Accueil du site > Critiques > Romances contemporaines > Deadly seduction de Selene Chardou

mardi 31 décembre 2013

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Deadly seduction de Selene Chardou


Date:15 décembre 2013
Collection:
Edition:Midnight Engel Press
Genre: romance contemporaine
Prix: 3,08 €

Résumé de l’éditeur

Welcome to Northern Nevada. The scenery is idyllic, the people are friendly and three Motorcycle Clubs rule the tri-city area between Reno, Carson City, and Lake Tahoe with an iron fist. Gisela wasn’t introduced to the thug life, she was born into it. The daughter of an American gangster, her life has been carefully orchestrated with private education, a law degree and now a respectable law firm. Cillian is not an average criminal, he was brought up in the Lucifer’s Saints MC and is now V.P. of a powerful criminal enterprise. He’s a survivor and luck has always been on his side until he’s charged with the murder of an undercover Fed. An unconventional love story, unfinished business between these two passionate people—physical, emotional and professional—will spark a fuse that will leave a path of death and destruction in its wake.

Avis de Callixta

Dans la profusion de romances qui utilisent le monde des bikers, voilà la contribution d’une auteure de romances érotiques, Selene Chardou. Ce n’est malheureusement pas une grande réussite. Ce livre est brouillon, ouvre de nombreuses pistes en en refermant fort peu. C’est un choix volontaire mais qui dessert beaucoup la romance. Sans avoir totalement raté son objectif, Elle Chardou peine à fabriquer un passionnant roman.

Comme beaucoup d’auteures s’attaquant à ce thème, Selene Chardou est sans aucun doute une fidèle de la série Sons of Anarchy. Son histoire démarre sur des bases si proches de la série qu’on peut se demander dans quelle mesure, elle n’écrit pas une fanfiction. Elle a le courage et c’est rare chez ce genre d’auteures de vraiment vouloir conserver ce qui fait la spécificité de cette série : la violence, le monde délibérément en marge de la loi avec des hommes qui vivent selon leurs propres règles. Mais elle a bien du mal à gérer cela.

Le héros est le vice-président de son club de bikers. Il est le fils du président, son bras droit et son exécuteur. Au début du roman, le club vient de découvrir qu’il y a une taupe parmi eux, un membre de la police. Il faut évidemment s’en débarrasser. Ce travail va être confié tout naturellement à Cillian, le tueur. Mais il a bien des soucis notamment avec son épouse dont il veut se séparer pour retrouver l’amour de sa vie, rencontré encore adolescent et qui est aussi l’avocate du groupe. Les problèmes personnels du couple et ceux du club vont se mélanger tout au long du roman.

Mais quelle confusion ! L’auteure présente toute une galerie de personnages qui auront de façon évidente leur propre histoire, appartenant à des clubs différents, des familles amies ou ennemies. Ils ont tous des liens plus ou moins étroits, familiaux ou non... En un mot, il est bien difficile de s’y retrouver car en plus l’auteure multiplie les unions entre les membres d’une même famille. Entre les enfants légitimes, illégitimes, ceux élevés par leurs parents, par d’autres, on s’y perd un peu. A titre d’exemple, Cillian est père de trois enfants : un qu’il a eu avec Gisela l’héroïne mais qu’ils n’élèvent ni l’un ni l’autre. Il a eu un fils avec son épouse et elle a apporté une petite fille d’une liaison mais Cillian la considère comme sa propre fille... A quoi servent ces détails ? On se le demande...De plus, le principal but de beaucoup de ces personnages semblent la reproduction. Tous ont des enfants, beaucoup, très jeunes, et parce qu’ils ont des rapports stupidement non protégés.

Ajoutons à cela que l’auteure veut absolument souligner que les héros n’ont pas l’habituel comportement de ceux que l’on croise dans la romance. Ainsi Cillian a bien du mal à être fidèle à la femme qu’il adore. Il faut beaucoup de talent pour maîtriser ce genre d’histoire. Selene Chardou en manque clairement. Le couple formé par Gisela et Cillian convainc difficilement. Pourquoi se retrouvent-ils soudainement ? Pourquoi reste-t-elle avec cet homme complexe qui la fait souffrir ?

On se passionne peu pour ce couple de héros qui s’agite vainement dans un contexte pas plus solide et maîtrisé. Les rebondissements autour du traitre sont expédiés à la va-vite.

Pas facile de surfer sur cette vague avec des personnages et des valeurs assez étrangers à la romance. Pas facile non plus d’égaler des écrivains comme Madeline Sheehan qui a parfaitement su trouver son propre ton dans ce contexte et encore plus difficile de maîtriser une écriture millimétrée comme celle de Kurt Sutter auteur de Sons of Anarchy. La comparaison est cruelle pour Selene Chardou.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016