Accueil du site > Critiques > Policiers/Thrillers > Tu es mort, de Jack Lance

lundi 16 décembre 2013

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Tu es mort, de Jack Lance


Date: 13 novembre 2013
Collection: Suspense
Edition: L’Archipel
Genre: romance
Prix: 19,94 €

Présentation de de l’éditeur

Sa phobie du feu mise à part, Jason Evans mène une existence tranquille. Il vit dans les collines de Santa Monica, son travail de publicitaire lui plaît et il possède en Kayla une femme qu’il chérit.

Mais ce bel équilibre vole en éclats le jour où il reçoit au bureau une première lettre anonyme, en fait un simple Polaroïd représentant un cimetière, au dos duquel il lit ce message : « Tu es mort. » Peu de temps après, il reçoit chez lui une deuxième photo, accompagnée de ce message : « Tu crois être vivant, mais tu n’existes pas... » Puis il trouve sur son paillasson un autre Polaroïd montrant une pierre tombale : « 18 août : jour de ton décès. »

Cela signifie-t-il qu’il lui reste un mois à vivre ? Le corbeau et l’homme qui a percuté de nuit leur voiture les envoyant, Kayla et lui, finir leur course contre un arbre ne font-ils qu’un ? Pourquoi lui en voudrait-on ? Et surtout qui ?

L’angoisse gagne Jason, qui n’a plus qu’une idée fixe : trouver la pierre tombale qui figure sur le cliché afin de démasquer celui qui lui en veut...

Avis de Marnie

Le nouveau Stephen King ? Non franchement, on en est loin. Aucune critique sociale ici, ou même d’étude de caractère. Cet écrivain néerlandais vise en fait le thriller pur et dur... et il y a parvient tout à fait. Rarement, nous aurons lu un tel récit sans aucune fioriture. C’est même redoutable à quel point cet auteur va à l’essentiel en gommant tous les a-côtés. Si le héros prend rendez-vous pour le lendemain, seize heures, nous y sommes dès le paragraphe suivant. Il n’y a pas un temps mort dans cette histoire et c’est même déconcertant au plus haut point.

Donc, si vous appréciez l’efficacité avant tout, vous serez servi. Ici, c’est l’angoisse que Jack Lance souhaite insuffler, donc pas de passage gore, pas d’ambiance plombante, pas de détails terrifiants. Il faut aussi une bonne histoire pour que cela ne fonctionne pas à vide. Et il faut avouer que Jack Lance se réapproprie de vieux thèmes qu’il met alors en scène avec astuce. D’accord, nous avons déjà lu de pareils scénarios, toutefois, c’est écrit avec suffisamment de réflexion (pour éviter de distiller trop d’informations qui nous mettraient sur la voie), ainsi l’on découvre presque en même temps que notre pauvre Jason Evans, qui, pourquoi et comment !

S’il est vrai que tout cela reste assez superficiel, il faut souligner la parfaite maîtrise de l’aspect "surnaturel" vraiment, vraiment bien intégré. Ce roman est un page-turner de divertissement tout à fait sympathique. Le petit plus, c’est la dynamique du couple Jason et Keyla, dont les failles dissimulées par le train train d’une relation idyllique sans nuage, vont soudain apparaître dès que la situation va devenir peu à peu inquiétante. Le final est un peu trop facile (on sent que l’auteur souhaite plaire au public américain), mais franchement, cela se lit avec une facilité déconcertante, et vous fera passer un excellent moment d’évasion !

Mots clés de l'auteur :

Lance Jack
   Tu es mort, de Jack Lance
Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016