Accueil du site > Critiques > Romances contemporaines > Soothing his madness de Debra Kayn

vendredi 14 mars 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Soothing his madness de Debra Kayn


Date:9 décembre 2013
Collection:
Edition:auto-édition
Genre: romance contemporaine
Prix: 3,05 €

Résumé de l’éditeur

Slade Ramchett, vice president of the Bantorus Motorcycle club, has failed his two boys, his woman, and his club. Between battling with his ex-wife and her gambling addicted husband, Los Li shooting at his old lady, and the merge of colors with a rival MC, Slade’s ready to go out shooting before the madness infects everyone he loves.

After working years at Cactus Cove, Taylor can’t imagine life without Slade or the club. She’s definitely done keeping their relationship secret. When Slade’s world is ripped away from him, she’ll help him anyway she can…including blackmail and putting her life on the line.

Avis de Callixta

Voilà encore une spécialiste de la romance qui sent l’essence et le cambouis. Debra Kayn adore les mâles alphas et le milieu des bikers. L’addition est vite faite, elle a écrit plusieurs séries liées entre elles sur ce milieu. Ce roman fait partie de ’une d’elle et si l’histoire se lit très bien de façon indépendante, il est évident qu’il vaut mieux la lire dans l’ordre.

Slade est le vice-président de son club et vient de perdre la garde de ses deux fils au profit de sa femme qui ne le mérite vraiment pas ; Fou de rage, cet homme à la violence mal contrôlée est prèt à tout exploser autour de lui. Il entretient une relations secrète avec une jeune barmaid qui travaille dans le bar lié au club. Taylor est parfaite, aimante, dévouée et prête à tout pour lui. Le problème est un peu là dans ce roman, tout semble un peu joué dès le départ puisqu’il est vite évident que Slade est lui aussi follement amoureux. L’histoire d’amour entre ces deux là n’a plus grand chose à connaître avant d’être totale et définitive.

Mais pourtant, on se prend au jeu de ce roman qui ne se casse pas la tête et reprend un peu pêle-mêle toute la mythologie liée à ce type d’histoire. Slade est violent et ne doit son salut qu’à la fraternité et aux règles du club qui l’ont maintenu à peu près dans le droit chemin. Les motards évoluent dans un monde de danger mal défini lié à leurs trafics plus ou moins légaux. Leurs règles conduisent souvent à des représailles sanglantes qui met en danger touts leurs proches. Slade a donc très peur pour ses enfants qu’il cherche cependant à récupérer, pour sa compagne qu’il veut éloigner sans y parvenir. Tout cela est un peu désordonné, arrive par rafales dans le récit mais c’est efficace, sincère, plein d’énergie, de passion aussi. Dans une page, Slade ne peut pas quitter Taylor, dans la suivante, il l’écarte violemment pour mieux lui revenir à la page suivante.

De façon très attendue, l’intrigue assez minimaliste se développe. Debra Kayn ne fait que jouer sur le danger qui cerne le club de façon prévisible.

Bref, nous sommes loin de l’écriture la plus soignée et de la romance du siècle mais ça se lit sans aucun déplaisir si on apprécie ce milieu de mâles alphas, bad boys. Debra Kayn alterne ses histoires entre deux clubs, qui sont évidemment liés et poursuit l’histoire de chacun des membres. C’est plutôt bien fait. Nous visiterons sans aucun doute les prochaines publications de cette auteure.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016