Accueil du site > Critiques > M/M > Mon Héros, de Max Vos

samedi 23 novembre 2013

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Mon Héros, de Max Vos


Date: ISBN-10
Collection: date
Edition:Collection
Genre: romance M/M

Résumé

A l’âge de seize ans, Rich Miller a sauvé un jeune homme de la noyade dans la piscine locale. Il ne savait pas que des années plus tard, en tant qu’étudiant et espoir olympique de plongeon de haut vol, Rich se retrouverait une fois de plus face à Johnny Milloway, maintenant un grand joueur de football - et quand Rich dit grand, il veut vraiment dire dans le genre « ours ». Le timide sportif se souvient de son sauveteur, et les deux hommes deviennent amis.

Johnny n’est pas rebuté par le fait que Rich soit gay. En fait, plus il passe de temps avec Rich, plus il devient curieux. Johnny veut connaître toutes sortes de choses - ce que c’est que d’embrasser un gars, par exemple. Seulement, il ne s’arrête pas là...

Rich a du mal à croire que cette relation puisse mener quelque part. Johnny est hétéro, et Rich n’est pas prêt à endurer le chagrin qu’il se doute éprouver suite à leur rencontre, à plus ou moins court terme. Il a déjà suffisamment de problèmes à traiter comme ça - son père préférant regarder un match de football que de perdre du temps à venir voir son fils plonger... La seule chose à laquelle il ne s’attendait pas, c’était que Johnny pouvait se montrer très déterminé. Et avoir la star de football dans sa vie peut se révéler être un catalyseur pour toutes sortes de changements assez fracassants.

Avis de Phalusia

Personnage atypique, cet auteur truculent amateur de bonne chair (il a exercé comme chef cuisinier durant plus d’une trentaine d’années) a un véritable talent pour nous raconter des histoires simples qui se dégustent comme un bon plat en vous faisant saliver un peu plus à chaque page pour arriver jusqu’au dessert nommé « Happy End » les papilles saturées de tant de plaisir. Si « Mon héros » est une histoire qui pourrait être classée dans la catégorie NA (new adult=jeune adulte) en ce qui concerne l’âge des personnages et le contexte de l’université, l’intensité des scènes sensuelles qui réunissent nos deux protagonistes la propulse vite dans la catégorie « lectrices averties » n’ayant pas peur des mots crus et des étreintes torrides. Le style de l’auteur est simple sans vocabulaire compliqué ce qui rend la lecture fluide, le ton est parfois grave lorsqu’il aborde les sentiments des deux personnages et à d’autres moments vous riez aux éclats devant l’humour débridé de certains dialogues. Mais ne pensez pas pour autant que ce récit manque de profondeur, au contraire il faut voir au-delà de l’apparence et vous verrez que les différents personnages possèdent plusieurs couches avant de voir apparaitre leur véritable personnalité et c’est aussi ce qui fait la beauté de cette romance moderne.

C’est en sauvant un jeune adolescent de la noyade que Rich Miller rencontre pour la première fois Johnny Milloway, ce geste banal pour un maitre-nageur restera une anecdote dans sa mémoire jusqu’au moment où par le plus grand des hasards il va le rencontrer de nouveau sur le campus de l’université. Entre le champion de plongeon amateur d’art et le footballeur timide va débuter une amitié sincère qui ne s’arrêtera pas même lorsque l’orientation sexuelle de Rich sera dévoilée par surprise ! Au contraire la curiosité naïve de Johnny va les conduire vers une relation très particulière. Il faut reconnaitre que les dialogues sur les spécificités de l’homosexualité sont très drôles parfois, la candeur de Johnny est rafraichissante mais l’air de rien bien utile également pour celles qui se posent des questions sur le sujet. Tout en devenant de plus en plus proches mais d’une manière très fraternelle, les questions de Johnny s’intensifient jusqu’à ce qu’il demande à Rich de faire l’amour avec lui. C’est une scène très intense avec la découverte pour Johnny d’un monde nouveau, c’est cru, inhabituel (attention aux âmes délicates) mais aussi débordant de tendresse avec cette touche humoristique qui désamorce l’ensemble pour éviter que cela tombe dans le glauque ou le porno. L’amour de l’auteur pour la cuisine et son rapport avec elle va vous faire découvrir les beignets sous un jour nouveau mais ne dit-on pas que la cuisine est un art sensuel ? Avec Max Vos sans aucun doute…

Si les choses semblent simples en huis-clos, malheureusement la vie doit reprendre son cours et les complications qui s’ensuivent vont ébranler les deux jeunes gens. Si l’entourage proche de Rich comprenne vite ainsi que la famille de Johnny qui a accepté à bras ouvert le champion de plongeon, ce n’est pas le cas de tout le monde. Et surtout Johnny malgré ses sentiments pour son ami, n’arrive pas à se situer vraiment, il se remet en question sur sa vraie sexualité, les étiquettes ont la vie dure et un dérapage de sa part va avoir de lourdes conséquences. C’est grâce aux personnages féminins secondaires que Johnny va voir clair en lui, à noter d’ailleurs que l’auteur à la différence de certains de ses confrères ne les affuble jamais de ses clichés propres aux romances MM. Au contraire que se soit Anita la cousine de Johnny ou Ruthie la meilleure amie de Rich, elles sont parfaites, drôles et amusantes et secouent ces messieurs d’une façon délicieuse. Cette séparation montre toute la sensibilité de l’auteur et sonne juste, les questions que se posent Johnny, son attitude envers Rich en tant qu’ami, ce qu’il fait et les demandes qu’il lui fait. Il lui faudra un certain temps pour y répondre mais quand il prend sa décision, il est époustouflant « l’ours » sait être romantique et la scène finale nous offre un « happy end » grandiose qui va vous donner des papillons dans le ventre.

Cette romance est parfaite et le contraste entre la douceur des personnages et la passion qui les unie est une délicieuse opposition qui rend ce récit très piquant. Il est étonnant comment Max Vos peut être d’une tendresse infinie lorsqu’il décrit les hésitations de Rich envers les sollicitations de Johnny et la crudité des scènes de sexe qui sont torrides, sexy et loin d’être banales. Voilà comment nous pourrions définir l’écriture de Max Vos ; une plume douce qui déclenche un plaisir sans fin…ou pour rendre hommage à son ancien métier « une forêt Noire » qui vous fait saliver des yeux et finit par une explosion de saveur dans votre bouche.

Mots clés de l'auteur :

Vos Max
   Hawk n Harley, de Max Vos
   Mon Héros, de Max Vos
Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016