Accueil du site > Critiques > M/M > L’Epreuve de la galère, d’Eric Arvin

mardi 10 décembre 2013

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

L’Epreuve de la galère, d’Eric Arvin


Date:10 décembre 2013
Collection: Kindle
Edition: Dreamspinner press
Genre: romance M/M
Prix: 5,31 €

Résumé

Logan Brandish, auteur à plein temps, est parfaitement heureux dans sa paisible routine, avec sa collocation avec sa meilleure amie dans une petite bourgade, sa chatte, et son petit ami … Jusqu’à ce qu’il rencontre l’éditeur de son prochain livre, le beau Brock Kimble, et le calme passif de sa vie quotidienne disparaît en fumée. Découvrant pour la première fois ce que veut dire passion, Logan devient anxieux et impatient, et bien vite sa vie et son nouveau manuscrit – qu’il s’était imaginé pouvoir finir un jour – ne sont plus que pagaille.

Mais Logan l’apprend à ses dépens : on n’obtient pas toujours ce que l’on veut … pas du jour au lendemain, en tout cas. Pour oublier tous ses ennuis, il part en voyage, mais même le ‘paysage’ italien ne peut empêcher bien longtemps ses pensées de revenir vers son désormais ex éditeur. Logan devra peut-être admettre qu’il est des choses auxquelles on ne peut échapper.

Avis de Phalusia

Il est très difficile de faire un avis lorsqu’à la fin d’une lecture vous avez une sensation de manque et ressentit un manque profond de quelque chose, le problème c’est que c’est le second livre d’Eric Arvin où ce sentiment resurgit. Est-ce le fait que cet auteur soit de sexe masculin ? Non car des auteurs comme Will Parkinson, Andrew Grey ou encore C.Cardeno arrivent à faire vibrer notre petit cœur. Eric Arvin écrit bien, ces histoires toujours très modernes ont souvent une richesse culturelle impressionnante, le contexte où évoluent ses personnages est très bien détaillé avec un luxe de détails et voilà peut-être le nœud du problème. La romance est quasi inexistante et est mise en retrait au profit de longs passages descriptifs qui plombent littéralement le roman, et ce n’est pas le style d’écriture qui risque d’alléger l’ensemble. C’est un style narratif, les phrases sont courtes, saccadées et les mots tombent brutalement et même l’humour de certains dialogues tombent comme un cheveu dans la soupe.

En ce qui concerne les deux personnages principaux, ils sont non pas ennuyeux mais fades, difficiles de s’attacher à deux hommes imbus d’eux-mêmes, égocentriques et qui ne veulent pas faire de concessions. Toute l’intrigue est centrée autour de Logan Brandish et de ses états d’âme, rien de vraiment profond, pas de rebondissements romantiques, rien de dramatique par contre des scènes de sexe en long et en large mais sans aucun intérêt ni pour l’histoire ni pour nous faire palpiter.

Cette histoire se lit comme une autobiographie, un genre qui peut plaire mais en aucun cas comme une romance. Au final vous avez le sentiment que l’auteur a juste jeté ces idées les unes derrière les autres sans vraiment de construction, avançant au petit bonheur la chance ce qui déséquilibre le récit. Cependant tout n’est pas négatif, l’auteur sait écrire et nous gratifie de quelques passages satiriques sur la vie d’écrivain et du monde de l’édition et certains personnages secondaires sont assez réussis.

Mots clés de l'auteur :

Arvin Eric
   Au delà du réel, d’ Eric Arvin
   L’Epreuve de la galère, d’Eric Arvin
Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016