Accueil du site > Critiques > Policiers/Thrillers > Le loup, de John Katzenbach

dimanche 23 février 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

Le loup, de John Katzenbach


Date: 13 février 2014
Collection: Sang d’Encre
Edition: Presses de la Cité
Genre: suspense
Prix: 19,95 €

Red 1-2-3 (2014)

Présentation de l’éditeur

Trois femmes. Un prédateur. Le meurtre parfait.

« Il était une fois une fillette appelée le Petit Chaperon Rouge. Par un beau matin, elle décida d’apporter un panier de provisions à sa grand-mère, qui habitait au fond des bois. Vous connaissez cette histoire depuis l’enfance, mais n’avez sans doute entendu que la version aseptisée : la vieille dame se cache dans un placard, et elle et sa petite-fille sont sauvées par le chasseur. Mais le dénouement du conte est en réalité beaucoup plus sombre. Ne l’oubliez pas dans les semaines à venir. Vous ignorez qui je suis, mais moi je sais qui vous êtes. Vous êtes trois. J’ai décidé de vous surnommer Chaperon rouge 1, 2 et 3. Vous êtes perdues dans les bois. Et comme le personnage du conte, vous avez été choisies pour mourir. »

Avis de Marnie

Avouons-le, nous n’avions pas été totalement convaincus par John Katzenbach, auteur de mort-en-direct.com. S’il montrait une vraie aptitude pour trouver des idées intéressantes (l’enquête menée par un vieil homme atteint de la maladie d’Alzheimer) le résultat était un peu décevant. Et bien ici, il va réussir son pari ! Il prend un conte de fée, soit le petit chaperon rouge, va se le réapproprier en intégrant des idées surprenantes et ce cocktail où il va mélanger plusieurs ingrédients va se révéler détonnant. Mieux, John Katzenbach ne se prend pas au sérieux. Une des forces du roman est le ton plus ou moins ironique, sarcastique, presque détaché, comme s’il racontait lui-même ce conte avec une sorte de jubilation tout à fait perceptible.

C’est un peu étrange d’avoir choisi ce titre Le loup, alors que les américains l’ont intitulé Red 1-2-3, qui est un peu plus approprié. En effet, il s’agit d’un récit choral (même s’il est toujours à la troisième personne, la fameuse distance de l’auteur vis à vis de ses personnages) : nos trois petits chaperons rouges, le loup ainsi qu’un dernier intervenant que je vous laisse le soin de découvrir, une vraie trouvaille scénaristique qui met son grain de sel dans cette intrigue. Et si le loup est un serial killer "banal", par contre, nous allons suivre l’évolution passionnante de nos trois élues, très différentes les unes des autres en âge (17, 33 et 50 ans) et en caractère. Il s’agit plutôt de leur histoire qui importe et moins celle du meurtrier.

La construction est tout à fait réjouissante, puisque le loup avance ses pions, et nos trois héroïnes réagissent chacune à sa façon. Il s’agit en fait d’un procédé pour mieux nous les présenter, toutes les trois en situation d’échec, toutes les trois solitaires. Tout d’abord, l’inquiétude s’installe... Le lecteur se demande vraiment comment tout cela va tourner, mais bien vite, le roman prend soudain un rythme soutenu, avec une tension qui ne fera que croître : une partie de tennis où chaque coup joué entraîne le déplacement de l’autre pour marquer un point. Nous nous attachons en fait à tous ces personnages, qui se révéleront astucieux et plein de ressources.

Pas de policier, pas d’enquête... ce qui rend tout de même ce roman fort original. Non, juste une banlieue tranquille, avec des voisins "charmants". Le regard acide de John Katzenbach révèle ce qui se cache derrière la façade de la middle-class américaine, où l’on dissimule de sombres secrets, et que l’on laisse dans l’indifférence et la solitude des gens fragilisés par les épreuves de l’existence. On adorerait que ce roman soit adapté au cinéma !

Mots clés de l'auteur :

Katzenbach John
   Le loup, de John Katzenbach
   Mort-en-direct.com, de John Katzenbach
Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016