Accueil du site > Critiques > M/M > L’Amant captif, de Patricia Logan

jeudi 12 décembre 2013

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

L’Amant captif, de Patricia Logan


Date:décembre 2013
Collection: Kindle
Edition: Westburg Publishing
Genre: romance M/M
Prix:

Résumé

Dylan Yates n’est pas une mauvaise personne, mais il est tombé sur le mauvais gars. Marcus Tucker est un méchant et beau motard qui dirige un vaste empire criminel. Dylan pensait passer avec lui une nuit de sexe brûlant et réalise un peu tard que Marcus est un homme dangereux.

Peu de temps après, Dylan rencontre l’homme de ses rêves, et se retrouve soudain impliqué dans une situation qui les met tous les deux en grave danger. Lorsque la vie de son jeune frère est menacée, il doit choisir entre l’homme qu’il désire et sa chair et son sang.

Essayer de s’éloigner d’un homme comme Marcus Tucker et de ses gardes armés n’est malheureusement pas une chose facile à faire.

Avis de Phalusia

Patricia Logan est une auteure très prolixe qui excelle dans un genre très particulier le SM, souvent le pur et dur mais aussi celui plus soft où les héros ont des relations dominant/dominé avec des étreintes torrides, très viriles et où les partenaires sont de véritables hommes. Ces héros ont souvent un passé violent ou traumatisant, souvent assez proches de la réalité donnant ainsi beaucoup de profondeur à ces personnages. Ces méchants sont souvent vicieux voire carrément abjects, concoctant ainsi des romances douce amère souvent empreintes de violence mais elle nous offre toujours un happy end.

Ce court prequel est un parfait exemple des héros qu’affectionnent Patricia Logan, c’est sombre et dur, car il touche un sujet très sensible qu’est la pédophilie et certains passages sont violents mais n’y voyez aucun voyeurisme ou sadisme gratuit. Les situations sont parfois difficiles mais collent malheureusement à la réalité de certains faits d’actualité, cependant l’auteure évite volontairement de tomber dans le glauque en suggérant plutôt qu’en décrivant tous rapports sexuels avec les enfants. Le langage est cru, sans concession, alors si vous souhaitez de la romance « guimauve » passez votre chemin, cette histoire ne vous conviendra pas. Par contre si vous appréciez les personnages qui ne sont pas lisses, les caractères travaillés en profondeur, le suspense vous devriez aimer cette histoire.

Dylan Yates est un jeune homme qui ne vit que pour deux choses, son petit frère Jared qu’il élève seul depuis la mort de leurs parents et sa petite entreprise de construction qu’il essaye de sauver de la banqueroute. Comme tout jeune homme en pleine forme il a des besoins physiques et un soir afin de décompresser il décide de s’accorder quelques heures dans un bar et si possible de trouver un compagnon pour évacuer certaines pulsions, il va bien trouver les deux dans un bar gay. Quand Dylan rencontre Marcus Tucker, son attirance est instantanée, l’homme est sexy et dégage une aura irrésistible mais l’attraction première tourne vite au vinaigre quand arrivé chez lui le masque sensuel du motard glisse accidentellement et Dylan voit la laideur sous la surface. Ce qui avait commencé comme un rapide coup d’un soir va virer au cauchemar et la vie si bien organisée de Dylan va partir en vrille quand Marcus kidnappe son petit frère afin de l’obliger à participer à sa prochaine affaire criminelle.

L’objectif de Marcus c’est Connor Black, fils unique d’un très riche promoteur immobilier, il pense en obtenir dix millions, et c’est Dylan qui est chargé de l’appâter et de le conduire auprès de l’infect personnage. Seulement plusieurs choses vont enrailler ce très vilain plan : le coup de foudre entre les deux hommes, les menaces de Marcus envers Jared le petit frère de Dylan et surtout la haine que Dmitri porte à son tortionnaire. A partir de ce moment précis, Patricia Logan va nous nous décrire en détail ce quasi huit-clos, retracer chaque étape qui va conduire les trois prisonniers à envisager la fuite. C’est un long passage où en alternance elle nous tient en haleine avec des scènes de sexe très intenses entre Dylan et Connor et des passages où nous avons un large aperçu des vices du pédophile qu’est Marcus qui se sert en outre du petit Jared pour garder sous sa coupe Dylan.

Cela peut vous paraitre étrange ce rapprochement rapide (le récit se déroulant sur une petite semaine) mais n’oubliez pas que les deux hommes ont été attirés l’un par l’autre immédiatement. Enfermés ensemble, ils se servent de leurs étreintes pour exorciser leur peur, c’est très chaud, le langage est cru et rien n’est édulcoré alors attention aux lectrices peu habituées. Une des choses les plus difficiles à faire abstraction ce sont les passages où vous êtes dans les pensées intimes de Marcus, non pas qu’elles ne soient pas nécessaires au récit mais elles vous mettent mal à l’aise. Un autre beau personnage c’est Dmitri, brisé et pourtant si fort, qui va aller jusqu’au bout afin de sauver non seulement Jared et les deux hommes mais gagner enfin ce à quoi il aspirait.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016