Accueil du site > Critiques > Romances contemporaines > Loin de tout de J.A Redmerski

vendredi 22 novembre 2013

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Loin de tout de J.A Redmerski


Date:1 novembre 2013
Collection:
Edition:Milady
Genre: romance contemporaine NA
Prix: 14,44 €

Résumé de l’éditeur

Après avoir perdu son premier amour dans un accident, Camryn, 20 ans, plaque tout pour partir à l’aventure. C’est alors qu’elle rencontre Andrew, qui n’a pas été épargné par la vie lui non plus. Camryn a beau s’être juré de ne plus jamais tomber amoureuse, l’amour se révèle à elle sous de multiples facettes au cours de ce voyage. Un road trip improvisé qui marque le début d’une nouvelle existence exaltante. Mais l’insaisissable Andrew cache un secret qui peut les lier à jamais ou les détruire pour toujours…

Avis de Callixta

Dans les innombrables sorties qui vont marquer l’année 2014 dans ce genre qu’est le NA, new adult, voilà un bon exemple et une très plaisante lecture. Ce roman a toutes les caractéristiques du genre et si ce n’est pas un livre parfait, il a d’excellents moments et de brillantes idées qui emportent l’adhésion.

En réalité, ce roman a deux faiblesses, malheureusement elles sont assez marquantes : son début et sa fin. Les premières cinquante premières pages sont moyennes, c’est le moins que l’on puisse dire. Si elles sont indispensables pour montrer la situation de Camryn, l’héroïne, elles donnent une impression fausse de ce qui suivra. Nous y voyons, Camryn , jeune femme de vingt ans que la vie n’a pas raté. Après plusieurs drames, elle a sombré dans une dépression profonde, mal comprise par son entourage. Elle est accompagnée de sa meilleure amie, l’indispensable copine qui affuble chaque héroïne dans ce genre et l’on assiste à la non moins inévitable sortie dans un bar qui tourne mal. Tout cela est à la fois peu original, pas très bien amené et ceci est aggravé par une traduction française qui a bien du mal à composer avec la crudité réelle du texte anglais. Nous oscillons souvent entre mots grossiers et tournures désuètes. Cela donne un tour curieux à ce démarrage. La fin est également décevante, rapide, en deux temps, var l’auteure a rajouté une fin conforme à l’attente de ses lecteurs qui tombe un peu du ciel. Mais si vous faites abstraction de ces défauts, le reste ( et c’est la plus longue partie du roman) est uen très belle histoire.

Camryn souffre toujours de vivre dans un monde où elle ne se reconnaît pas, où elle ne trouve pas sa place et va soudain décider de partir.Le livre devient alors un long voyage en car et en voiture à travers les Etats-Unis. C’est lors de la traversée très longue d’états du Midwest que la jeune femme va rencontrer un autre compagnon de voyage, Andrew. Lui aussi a pris la décision de prendre le bus pour rentrer dans sa famille, dans de tristes circonstances. Le roman devient alors bien plus profond, sensible et intelligent. Camryn et Andrew prennent successivement la parole même si la jeune femme est la plus souvent aux commandes. Tous deux sont à un moment de leur vie où ils n’ont vraiment pas envie de rencontrer quelqu’un ni même de partager quoi que ce soit. Mais tout va s’illuminer, se transformer, prendre une autre dimension grâce à l’autre.

De longues discussions notamment sur la musique ( au centre de cette histoire à plus d’un titre), en parties de rigolade improbables, en passant par des rencontres riches, des découvertes sur l’autre ou sur soi...Camryn et Andrew vont converger l’un vers l’autre et s’élever au-dessus de leur passé et leurs problèmes. C’est une odyssée intérieure pour chacun d’entre eux autant qu’un voyage, une façon de sortir de leur enfer personnel. L’auteure utilise d’ailleurs le mythe d’Orphée et d’Eurydice pour illustrer ce qui se déroule.

Malgré la gravité, rien n’est triste ni solennel. Camryn et Andrew sont deux jeunes gens d’aujourd’hui qui parlent crûment ( parfois un peu trop...), rient bêtement de choses idiotes, qui aiment le sexe et sont donc parfaitement normaux. Ce ne sont pas deux poètes éthérés, loin de là. Ce contraste entre la gravité du propos et l’apparente légèreté du propos est également une très bonne idée.

Nous ne reviendrons pas sur la fin un peu bâclée et vraiment trop facile mais plutôt sur l’idée que l’auteure vient de publier en vo la suite de l’histoire d’Andrew et Camryn. Une autre plongée dans leur histoire et leur vie compliquée.

Mots clés de l'auteur :

Redmerski J.A.
   Près de toi de J.A. Redmerski
   Loin de tout de J.A Redmerski
   Killing Sarai de J.A. Redmerski
Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016