Accueil du site > Critiques > Livres et délices > Ces très chers voisins..., de Eliane Garillon

mercredi 1er janvier 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Ces très chers voisins..., de Eliane Garillon


Date: 9 octobre 2013
Collection: -
Edition: City Editions
Genre: roman
Prix: 14,16 €

Présentation de l’éditeur

Pétronille Pignon vient de fêter ses 47 ans. Vieille fille, elle habite seule à Paris, dans un bel appartement du 16e arrondissement. Sa famille ? Des quémandeurs qui n’en veulent qu’à son argent. Ses connaissances ? Des râleurs. Ses voisins ? Des personnes infréquentables.

Bref, le niveau de tolérance de Pétronille Pignon est proche de zéro. Surtout, elle n’a besoin de personne pour se gâcher la vie ! Mais le coup bas est venu d’en haut, c’est-à-dire des chambres de bonnes.

Imaginez que dans son immeuble se sont installés une jeune Américaine et… un Mexicain. Un Mexicain !! Le pire, c’est que ces très chers voisins vont changer la vie de Pétronille, pour son malheur. Ou son bonheur ?

Avis de Marnie

Si l’on peut regretter une seconde partie moins réussie et notamment un final en manque d’inspiration, ce premier roman fait preuve de vraies qualités, notamment un ton sardonique et grinçant que l’auteur saura garder tout au long du récit. Pétronille est une râleuse comme on les aime ! C’est surtout ça qui fait que l’on s’attache à cette histoire. Nous nous identifions à elle, même si ses remarques outrancières nous font hausser les sourcils, le fond de vérité qui ressort de ses saillies violentes entraînent chez le lecteur un sentiment de jubilation intense.

L’excellente idée de Elaine Garillon, c’est son récit "choral" mettant en scène trois personnages : Pétronille, la garce riche, Cookie, l’américaine trentenaire venue lécher ses plaies après un divorce douloureux, et Miguelito, le mexicain quadragénaire, fou amoureux de Pétronille, dès le premier regard. Les événements vont être racontés par chacun de ces personnages, et ainsi certaines des situations dans lesquelles sont plongés nos héros nous paraissent soudain bien différentes, suivant le point de vue de celui qui nous les relate.

Quelque part, Elaine Garillon revisite le roman Escalier C, mais avec un regard bien plus acerbe sur l’impossibilité de changer de caractère... C’est amusant ! Par ailleurs, l’auteur s’amuse avec les clichés sur les parisiens, aussi bien les bons côtés que les mauvais. Chacun des trois personnages a sa propre opinion sur le ou la parisienne type, culture, éducation, façons de vivre et autres us et coutumes. Là encore, cela prête à sourire, et sonne aussi juste. Vous vous reconnaîtrez dans certaines de ces opinions bien tranchées !

A découvrir !

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016