Accueil du site > Critiques > Analyses > 1001 films à voir avant de mourir, de Steven Jay Schneider

samedi 9 novembre 2013

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

1001 films à voir avant de mourir, de Steven Jay Schneider


Date: 17 octobre 2013
Collection: 9ème
Edition: Omnibus
Genre: recueil
Prix: 31,35 €

9ème édition refondue

Présentation de l’éditeur

En 1001 films, du Voyage dans la Lune à L’Odyssée de Pi, de Méliès à Ang Lee, voici un vaste panorama du cinéma mondial. Westerns, films noirs ou fantastiques, dessins animés, avant-garde ou superproductions, les oeuvres qui ont fait l’histoire du cinéma sont présentées et commentées par une équipe internationale de critiques.

Abondamment illustrée de photos et d’affiches originales, émaillée de citations et d’anecdotes pittoresques ou insolite’, cette "filmothèque idéale" consacre les classiques et révèle des chefs-d’oeuvre plus discrets ou méconnus. Pour voir, revoir, découvrir. Et vivre toujours avec émotion ces Mille et Une Nuits de l’amoureux de cinéma.

Avis de Marnie

Si certains qui sont en possession des huit précédents pourront s’amuser à tenter de comparer les films qui ont été... abandonnés au profit de merveilles de l’année, pour retomber sur le chiffre 1001, ce gros recueil est aussi un passionnant retour sur plus de cent ans des films les plus représentatifs du 7ème Art. C’est vrai que le choix est subjectif (et montre une vision de cinéphiles américains) et que suivant nos propres critères on peut s’étonner d’y trouver certains titres ou encore hurler que de superbes films ont été oubliés ! Toutefois, globalement, l’ensemble est très réussi.

C’est certain que pour un amateur de cinéma qui veut connaître les films indispensables, ce recueil constitue un petit bijou de condensé de tout ce que vous avez jamais voulu savoir sur les chefs d’œuvre. Ainsi, le critique, après un bref résumé de l’œuvre, fait ressortir tout de suite ce qu’il faut retenir, les personnes à ne pas oublier, ainsi qu’une ou deux anecdotes marquantes, le tout accompagné d’affiches ou de photos. Si un vrai cinéphile qui a vu ces films n’apprendra pas grand chose, par contre, il se remémorera avec plaisir sa propre découverte de ces œuvres, et comparera ses propres émotions.

C’est ici que ma critique devient subjective, donc j’ai été ravie de retrouver Citizen Kane de Welles, la vie est belle de Capra, le Septième sceau de Bergman, Nuit et brouillard de Resnais, Laura de Preminger, la règle du jeu de Renoir, ou Chinatown de Polanski, je l’ai été plus encore en découvrant qu’il y avait aussi la dame du vendredi de Hawks, Gun Crazy de Lewis, Satyricon de Fellini ou Faster, Pussicat ! Kill, kill ! de Meyer... sans oublier la maman et la putain de Eustache. Le choix a été visiblement fait aussi dans l’optique de toucher "tous" les genres, du plus élitiste à l’underground, en passant par la comédie musicale, le film noir, le dessin animé, le film d’auteur, le mélodrame, la biographie etc etc...

Bon d’accord, si c’était moi qui avais choisi, jamais au grand jamais je n’aurai consacré une page entière à Blanches Colombes et vilains messieurs de Mankiewicz en oubliant qu’il a réalisé un vrai chef d’oeuvre intitulé : l’aventure de Madame Muir ! Et au vu les ajouts de l’année précédente, qui croira que dans dix ans on retrouvera encore dans ce recueil un film comme Argo ? Donc profitez-bien de l’air du temps...

Mots clés de l'auteur :

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016