Accueil du site > Critiques > M/M > Break en montagne, de Madeleine Urban et Abigail Roux

mercredi 12 mars 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Break en montagne, de Madeleine Urban et Abigail Roux


Date: 11 mars 2014
Collection: Kindle
Edition:Dreamspinner France
Genre: romance MM
Prix: 3,80 €

Résumé

Six mois après avoir presque perdu la vie face à un tueur en série à New York, les Agents Spéciaux du FBI Ty Grady et Zane Garrett souffrent de quelque chose de presque aussi effrayant : la monotonie du travail de bureau. Quand ils reçoivent l’ordre de prendre des vacances pour le bien de la santé mentale de tous, Ty encaisse le coup et amène Zane avec lui en Virginie-Occidentale, en espérant que la paix et le calme de la montagne leur donneront l’occasion d’explorer l’attraction explosive qu’ils n’étaient pas en mesure pour l’instant de concilier avec leur association professionnelle.

Ty et Zane, accompagnés du père et du frère de Ty, se dirigent dans les montagnes des Appalaches pour une belle randonnée de détente dans la profondeur des bois... où personne ne les entendra crier. Ils se retrouvent face à des dangers venant de toutes parts : une météo imprévisible, la montagne qui n’en finit pas, des animaux sauvages, des randonneurs qui n’ont rien à perdre. Et le défi le plus terrifiant de tous : se retrouver l’un en face de l’autre.

Avis de Phalusia

Ce second tome commence environ cinq mois après la fin de l’enquête sur le tueur des Trois états qui a permis la rencontre entre nos agents du FBI. Malgré leur attirance physique indéniable, ils sont partis chacun de leur coté pour essayer de soigner leurs plaies physiques et morales, l’un se retrouvant de nouveau à Miami en infiltration et l’autre travaillant sur des opérations secrètes pour son patron Richard Burns. Cette séparation a réveillé les vieux démons, chez Zane surtout qui replonge dans la drogue et l’alcool, quant à Ty il souffre d’un choc post traumatique important sans vouloir le reconnaitre. Il est évident que les deux hommes ont développé un sentiment l’un envers l’autre, mais ils sont incapables de disposer voir de partager cette information que se soit par peur pour leur partenariat ou par crainte du rejet. C’est donc dans un état pitoyable moralement qu’ils se retrouvent tous les deux lorsqu’ils sont convoqués par leur chef qui suite à leur évaluation ratée les met en congés de force. Pourquoi Ty demande à Zane de l’accompagner dans sa famille ? Il ne le sait pas lui-même vraiment mais nous le devinons à travers les lignes.

Si leur arrivée dans la famille de Ty va commencer d’une manière très calme avec des passages très intimistes où l’apparition des parents et du frère nous permet de voir un Ty plus détendu, on s’aperçoit vite également qu’une bonne partie de son caractère est dû à un père aimé mais terriblement dominateur. Heureusement le grand-père donne un peu de légèreté à ce passage pesant avec quelques situations très drôles, et puis voir un Zane en mode protection est un pur plaisir. Ce manque d’assurance et cette fragilité chez Ty fait ressortir le côté sombre de Zane qui ne supporte pas de voir disparaitre cette confiance et cette force qui sont deux choses qu’il apprécie chez son partenaire. Si ces chapitres sont des passages assez lents, leur départ en randonnée va accélérer le rythme du récit. Si vous rêviez de voir notre duo partager des conversations romantiques et de chaudes étreintes auprès d’un feu de camp c’est mal connaitre nos deux auteures qui vont nous embarquer dans une aventure énergique où les animaux ne sont pas les plus dangereux.

L’intrigue est construite pas à pas, beaucoup plus simple que la précédente avec des méchants nettement moins vicieux voire même un peu caricaturaux mais c’est surtout un prétexte pour nous montrer notre duo en action, plus le danger se concrétise meilleurs ils sont et c’est là que l’on voit leur interaction. C’est aussi le choix de nouveau des auteures de nous dévoiler un peu plus encore de la personnalité de Ty (très à l’honneur décidément), les événements font ressurgir chez lui son passé sombre de marine sous forme de flashbacks. Et là encore Zane pourtant lui-même pris dans ces propres cauchemars va servir de soutien et d’ancre à son partenaire pour éviter qu’il perde pieds. Nous apprenons beaucoup sur tous les deux, leur relation s’approfondit à travers certains gestes et paroles même si nous avons le sentiment que les auteures ne souhaitent pas en révéler trop ce qui est logique vue que ce tome n’est que le second d’une longue série. Cette impression est renforcée par la quasi absence de scènes sexuelles mais nous vous rassurons, les rares présentes sont intenses et démontrent également que ces deux mâles tout alphas qu’ils soient n’ont étrangement aucun souci de dominance dans leurs étreintes.

Ce tome se lit un peu comme une parenthèse dans la relation entre Ty et Zane, ils essayent de vivre pour eux-mêmes incapables de mettre un mot sur le sentiment qui les relie mais dès que la vie de l’un est en jeu, ils sont prêts à tout. Abigail Roux et Madeleine Urban ont réussi à créer un couple fascinant, Ty Grady et Zane Garett sont imparfaits séparément, mais ensemble ils sont parfaits. Ce sont deux hommes avec un grand H mais que l’on ne s’y trompe pas, derrière l’humour, les répliques caustiques, les non-dits c’est une histoire d’amour dans tous les sens du terme. Ils sont juste incapables de se dire les trois petits mots si importants qui nous font frémir nous les lectrices.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016