Accueil du site > Critiques > M/M > Where the Allegheny meets the the Monongahela, de Felicia Watson

dimanche 8 décembre 2013

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Where the Allegheny meets the the Monongahela, de Felicia Watson


Date:27 janvier 2011
Collection: Kindle
Edition: Dreamspinner press
Genre: romance M/M
Prix: 5,05 €

Résumé

Logan Crane’s life changed dramatically the day a blind fit of temper resulted in him accidentally injuring his wife. Although he’s now in an abuser counseling program, Logan cannot face the real source of his unhappiness : he’s always been attracted to men but has refused to accept it since witnessing an act of violence. During his therapy, Logan meets Nick Zales, a counselor at a shelter for victims of domestic violence. Nick is understandably suspicious of Logan despite an immediate attraction to him. Logan feels the same attraction and faces a critical internal struggle as he finds himself falling in love with this enigmatic man. Both men are haunted by unacknowledged ghosts and abuse in their pasts. How can they help each other heal if they continue to ignore their own wounds ?

Avis de Phalusia

Voilà une histoire complexe avec deux personnages qui ne sont pas des hommes simples ni lisses, avec chacun un passé qui pèse lourdement sur leur première rencontre et pourtant ils vont au bout d’un long chemin se trouver. Logan Crane est marié depuis douze ans lorsqu’un soir après une journée difficile et un peu trop d’alcool il commet l’irréparable qui va enclencher la machine judiciaire. Afin de gérer sa colère et sa violence, il doit suivre une thérapie qui va le conduire à se retrouver bénévole dans le centre de crise où exerce comme conseiller Nick Zales. C’est un jeune homme qui malgré son métier est pétri de préjugés envers les hommes violents, car sa mère dont il s’occupe est atteinte de démence à cause de violences conjugales. Nick encore adolescent lors des faits en a été marqué et a une idée bien arrêtée sur les agresseurs de femmes, pourtant ces croyances rigides sont mises à l’épreuve quand il rencontre Logan et petit à petit celui-ci va briser ses idées préconçues.

Nous comprenons en même temps que Logan pourquoi il en est arrivé à frapper sa femme et ce qui déclenche ces accès de colère. Marié très jeune après l’avoir mise enceinte sans savoir s’il l’aimait vraiment, continuellement poussé à bout par une femme aigrie par le manque d’argent, frustré d’avoir dû abandonner sa passion de la mécanique et par dessus tout des désirs refoulés depuis très longtemps et non avoués. Il s’est senti pris au piège de toute part et seul l’amour qu’il porte à ses enfants le maintenait. S’il n’a que peu de difficulté à accepter son homosexualité et son désir de Nick, la rendre publique avec les conséquences qui peuvent surgir le paralyse, il est même prêt à retourner avec son épouse.

Il n’est pas évident de rendre crédible le basculement de Logan sans tomber dans les clichés, cependant l’auteure avec beaucoup de finesse réussit à nous y faire croire en nous détaillant avec précision ce qui va l’y conduire. Chacun des deux héros doit faire face à ces propres démons pour ensuite réussir à construire leur relation, il est frappant de voir que ce sont surtout les personnages qui gravitent autour d’eux qui causent le plus de tension et de problèmes. D’ailleurs il est à noter que Felicia Watson bien qu’elle soit une femme n’est pas tendre avec ses personnages féminins, sans les affubler de tous les défauts elle n’en épargne aucun, le pire étant la femme de Logan. Au sujet des femmes d’ailleurs, une autre chose est frappante, en dehors des femmes victimes réelles dont les souffrances endurées sonnent justes, tous les autres personnages féminins ont une certitude absolue quant à la culpabilité de Logan, à un aucun moment elles n’émettent un soupçon sur le fait que la femme de celui-ci est aussi une part de responsabilité. C’est dérangeant car même si en aucun cas on ne peut excuser le geste de Logan, le rendre responsable de tout est un choix étrange.

Cette romance et encore pouvons-nous lui attribuer ce qualificatif véritablement car les moments où les deux hommes sont en tête à tête sont très rares, nous ressentons peu de sentiments y compris dans les scènes intimes peu explicites et un peu froide. Non cette histoire ressemble plus à un drame social qui démontre le poids du carcan social, cependant elle est loin d’être inintéressante, au contraire, mais les amatrices de romances risquent d’être un peu déçues.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016