Accueil du site > Critiques > Romances contemporaines > Un milliardaire pour Noël, de Liz Talley

dimanche 5 janvier 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Un milliardaire pour Noël, de Liz Talley


Date: 1er décembre 2013
Collection: Prélud’
Edition: Harlequin
Genre: romance contemporaine
Prix: 6,10 €

The spirit of Christmas (2012)

Présentation de l’éditeur

Un milliardaire ? Mary Paige n’en revient pas. Elle croyait avoir apporté un café à un véritable sans-abri, et voilà qu’elle découvre que derrière les traits de ce vieillard frigorifié se cache un milliardaire excentrique. Et elle n’est pas au bout de ses surprises : pour la remercier, celui-ci lui propose d’incarner l’Esprit de Noël pour sa prochaine campagne de charité… en échange d’un chèque de deux millions de dollars. Seule contrainte : travailler avec son petit-fils Brennan, un businessman certes séduisant, mais qui voit cette campagne d’un très mauvais œil…

Avis de Marnie

Il n’est pas rare que ces romances de Noël soient librement, mais vraiment, inspirées par le fameux conte de Charles Dickens, A Christmas Carol, ce vieil homme avare et aigri, Scrooge, qui voit trois "esprits" le visiter, celui de Noël passé, celui du présent et celui du futur, ce qui va transformer sa vision de l’existence et le rendre enfin humain ! Donc qui joue le rôle de Scrooge ici ? Bien évidemment Brennan, notre héros.

Le souci avec ce roman est évident dès la première scène qui s’allonge, s’étire sans raison, avec un humour lourdaud qui ne fera rire que l’auteur... c’est que Liz Talley dont on attendait beaucoup en lisant la magie d’une rencontre, nous déçoit énormément ici. Gros sabots, idées pas très fines, c’est le moins que l’on puisse dire, et quand ce ton "grosse rigolade" est bien intégré, voici qu’elle veut rendre son récit plus profond et malheureusement injecte des personnages pathos : entre le frère handicapé moteur et l’amie en rémission de cancer, Mary va savoir comment dépenser ses deux millions de dollars. Franchement, est-ce que Liz Talley a entendu parler de mots comme sensibilité ? délicatesse ? subtilité ?

C’est un peu dommage, il y avait de l’idée ici. Mais bon, nous faire des dizaines de pages autour d’un baiser donné par impulsion devant des caméras, est-on en 2014 ? Cela n’est ni intelligent, ni cohérent. Donc notre gentille Mary bien méritante et notre pas très sympa mais séduisant Scrooge de service sont potables, ni plus ni moins. Les maladresses de ce scénario tirent cette histoire vers le bas. Franchement, les Prélud’ en plus qui jouent la carte "milliardaire", pour ceux qui choisissent cette collection pour les héros normaux, ce n’est pas non plus l’idée du siècle.

A oublier ! Espérons que ce nouvel auteur saura oublier ce faux pas...

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016