn

samedi 29 septembre 2012

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Avec ou sans fleurs - Juste de l’amour - 1 de Cari Quinn


Date: 18 février 2015
Collection: Passion Intense
Edition:J’ai Lu
Genre: romance contemporaine
Prix: 6,00 €

Résumé de l’éditeur

Propriétaire d’une boutique de fleurs en faillite, Alexa doit remiser ses rêves et vendre sa maison pour aller s’installer dans l’immeuble vétuste qui surplombe Divine Flowers, son magasin. Désormais, ses fringues haute couture et sa lampe Tiffany doivent camper dans un studio délabré, qui plus est infesté d’araignées… Et voilà qu’à présent la tuyauterie lâche ! Alexa frôle la dépression nerveuse. Mais quand elle croise sur le palier un superbe spécimen masculin, elle tombe des nues. Ce plombier ô combien sexy serait-il l’homme de la situation ? Et d’ailleurs, ne pourrait-il pas, sur un malentendu, atterrir dans son lit… ?

Avis de Callixta

Cari Quinn est une auteure de romances érotiques expérimentées et elle propose une série amusante et très réussie où l’on reconnaît sa patte. La sensualité très épicée est toujours agrémentée d’une émotion et d’un ton très franc qui sonne juste. Ce livre est le deuxième tome d’une série mais il peut se lire de façon indépendante.

Alexa Conroy est fleuriste ou plutôt elle a hérité d’un magasin de fleurs criblés de dettes et dans la conjoncture difficile actuelle, sa petite entreprise continue de péricliter malgré tous ses efforts. Elle en attribue la responsabilité à un grande surface de bricolage qui s’est lancé aussi dans les plantes et pratiquent des prix défiant toute concurrence. Elle en est à s’installer dans l’appartement délabré au-dessus de sa boutique. En plus tous deux appartiennent à la famille fondatrice de la grande surface en question. Quand elle a des problèmes de tuyauteries et tombent dans l’immeuble sur ce qui semble être un plombier plus que séduisant, elle est ravie à plus d’un titre.

Evidemment, il y a un hic : Dillon le beau plombier est un des héritiers de l’entreprise familiale voisine. Ses parents ont fait fructifier une simple droguerie en une chaine de plus en plus importante. Dillon sait travailler de ses mains mais n’a pas vraiment besoin de cela pour être riche.

Evidemment, il n’est pas très difficile de deviner que Dillon va devoir cacher son identité véritable, gardant une épée de damoclès au-dessus de la tête tout au long du roman. Si les péripéties qui votn découler d’un tel scénario demeurent relativement prévisibles, l’auteure va apporter sa propre lecture et éviter de tomber dans les éléments les plus employés.

Ce qui fait le succès de cette histoire est le style de cari Quinn très caractéristique. Ses héros assument totalement leurs désirs surtout les femmes. Alexa a un peu oublié qu’elle en était une avec ses soucis d’argent, Dillon va lui rappeler très vite et très fortement. Les scènes sont très directes, décrites avec un vocabulaire qui l’est tout autant. Alexa assume ce qu’elle ressent et Dillon aussi. C’est sans aucun doute ce qu’elle réussit le mieux.

De plus, on s’attache aux soucis de la pauvre Alexa qui se débat dans une Amérique en crise où l’on n’a plus les moyens d’investir dans des créations artistiques pour avoir un bouquet. Sans tomber dans le couplet sur la lutte du pot de terre contre le pot de fer ou la chute des petits commerces face aux grandes surfaces, Cari Quinn montre les difficultés de ces petites boutiques qui ont plus de charme que de solidité économique. Cela permet également de déployer de nombreux personnages secondaires, les frères et sœurs ainsi que les parents des héros. Certains d’entre eux ont eu leur histoire dans le roman précédent et nous comprenons vite que Dillon et son frère ont des rapports complexes justement à propos de cette entreprise familiale qui va bientôt les rapprocher puisqu’ils en partagent la direction. Dillon, très réticent, plutôt rebelle a du mal à assumer cette nouvelle casquette au contraire de son frère. Celui-ci aura droit à son histoire dans le roman suivant et est déjà aux prises avec une jeune femme dans celui-ci !

Quant à Dillon et Alexa, ils sont formidablement attachants et leur histoire est convaincante. Voilà donc un très bon roman du genre, très sensuel plutôt qu’érotique, mêlant gravité et petits moments amusants autour de personnages qui sonnent juste. Un vrai bon moment de lecture !

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016