Accueil du site > Critiques > Romances contemporaines > Everything between us de Mila Ferrera

jeudi 21 novembre 2013

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Everything between us de Mila Ferrera


Date:4 novembre 2013
Collection:
Edition:auto-édition
Genre: romance contemporaine NA
Prix: 2,68 €

Résumé de l’éditeur

Daniel’s got everything figured out. He makes a good living as an artist ... mostly through offering "private shows" to the wives of local wealthy businessmen. He never stops playing the game and never lets anyone touch his heart. But when his current fling offers him a few hundred an hour for art lessons for her reclusive, college-dropout daughter, Daniel finds himself forgetting his own rules. The girl is rude. Insulting. Incredible.

And she sees straight through him.

Stella is hiding from the world, not because she wants to, but because crippling panic attacks await her every time she tries to live a normal life. She’s determined to push everyone—including her handsome new art teacher—away. But Daniel makes it utterly impossible. The guy is irritating. Mocking. Magnetic.

And makes her want things she knows she can never have.

What starts as a battle of wills turns into passion, where giving in means facing the things that scare them most

Avis de Callixta

Mila Ferrera a décidément bien du talent. Voilà son troisième roman et le second d’une série jeune adulte. Elle s’intéresse à un groupe de jeunes artistes installés dans une petite ville américaine. Tous partagent une vie de bohème et sont plutôt fauchés. Dans le premier livre de cette série, nous avions découvert un d’eux qui était sur le point de succomber à la tentation de se faire entretenir par une femme mûre aisée. Cette fois-ci, nous allons suivre Daniel,, que nous avions déjà découvert dans le premier opus et qui est très à l’aise avec cette idée. Daniel entretient une liaison très intéressée avec une femme bien plus âgée qui va un jour, l’engager pour donner des cours de peinture à sa fille, victime d’une curieuse affection qui la retient cloitrée chez elle.

Daniel est toujours à la recherche de fonds, il accepte et va découvrir Stella, une jeune femme, psychologiquement fragile, folle de rage de se voir imposer celui qu’elle a vite identifié comme l’amant de sa mère. Le moins que l’on puisse dire c’est que Mila Ferrera n’a pas froid aux yeux et aborde une histoire étonnante et complexe.

Elle mêle une approche d’une très grande finesse psychologique sur la maladie mentale, la névrose. Dans son premier roman, elle avait aussi parlé de la bipolarité. Ici, elle va parler d’une phobie sociale grave, celle qui cloue Stella derrière une vitre, à observer l’extérieur. La couverture du livre est totalement en adéquation avec cela. L’image est superbe. Elle est dans une sorte de bulle suspendue, incapable de sortir. Daniel qui arrive dans sa vie, sans rien savoir va vite comprendre qu’il se passe quelque chose de grave et que les deux parents de la jeune femme, trop égoïstes pour faire attention la laisse seule au fond de ses problèmes.

Au fil des pages,l’amour va se développer entre ces deux personnages, en même temps, que Stella et Daniel apprennent à comprendre ce qui se passe et comment on peut sortir de cette situation. Racontée alternativement par les deux héros, l’histoire est fine, superbe, profondément émouvante et touchante. Stella n’a plus aucune confiance en elle, plus de but, plus de solution. Daniel va mettre du temps à comprendre ce qui se passe. Mais il est adorable. Le jeune homme cynique qui n’hésite pas à monnayer ses charmes, a bien plus de profondeur que cela.

Tout cela se déroule dans un milieu artistique, intéressant, avec des jeunes gens en devenir, en questionnement sur leur avenir, leurs idées . C’est bien vu également.

Mila Ferrera construit son histoire sans rien négliger, sans aucune facilité. Les relations de Stella et ses parents sont impitoyablement décortiquées, celles de Daniel et des siens aussi même si la situation est très différente. La mère de la jeune femme, particulièrement toxique et égoïste conserve toutefois une part de notre sympathie car elle est amère et très malheureuse. Ces personnages nuancés, intelligemment mis en scène sont vraiment un pur plaisir. Mila Ferrera va sans doute continuer à explorer la petite communauté et elle est riche de potentiels héros mais aussi d’héroïnes.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016