Accueil du site > Critiques > Livres et délices > 06h41, de Jean-Philippe Blondel

samedi 8 mars 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

06h41, de Jean-Philippe Blondel


Date: 6 mars 2014
Collection: -
Edition: Pocket
Genre: roman
Prix: 5,51 €

Présentation de l’éditeur

Le train de 06h41, départ Troyes, arrivée Paris. Bondé, comme tous les lundis matins. Cécile Duffaut, quarante-sept ans, revient d’un week-end épuisant chez ses parents. Elle a hâte de retrouver son mari, sa fille et sa situation de chef d’entreprise. La place à côté d’elle est libre. S’y assied, après une légère hésitation, Philippe Leduc. Cécile et lui ont été amants vingt-sept ans auparavant, pendant quelques mois. Cela s’est très mal passé. À leur insu, cette histoire avortée et désagréable a profondément modifié leurs chemins respectifs. Tandis que le train roule vers Paris et que le silence s’installe, les images remontent. Ils ont une heure et demie pour décider de ce qui les attend...

Avis de Marnie

Si vous êtes comme moi et que vous êtes agacés par cette fameuse habitude française de nous présenter des ouvrages surnommés (par moi-même) : métro/boulot, boulot/métro, soit lus en une journée, aller et retour du travail, (nombre de page "Azur" écriture en mode Oui-Oui), vous hausserez un sourcil plutôt énervé en découvrant ce roman... surtout que le pitch est aussi mince que le reste : un homme et une femme qui se sont aimés vingt-sept ans auparavant se retrouvent assis l’un à côté de l’autre pendant une heure quarante d’un trajet en train.

Mais voilà, Jean-Philippe Blondel réussit tout à fait le juste équilibre ici : en mettre juste assez pour approfondir son sujet, et pas trop pour éviter de nous ennuyer, au vu du "non" déroulement de l’action... ce qui nous donne un vrai petit bijou parfaitement ciselé, doux et amer à la fois, où chacun des deux protagonistes se souvient de ce qui s’est passé entre eux, et comment cette liaison de quatre mois a lourdement influencé le reste de leur existence.

Vont-ils avouer se reconnaître ? Vont-ils se parler ? Est-ce qu’ils ont profondément changé ? Est-ce qu’ils devraient renouer ? Entre humour et drame, sourire et larmes, tendresse et colère, aigreur et compréhension... chacun pense à sa vie, à ce que l’autre est certainement devenu, à la transformation physique qui prouve à quel point la vie passe et laisse des traces profondes. Nous nous laissons bercer par ce trajet dans le passé mais aussi dans cette introspection du présent.

Et cela bien-sur nous renvoie à nous-mêmes, aux actes dont nous ne sommes pas fiers, à nos manquements, à nos regrets, aux cartes que nous avions en mains et que nous avons gâchées ! Si nous avions su à quel point la vie peut nous broyer, est-ce que nous aurions agi ainsi ? Est-ce que nous sommes bien plus estimable maintenant qu’à vingt ans ? C’est à tout cela que Jean-Philippe Blondel réfléchit... avec ses deux personnages pour lesquels nous ressentons une vraie et chaleureuse empathie.

Cela pourrait devenir une magnifique pièce de théâtre.... A découvrir !

Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016