Accueil du site > Critiques > Policiers/Thrillers > La suite ne sera que silence, de Christian Bindner

mercredi 26 mars 2014

Partager :

facebook

twitter

Acheter :

Publicité :

La suite ne sera que silence, de Christian Bindner


Date: 20 mars 2014
Collection: Rives Noires
Edition: Le Passeur
Genre: thriller judiciaire
Prix: 17,58 €

Présentation de l’éditeur

Quatre heures : C’est le temps que dure le délibéré de la cour d’assises qui juge Baptiste Chauvalet pour avoir assassiné le tortionnaire de son fils. Quatre heures de la vie d’un homme peut-être en route vers la perpétuité. « Le procès de la légitime vengeance », titre la presse. « Un coup de folie », a plaidé l’avocat du père désespéré. Mais désormais les lumières se sont éteintes, tout a été dit devant les juges. Dans le silence et la solitude de cette attente, Chauvalet, à la fois victime et bourreau, meurtrier et redresseur de torts, voit remonter ses souvenirs. À ceux des nombreux jugements auxquels il a lui-même assisté, en tant que dessinateur judiciaire, se mêlent ceux des événements qui ont mené à l’enlèvement de Léo, son fils de 7 ans. Au cœur de son propre drame, il se remémore quelques procès bouleversants : l’affaire du petit Grégory, celle des bébés congelés, Outreau, François Besse... Dans ce palpitant roman puzzle, le journaliste et chroniqueur judiciaire Christian Bindner brouille avec adresse les lignes. Il fait ressurgir les bribes du passé tourmenté de son héros, tout en révélant, fort de sa longue expérience des tribunaux, les coulisses secrètes des assises. Il trace, de son écriture caustique et enlevée, la mince frontière entre le bien et le mal.

Avis de Marnie

Pour éviter que cet essai sur le système pénal ne soit justement qu’une réflexion destinée aux initiés, Christian Bindner présente un cas, raconté à la première personne afin que le ressenti "de l’assassin" se confronte à la froide, impartiale et sereine législation. Christian Bindner, chroniqueur judiciaire durant de nombreuses années a bien saisi toute l’ambivalence, les contradictions, ainsi que les failles de ce système.

Notre "héros" n’est pas un homme parfait, et il ne sera pas seulement jugé pour les fait mais aussi pour ce qu’il est... Il a de "bonnes" raisons pour s’être ainsi vengé, et c’est ainsi que vont défiler des spécialistes pour juger de son degré de responsabilité. Il a aussi agi contre ses propres principes, ce qui oppose la froide raison avec une bouffée de haine qui le submerge, et qui lui ôte ses convictions les plus profondes.

Durant son procès, le voici qui évoque des dizaines de faits divers pour étayer ses propos. C’est là que ce roman n’en est plus un. Pour chaque cas, Christian Bindner qui a assisté à la plupart de ces procès, a saisi ce qui a fait pencher la balance de la justice, soit le ressenti d’une ou de l’autre partie, de témoins, du coupable, des médias, de la morale sociale, d’un juré sensible au charme du suspect, ou de l’orientation d’un juge charismatique, d’un avocat à l’éloquence passionnée... Le seul souci, c’est que ce défilé de cas dont on a tous entendu parler est incessant, au point de prendre la place de l’histoire qui n’est vraiment plus qu’un prétexte.

Un détail est assez agaçant... une fois encore l’ignoble pédophile est un homosexuel et la venue de son amant terriblement ridicule à barre, alourdit un message de clichés inutiles. Là c’est vraiment dommage ! Alors, oui, voici un roman vraiment intéressant qui pose d’excellentes questions et d’autres qui le sont un peu moins...

Mots clés de l'auteur :

Bindner Christian
   La suite ne sera que silence, de Christian Bindner
Mentions Légales | Nous contacter | Plan du site | SPIP | Creative Commons License | © Blue-moon.fr : 2009 - 2016