Accueil du site > Critiques > Fantastique - fantasy > Magies secrètes, tome 2 : Le tournoi des ombres d’Hervé Jubert

jeudi 9 janvier 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Magies secrètes, tome 2 : Le tournoi des ombres d’Hervé Jubert


Date: 17 octobre 2013
Collection: Pandore
Edition: Le Pré aux Clercs
Genre: Steampunk
Prix: 15,20 €

Description de l’éditeur

Georges Beauregard, l’ingénieur mage, est envoyé à New London en compagnie de Jeanne, son assistante, pour sécuriser la venue d’Obéron III et de l’impératrice Titania. Au terme d’une semaine de festivités, le tunnel sous le détroit sera inauguré.

Beauregard travaillera avec John Dee, le psychomancien de la reine Victoria. Alors que les souverains respectent le programme, le smog s’abat sur la ville. Trois entités insaisissables en profitent pour accomplir un carnage. Mais le véritable ennemi se cache derrière elles. Il s’apprête à frapper l’Empire. Il s’agit d’un enfant. Et il est en colère.

Avis de Gaëlle

Il nous avait régalé de ses aventures Séquanaises dans le premier Tome, George Beauregard nous revient encore plus en forme.

L’intrigue se déroule ici à New London, le pendant steampunk du Londres victorien. A l’occasion d’un voyage d’Etat de l’empereur sequanais Obéron III, notre mage est chargé de la protection du souverain et de sa famille qui n’y sont guère populaire. En effet, si côté Séquana, le monde des fées est rejeté et tyrannisé, il vit en bonne harmonie de l’autre côté de la frontière. Très vite, Beauregard aidé de son homologue John Dee, un personnage ayant existé, espion de la reine Elizabeth I , va devoir déjouer plus d’un attentat. Les morts tombent en même temps qu’un mystérieux brouillard.

C’est un roman que l’on prend plaisir à lire, un véritable page turner pour le lecteur qui sera entré dans le monde de l’auteur. Et ce second tome donne la part belle aux personnages à qui l’auteur apporte plus d’épaisseur et qui de ce fait deviennent plus attachants. Ainsi, des intrigues secondaires vont se mêler à la principale, notre héros va vivre un amour contrarié, son assistant Jeanne va partir en quête de ses origines. D’ailleurs, autre point fort du roman, les personnages secondaires ont une réelle consistance et ne se contentent pas de faire de la figuration.

Au final, nous sommes ravis d’avoir retrouvé le monde steampunk de George Beauregard et espérons très vite le retrouver pour d’autres aventures aussi enlevées et mystérieuses.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016