Accueil du site > Critiques > Romances historiques > Transcendance de Shay Savage

mardi 18 février 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Transcendance de Shay Savage


Date:14 février 2014
Collection:
Edition:auto-édition
Genre: romance historique time travel
Prix: 12,57

Résumé de l’éditeur

It’s said that women and men are from two different planets when it comes to communication, but how can they overcome the obstacles of prehistoric times when one of them simply doesn’t have the ability to comprehend language ? Ehd’s a caveman living on his own in a harsh wilderness. He’s strong and intelligent, but completely alone. When he finds a beautiful young woman in his pit trap, it’s obvious to him that she is meant to be his mate. He doesn’t know where she came from, she’s wearing some pretty odd clothing, and she makes a lot of noises with her mouth that give him a headache. Still, he’s determined to fulfill his purpose in life – provide for her, protect her, and put a baby in her. Elizabeth doesn’t know where she is or exactly how she got there. She’s confused and distressed by her predicament, and there’s a caveman hauling her back to his cavehome. She’s not at all interested in Ehd’s primitive advances, and she just can’t seem to get him to listen. No matter what she tries, getting her point across to this primitive but beautiful man is a constant – and often hilarious – struggle. With only each other for company, they must rely on one another to fight the dangers of the wild and prepare for the winter months. As they struggle to coexist, theirs becomes a love story that transcends language and time.

Avis de Callixta

Quel étonnant et magnifique roman que celui de Shay Savage ! Il fallait son talent et son culot pour nous plonger dans une romance sur le modèle de La guerre du feu sauf que l’un des protagonistes l’héroïne n’est as de l’époque du héros. Elle est de la nôtre et à cause d’un incident qui ne s’explique que dans l’épilogue, elle est plongée dans une période préhistorique, dans un lieu que nous ne découvrirons que tardivement également ; pour corser le tout, l’histoire est racontée du point de vue du héros, Ehd, qui ne comprend guère à qui il a affaire, bien-sûr. Cela donne un récit étonnant, profondément touchant et émouvant avec deux héros adorables.

Shay Savage, dans une mise en garde au début du roman, rappelle qu’elle a choisi un héros qui nous ressemble physiquement et qu’elle n’a pas donc fait coïncider les caractères physiques d’un homme de l’époque qu’elle évoque. En dehors de cela, elle a laissé travailler son imagination, car, c’est la chance de cette période aussi reculée, nous ne savons pas grand chose des êtres humains alors et si l’archéologie nous a donné des renseignements sur leur vie quotidienne, nous n’avons que peu de renseignements sur leur psychologie. De toute façon, Shay Savage n’écrit pas un livre d’histoire ni de fait une reconstitution historique. On se laisse emporter donc dans cette histoire avec un héros qui vit seul car sa tribu a été décimée et est bien près de se laisser aller à mourir étant donné les difficultés à survivre sans motivation. Et puis un jour, il tombe sur une jeune femme curieusement accoutrée qui passe son temps à faire du bruit avec sa bouche. Car, Ehd est un homme d’une époque sans langage, il ne sait même pas ce que ca veut dire et est incapable d’en apprendre un en dehors de quelques mots simples réduits à un son. Le défi de Shay Savage est alors de tisser une histoire d’amour vraisemblable entre un homme qui ne communiquera jamais verbalement avec sa compagne et qui nous raconte son histoire alors que sentiments, vie à deux et tout ce qui est évident pour nous n’a aucun sens pour lui.

Il est impossible de résister à l’écriture de l’auteure et au charme de Ehd. Elle fait de lui un être pacifique qui n’a que quelques repères simples, souvenirs de sa vie en tribu. Il est là pour perpétuer sa race, protéger sa femelle et vivre paisiblement des ressources de la nature, la chasse et la cueillette. Son âme est pure et simple et nous oscillons entre le sourire, l’émotion à le voir évoluer aux côtés de celle qui deviendra sa compagne forcée. Pour lui, elle est une terre inconnue qu’il a envie de conquérir et il y mettra tout son cœur et ses efforts et c’est profondément attendrissant. A travers ses réactions, ce qu’il comprend, nous voyons se dessiner celle qu’il va appeler Beh car il ne peut prononcer son nom complet, Elizabeth. Nous ne saurons que le minimum sur elle, et nous n’aurons jamais son ressenti forcément très différent du jeune homme. Un jour, peut-être Shay Savage reviendra sur ce qu’elle a pensé de tout cela, ce sera riche également car elle a forcément une vision opposée.

L’intrigue est simple mais pleine de rebondissements et d’aventures, de celles que l’on rencontre quand on vit dans un monde hostile où des animaux bizarres trainent, où laisser s’éteindre le feu est un drame et manquer de nourriture conduit à une mort certaine. Et puis il y a la découverte de deux êtres que des milliers d’années séparent mais qui se retrouvent finalement comme deux naufragés sur une île déserte, à faire corps face aux éléments et aux difficultés. Evidemment, il y a peu de dialogues mais l’amour profond que partagent Ehd et Beh est vite évident et Shay Savage saupoudrent son histoire de jolies scènes passionnées car là aussi, les deux héros ont tout à apprendre pour des raisons différentes. Cela donne l’occasion encore une fois de sourires et d’émotion.

Il ne s’agit pas d’une romance comme les autres, on ne peut pas y entrer comme dans un récit historique, ni même comme dans un time travel même s’il s’agit bien de cela. En tous cas Shay Savage est une auteure fascinante qui ose tout et qu’il faudra suivre attentivement dans les années à venir. Quant à son monde préhistorique, elle pourrait y revenir car il y a la place pour d’autres développements.

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016