Accueil du site > Critiques > M/M > L’esprit de la Magie, de Poppy Dennison

mercredi 5 février 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

L’esprit de la Magie, de Poppy Dennison


Date:4 février 2014
Collection: Kindle
Edition:Dreamspinner Press
Genre: romance M/M
Prix: 5,31 €

Résumé

Les espèces magiques ne se mélangent pas. D’après les règles, Simon Osborne devrait faire la sourde oreille aux appels au secours de ces enfants. Après tout, ce sont des louveteaux-garous, et lui est un apprenti mage. Mais pour la première fois de sa vie, Simon désobéit et part à la rescousse des petits qu’il sauve d’un démon bien décidé à absorber toute leur magie.

Bien entendu, toute action a ses conséquences, alors l’audace de Simon lui vaut la désapprobation de ses pairs et l’attention de l’alpha des louveteaux, un homme du nom de Gray Townsend. La dernière chose dont Gray a besoin, c’est d’un mage dans sa vie, mais Simon a sauvé son fils… Puisqu’il a désormais l’amitié de la meute, Gray n’a pas vraiment le choix, ni d’ailleurs au sujet de cette attirance interdite pour lui qui vient s’ajouter à tout le reste.

Malheureusement, il a besoin que Simon l’aide à retrouver le démon responsable de l’enlèvement des enfants. Simon et Gray doivent s’allier pour protéger la meute, tout en luttant contre le désir tentateur qui menace de les détruire tous les deux.

Avis de Phalusia

Ce premier tome est une lecture rapide et sympathique, Poppy Dennison a créé un monde où se mêlent la magie, la sorcellerie et les loups garous, et ce concept de l’esprit, du corps et de l’âme dans chaque espèce est intéressant. Les trois entités magiques ne doivent pas se mélanger ni intervenir entre elles, ayant chacune des règles à suivre bien distinctes. Qui a imposé cette loi ? Personne ne le sait vraiment et c’est un peu dommage car nous n’aurons pas vraiment d’explications sur le sujet, seulement quelques bribes un peu confuses disséminées dans le récit. Les héros de ce premier volume sont un jeune mage en apprentissage Simon et l’Alpha de la meute locale Gray, deux personnages sympathiques, aux antipodes l’un de l’autre.

Simon tente de devenir un mage à part entière avant son vingt cinquième anniversaire, c’est lors d’une séance de méditation qu’il entend les appels au secours de jeunes louveteaux. Malgré le fait que le monde magique et celui des garous ne se mêlent pas, l’âme sensible du jeune homme ne résiste pas à l’appel et il part délivrer les enfants. C’est en les ramenant dans leur meute qu’il croise pour la première fois Gray, une attraction immédiate va les attirer l’un vers l’autre même si Simon par ignorance ressent de la peur. C’est un héros adorable, un peu loufoque mais foncièrement gentil, un véritable innocent et son côté obsessionnel pour les plantes hérité de son grand-père le rend touchant, c’est l’anti-héros par excellence, parfait contre poids à l’Alpha Gray. C’est cette innocence qui lui permet d’ailleurs de passer outre les préjugés et de s’intégrer sans véritable difficulté à la meute malgré son ancien mode de vie qui le tenait isolé des autres.

Gray quant à lui tout Alpha qu’il soit sort un peu des sentiers battus, car l’auteure n’en fait pas la caricature habituelle de ce genre de personnage, oui Gray est viril, grand et protecteur mais ce n’est pas un dominant 100%. En premier lieu, il a un enfant fruit d’une beuverie d’un soir et entretient des relations cordiales avec la mère devenue une amie et partie vivre avec son âme sœur dans une autre meute, ce qui est une approche assez moderne et une évolution dans ce genre. L’attraction qu’il éprouve pour le jeune mage n’est pas exactement ce qu’il a besoin en ce moment, mais il ne parvient pas à résister à la tentation d’être près de lui, quel que soit le coût. Il est fort et viril mais pas à l’extrême, le soin qu’il met à protéger Simon avant même qu’il y ait quoique ce soit entre eux est adorable. En ce qui concerne l’intrigue, on devine assez vite qui est ’investigateur mais la conclusion n’apportant pas toutes les réponses cela laisse un peu de suspense.

C’est un bon départ pour une série , nous sortons un peu de la simple romance même si elle est très présente, le rythme est soutenu sans temps mort grâce à une intrigue sans beaucoup de rebondissements mais pas mal menée, même si tout n’est pas vraiment résolu. La mise en place du monde où va se dérouler la série est faite sans lourdeur ni trop de passages compliqués, tout est amené progressivement ce qui évite l’indigestion. L’autre bon point ce sont les personnages secondaires tous très différents mais qui apportent un plus au récit, dont le fils de Gray, Garon, toujours prêt à pointer le ridicule des réactions des trois espèces pourtant liées par un dénominateur commun qu’est l’énergie.

Mots clés de l'auteur :

Dennison Poppy
   L’esprit de la Magie, de Poppy Dennison
Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016