jeudi 6 février 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Azur de Février 2014


Date:1 février 2014
Collection: Azur
Edition:Harlequin
Genre: romance contemporaine
Prix: 3,14 €

La fierté d’une héritière, de Lucy Ellis

Présentation de l’éditeur

Lorsqu’un homme, aussi furieux que sublime, surgit chez elle en exigeant qu’elle paie les réparations de la voiture de collection qu’elle a emboutie la veille, Lorelei Saint-James sent son sang se glacer. Bien sûr, elle ne peut pas lui avouer qu’elle n’en a pas les moyens. Qui pourrait croire que l’illustre famille Saint-James est ruinée et qu’elle-même se débat depuis des mois avec ses créanciers ? Non, elle va devoir faire ce qu’elle déteste plus que tout : jouer de son charme pour amadouer cet homme qui dissimule mal le désir qu’elle lui inspire. Mais ne prend-elle pas un risque énorme en jouant avec lui au jeu de la séduction ? Car ce bel inconnu la trouble bien plus qu’elle ne le voudrait…

Avis de Marnie

Ce qui est intéressant avec un auteur comme Lucy Ellis, c’est qu’elle possède un regard et un ton neuf... Les dialogues sont quelques fois maladroits, ou même la cohérence n’est pas toujours là, toutefois, cet écrivain retombe à chaque fois sur ses pieds. Elle exploite parfaitement le format, avec cette intrigue qui commence comme une comédie primesautière, rencontre entre une fofolle futile en pleine gueule de bois, qui emboutit une voiture de collection ce qui constitue un crime de lèse majesté pour le plus grand coureur automobile du moment ! Mais, au bout d’un tiers du roman, nos deux héros vont dévoiler un passé difficile et vont surmonter leurs faiblesses en prenant appui l’un sur l’autre. Ce changement de ton fonctionne très bien, et la romance, malgré le contexte paillettes "Monte-Carlo" semble d’actualité. Un très bon point !


Brûlante trahison, de Abby Green

Présentation de l’éditeur

Depuis des mois, Andreas Xenakis n’a qu’un but : retrouver la femme sans scrupules qui a détruit sa vie cinq ans plus tôt. Et aujourd’hui, enfin, Siena DePiero se tient devant lui. Une Siena trop mince, aux yeux cernés, perdue dans un costume de serveuse trop grand pour elle, et qui semble bien éloignée de la riche héritière qui s’est jadis jouée de lui. Mais qu’importe, hors de question de se laisser attendrir. Maintenant qu’elle est totalement à sa merci, Andreas compte bien assouvir sa vengeance. En commençant par mettre dans son lit cette femme dont le corps sublime et les murmures enfiévrés n’ont jamais cessé de hanter ses nuits…

Avis de Marnie

N’est pas Melanie Milburne qui veut... Ce nouveau roman de Abby Green est une déception, et cela dès la scène d’ouverture (après le prologue pourtant très réussi), où les retrouvailles entre Andreas et Siena sont ratées. Cela ne sonne pas du tout juste... et jamais l’auteur ne parviendra vraiment à trouver une vraie intensité vibrante entre nos deux héros, qui sont d’ailleurs toujours en décalage d’une dispute. Quand l’un fait un pas en avant, l’autre recule, et vice-versa, ce qui est plutôt lassant. Cela manque en fait d’idée. Ce thème de la vengeance est ultra répétitif dans la romance, et Abby Green ne parviendra jamais à se le réapproprier. Cela se lit, sans ennui, certes, mais sans envie. Cet auteur est capable de beaucoup mieux !


Noces sous contrat, de Nicola Marsh

Présentation de l’éditeur

Au moment de dire « oui » à Jax Maroney, Ruby Seaborn sent l’angoisse et le doute l’assaillir. Bien sûr, elle sait qu’épouser cet homme qu’elle déteste est le seul moyen de sauver la joaillerie dans laquelle des générations de Seaborn ont mis toute leur énergie et leur passion, et que ce mariage n’est qu’une union de convenance. Mais voilà, celui qui va devenir son époux ne dissimule pas sa détermination à faire de ce mariage, le temps qu’il durera, une union tout ce qu’il y a de plus réelle. A commencer par la nuit de noces. Dès lors, aura-t-elle la force de résister au désir que, en dépit de tout, Jax lui inspire ?

Avis de Callixta

Nicola Marsh prouve que l’on peut reprendre les scénarios les plus anciens de la collection Harlequin et leur donner un sérieux coup de jeune. Il suffit d’inverser un peu les situations. En effet, c’est l’héroïne qui va proposer un mariage arrangé au héros résolvant ainsi leurs problèmes respectifs. Il a besoin d’une femme reconnue dans la société de Melbourne, elle a besoin d’un allié car l’affairez familiale de diamants ne va pas bien. Sur cette base toute simple, l’auteure tisse une jolie histoire basée sur l’attirance des contraires et le désir physique. Cela fonctionne tout à fait bien car les deux héros sont totalement à égalité. Elle insère un peu d’humour, muscle son histoire avec un peu d’émotion et fait un joli portrait des héros. Tous deux ont un problème familial qu’ils doivent régler, ce qu’ils feront en s’aidant l’un et l’autre. C’est moderne, frais, décidément du côté de la comédie romantique. Très sympathique.


Pour l’amour d’Ana, de Maisey Yates

Présentation de l’éditeur

Lorsqu’elle comprend que l’assistante sociale responsable de son dossier ne confiera jamais la garde d’Ana, la petite fille qu’elle aime comme la sienne depuis qu’elle l’a recueillie, à une célibataire, Paige n’hésite qu’une fraction de seconde… avant de s’inventer un fiancé en la personne de Dante Romani, son patron au charme ténébreux. Après tout, celui-ci n’en saura rien, et l’enjeu vaut bien ce petit mensonge. Mais lorsque Dante, plus beau – et plus furieux – que jamais, fait irruption dans son bureau en exigeant des explications, Paige comprend dans quelle terrible situation elle s’est mise. Si elle ne veut pas tout perdre, son travail et ses chances d’offrir une famille à Ana, elle va devoir convaincre l’implacable et troublant Dante Romani de l’aider…

Avis de Callixta

Encore une réussite de Maisey yates, qui de façon amusante, suit exactement le même scénario que le roman précédent sans pour autant raconter la même histoire. là aussi, c’est l’héroïne qui va être à l’origine de l’annonce de fiançailles imaginaires. Elle a besoin d’un époux pour garantir l’adoption d’une petite fille dont elle veut avoir la garde. Là aussi, ce scénario hyper classique fonctionne au mieux. Les deux héros sont parfaits. La jeune femme est fantasque, pleine de couleurs et d’audace pour cacher ses complexes, son manque de confiance en elle. Lui aussi est passionnant, organisé, ordonné jusqu’à l’obsession pour dissimuler une profonde souffrance. Ils sont différents et vont apprendre à se connaître. Peu à peu, la passion et l’émotion envahissent cette jolie histoire très complète et très dense malgré le court format. A ne pas manquer !

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016