Accueil du site > Critiques > Policiers/Thrillers > Balancé dans les cordes, de Jérémie Guez

mardi 12 mars 2013

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Balancé dans les cordes, de Jérémie Guez


Date: 13 mars 2013
Collection: J’ai Lu Policier
Edition: J’ai Lu
Genre: roman noir
Prix: 5,32 €

Présentation de l’éditeur

Tony est un jeune boxeur ; garçon sans histoires, il consacre sa vie au sport, prépare son premier combat pro et se tient à l’écart des trafics qui rythment la vie de sa cité. Mais il doit composer avec une mère à problèmes, qui se laisse entretenir par des voyous. Tout dérape lorsque l’un d’entre eux la bat et l’envoie à l’hôpital. Tony décide de faire appel à Miguel, le caïd de la ville, pour étancher sa soif de vengeance. Mais dans ce milieu, rien n’est jamais gratuit. La faveur demandée à un prix, celui du sang.

Avis de Marnie

Avec ce second roman de son triptyque consacré à Paris et sa banlieue, le jeune auteur Jérémie Guez confirme tout le bien que l’on pensait de lui, lors de la sortie de Paris, la nuit. Enfin, des intrigues qui évitent clichés, dénonciation et critique sociale ! La forme est totalement au service du fond, soit un roman coup de poing, qui comme dans le premier roman, tombe dans un abîme tourbillonnant et crépusculaire noir... très noir...

Là-encore, il s’agit d’un roman très court où chaque mot voit sa puissance décuplée par les précédents. La seule question existentielle que se pose Jérémie Guez est de savoir si notre destin est le résultat de nos choix ou de la fatalité. Tout comme Paris, la nuit, l’anti-héros est tout sauf une victime. Il a même la possibilité de s’en sortir ne fréquentant pas les voyous de la cité, ne participant à aucune magouille.

Pourtant, avec cette atmosphère glaciale conforme aux romans noirs américains des années 40 et 50, Tony s’enfonce dans un engrenage inéluctablement, implacablement, dans une sourde et puissante tension nerveuse tragique parfaitement palpable. Jérémie Guez maîtrise son sujet avec une force étonnante, qui nous tient en haleine. Il n’y a pas de jugement de valeur, pas d’analyse... seulement un récit âpre à la première personne qui nous livre un froid ressenti brut de fin du monde.

Brillant et impressionnant !

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016